Forum Clubic

Quel est votre avis sur le choix d'une distribution GNU/Linux?

Marre de Windows 10 ? Vous trouvez l’OS de Microsoft trop curieux avec vos données ? Pas assez souple sur les mises à jour ? Trop restrictif sur les paramètres ? Rassurez-vous, ce n’est pas irrémédiable. Il existe des centaines de solutions alternatives sous forme de distributions GNU/Linux. Nous vous présentons aujourd’hui nos dix préférées. Il est temps de vous libérer des chaînes de Microsoft !

Différences linux vs windows qui intéressent les utilisateurs classiques:
Les +:
Gratuit
Les -:
Logithèque nettement moins fournie
Moins de périphériques compatibles

Perso, j’aime les deux, mais pas pour les memes usages

Cela fait des siècles que je rêve de ne plus utiliser Windows…
Mais je suis enchaîné tel un esclave… pourquoi ?
Parce que je joue aux jeux vidéos… :frowning:
Malgré certains efforts comme SteamOS, nous sommes à des années lumières de pouvoir jouer sur Linux… :’(

Rien que le titre. :smiley:
Et puis un Windows 10 Pro à 10€ et la version Famille à 8€, faut arrêter avec cet argument du gratuit. Et c’est pas un prix pour une licence volée hein. C’est de l’officiel mais si bien sûr vous faites pas l’effort de rechercher…
Parler d’esclavage pour ce prix faut arrêter le délire.
Ex : https://www.instant-gaming.com/fr/rechercher/?query=windows

“Linux Mint […] Preuve de son succès, cette distribution GNU/Linux est la plus recherchée sur Distrowatch.”

Au moment où j’écris c’est Manjaro qui est premier :wink:
Pour info Manjaro est basé sur Arch Linux mais est beaucoup plus simple d’utilisation.

Rien ne vous empêche de profiter de Linux ET de continuer a jouer sur Windows. Il suffit pour cela d’un dual boot.

A lire plusieurs commentaires qui se focalisent sur la gratuité, je crois qu’il est bon de rappeler que ce n’est pas du tout la raison d’être de Linux ni des dizaines de milliers de logiciels qui l’accompagnent.
La gratuité n’est finalement qu’un simple effet secondaire, pas la raison principale.
Le vrai argument, c’est la liberté. Dit autrement, des logiciels qui respectent des règles bien précises destinées à garantir certains droits de l’utilisateur et éviter certaines dérives.

Mais qu’est ce que la liberté des logiciels et pourquoi c’est important ?

On résume souvent le logiciel libre aux 4 libertés fondamentales qu’ils garantissent :

  • la liberté d’utiliser le logiciel
  • la liberté de copier le logiciel
  • la liberté d’étudier le logiciel
  • la liberté de modifier le logiciel et de redistribuer les versions modifiées.

Il découle également de ces libertés de nombreuses conséquences positives. Par exemple le fait qu’un logiciel dont la source est ouverte est totalement transparent : il peut être facilement contrôlé par la communauté pour s’assurer qu’il ne fait rien de méchant comme par exemple collecter vos données personnelles.

Les logiciels libres peuvent être amélioré par la communauté et pas seulement par son éditeur, cela signifie que l’éditeur n’a plus tous les pouvoirs sur son logiciel et ses utilisateurs.

Pourquoi cela est t’il si important ? Parce que lorsque vous utilisez un logiciel, vous développez forcément des formes de dépendances :

  • Vous avez investi du temps et éventuellement de l’argent pour vous y former.
  • Votre travail sera sauvegardé au format du logiciel et ne sera pas forcément exploitable avec d’autres logiciels.
  • Ceux qui voudront (ou devront) travailler avec vous seront obligés de l’utiliser.

Si un éditeur prends une décision aberrante ou décide d’augmenter son tarif, avec les logiciels propriétaires, vous n’avez pas d’autre choix que de subir. Vous pouvez parfois retarder les choses et rester sur une ancienne version dépassée, mais vous finirez un jour par devoir vous adapter.

Dans le monde du logiciel libre, une décision aberrante d’un éditeur peut être contredite par la communauté qui va produire ce qu’on appelle un “fork”. La communauté peut également s'exprimer. Alors qu'un éditeur va suivre un fil directeur et une idée, la communauté peut produire des versions différentes exprimant de nouvelles idées.

Bref, les logiciels libres ont de nombreux avantages, la gratuité n’est que le dernier d’entre eux…

3 J'aime

Dans le temps WINDOWS TOURNAIT IMPECCABLEMENT…JUSQU’A WINDOWS 10 !!!

