Forum Clubic

Question d'économie non faussée - différence entre renault FT et la poste

Bon depuis ce matin je me pose une petite question :
En france, on fonctionne déjà plus ou mojn dans une économie de marchée avec une concurence libre est non faussée.
Dans ce but, l’ART pénalise France Télécom, en lui imposant entre autre d’élever ses prix pour laisser de la place aux nouveaux.

  • C’est pas un fonctionnement très “libre et non faussé” ça, si ?
  • En quoi c’est sencé améliorer la vie du consomateur ? il n’aurait pas plutot fallu laisser les prix, pour que les nouveau soient obligés de proposer un meilleur rapport qualité prix ?
  • Pourquoi pour renault, lors de se privatisation on à pas fait la même chose, ou même obligé les constructeurs automobiles à lever leur prix pour faire de la place aux constructeurs asiatiques ?
  • Idem pour La poste et l’arrivée d’UPS et autres, ils ont bien réussi à s’implanter sans diminuer la compétitivité de la poste (sauf si je me trompe… :pt1cable: :paf: )

Voila c’est juste des question que je me pose…

Suis pas sur d’avoir tout compris :smiley:

Pour FT, il a fallu qu’ils montent leurs tarifs, parce qu’ils étaient en situation de monopole. Si les autres fournisseurs n’étaient pas en mesure de proposer des offres plus intéressantes que celles de FT, personne n’aurait migré :neutre:

Dans ce cas globalement, le client est laisé, puisque pour qu’au lieu de ne pas avoir le choix et d’utiliser un opérateur d’une certaine qualité, on lui offre le choix entre plusieurs opérateurs de qualité inférieure…
Et puis comme je le disait du temps de l’arrivée de UPS et autre chronoposte, la poste était aussi en situation de monopole et à l’époque ça n’a pas empéché l’arrivé de la concurence… idem peut-etre avec air france…

Edit : en fait la différence c’est l’abonnement ?

la qualité est pas forcément moindre chez les autres opérateurs… Et c’est justement en favorisant la concurrence que tu forces les opérateurs à

  • baisser les tarifs
  • améliorer les prestations

Pour la poste, UPS and co, c’est pas pareil. La Poste a encore un quasi-monopole sur le courrier à ma connaissance :smiley:

C’est précisément ce que je ne comprends pas, si tu augmente le prix de celui qui est en situation de monopole, les autres opérateurs n’ont pas besoin de baisser les prix puisque FT est forcément plus cher… :??:

:grrr:

Tout le monde était chez FT, t’es d’accord? Et on va dire que FT faisait plutôt du bon boulot dans l’ensemble (stop tout de suite les trolls, on simplifie…)

Quand t’es concurrent, t’arrives, t’as pas de clientèle encore puisque tout le monde est chez FT. Donc l’ARCEP (anciennement autorité de régulation des télécoms) a décidé que FT n’aurait pas le droit de baisser ses tarifs (qui étaient chers, sont en monopole alors ils se gavent), mais que les nouveaux venus auraient le droit de pratiquer les tarifs qu’ils souhaitent (avec quelques limites toutefois).

Afin que les gens comprennent bien qu’il n’ya pas que FT, l’Arcep a également autorisé la publicité comparative (celle ou on te dit : chez FT, tu payes tant, chez nous, tu payes tant, donc moins). Puis au fur et à mesure, comme les autres opérateurs se sont correctement implantés, comme le but n’est qd meme pas de couler FT, l’Arcep les autorise petit à petit à s’aligner sur les tarifs de la concurrence.

edit : les prix FT n’ont pas augmenté, ils n’ont pas eu le droit de baisser, c’est différent :wink:

Onesque -> ok !

Vivement que ça change d’ailleurs :whistle:

Par contre je me demande, si Microsoft était français ET national (oui, faut de l’imagination :ane:) et qu’un autre développeur d’OS voudrait se lancer, si on aurait interdit à Billou de baisser ses prix pour le concurencer :smiley:

[MODE SEMI-TROLL ON]
(d’un autre côté, Billou aurait été français, il serait de toutes façons partit aux US pour monter sa boîte, comme le font tous les gens intelligent :o)
[MODE SEMI-TROLL OFF]

:MDR pour le troll, malheureusement vrai…

Je sais pas vraiment, mais on peut supposer que oui. Quoique… Le télélphone est considéré comme un besoin fondamental maintenant (ou terme équivalent), ce qui explique la constitution d’instances comme l’ART devenue Arcep. Pour l’informatique rien de tout ca chez nous, on considère que tu peux vivre sans ordi (les fous :D).

Donc il n’y aurait rien d’autre que les règles de Bruxelles dans ce domaine. L’Etat français irait pas couper à une entreprise née en France qui possède une telle influence, l’est pas encore tout à fait fou. D’ailleurs à ma connaissance, il se garde bien de brider FT ou qui que ce soit d’autre sur les investissements à l’étranger.