Le CAUCHEMAR car même avec la version Enterprise ILS VOUS POUSSENT LEURS “MISES A JOUR” avec un EFFET parfois CATASTROPHIQUE !!!

Oyez oyez braves gens, votre PC fonctionne aujourd’hui, rassurez-vous demain matin ce ne sera (peut-être) pas le cas et vous êtes alors juste …dans le caca !!! En cause un de leurs satanées mises à jour qui se passe mal (vécu au moins six fois en un an) ou bien elle est incompatible avec votre matériel mais rassurez vous dans quelques semaines une nouvelle mise à jour de celle-ci l’aura remplacée (vécu seulement trois fois)…

Je gère un parc de plusieurs centaines de PC sous WINDOWS 8.1 (et il m’en reste quelques dizaines sur WINDOWS 7) qui tournent TOUS NICKEL.
Je n’ai voulu en migrer qu’une trentaine sur WINDOWS 10 et il est vrai que depuis trois mois c’est “moins pire” …mais quand même …

Tout le monde n’a pas une utilisation “critique de son PC” mais même dans l’enseignement imaginez simplement une école où les étudiants débarquent pour faire leur examen et …pas de chance les PC’s du labo sont tous morts grâce à une “bonne” mise à jour WINDOWS 10 !!! INADMISSIBLE !!! Et on fait quoi dans ce cas ???

Dans le temps LINUX ne coûtait rien et ne valait pas toujours beaucoup plus, disaient certains… AUJOURD’HUI MICROSOFT A REUSSI A FAIRE UN OS au même “NIVEAU DE QUALITE” QUE LINUX mais IL OSE vous LE FAIRE PAYER !!!

Debian a 25 ans :smiley:

https://www.toolinux.com/?Cette-semaine-le-projet-Debian-a-25-ans

Bon anniversaire à Debian que j’utilise quasi quotidiennement depuis l’été dernier à la sortie de la version 9.

1 J'aime

@melcky
Moins de logiciels sur Linux ? En théorie, oui, en pratique, c’est moins vrai.
D'abord, rappelons que les grandes distributions Linux viennent avec une logithèque très complète et directement accessible de plusieurs dizaines de milliers de logiciels installables tout de suite en quelques clics.
Même si Windows dispose sur le papier du plus grand nombre de logiciels existants, en pratique la taille de votre compte en banque vous limitera très rapidement.
Certains diront que les logiciels libres de linux sont aussi accessibles sur Windows. Sauf que ce n’est pas totalement vrai. Les logiciels libres sont développés majoritairement par des personnes qui utilisent des Os libres. Les versions Windows sont souvent des portages plus ou moins bien faits. Les versions Linux fonctionnent souvent beaucoup mieux, avec moins de bugs. Et c'est donc sur Linux que vous pourrez utiliser au mieux le plus de logiciels gratuits et donc EN PRATIQUE profiter du plus grand nombre de logiciels compte tenue de vos moyens financiers.
Linux est l’os qui permet d'installer le plus rapidement un grand nombre de logiciels :

  • Libres et gratuits.
  • Garantis sans malwares et sans spywares(La communauté veille).
  • Accessibles en quelques clics sans complications (pas de licence, pas de comptes à créer, pas de numéro de série)

Et rappelons au passage qu’utiliser Linux n’implique absolument pas de se passer de Windows. La plupart des distro Linux proposent l’installation d’un double démarrage.
Quand au sempiternel "Moins de périphériques compatibles", il faut préciser quelques détails. Tout le matériel du marché est compatible Windows, mais pas forcément Linux. Pour Linux, il faut choisir son matos compatible, ce qui n'est pas très compliqué et devient vite un réflexe. Mais dans le temps, le matériel compatible Windows n'a pas toujours droit à des nouveaux drivers pour le dernier windows. A l'inverse, un periphérique qui est compatibles Linux le restera.

Meme steam os, son catalogue est moins fourni en jeux que celui des macs sur steam…

le design aussi est toujours laid dans les screenshots, c’est peu vendeur

KlingonBrain ,
Pardon, mais
-La plupart des aspects “libres” n’intéressent pas directement les utilisateurs
-Linux a beau être “libre” il ne garantit en rien le fait que tous les softs qui y tournent le soit aussi.
Mélanger linux & interopérabilité & open source… non, c’est bien trop réducteur.

Distrowatch indique des problemes de secrite pour Elive ( https://distrowatch.com/weekly.php?issue=20180924#elive ) : la distro se baserait sur une version plus supportee de debian (debian 7), plus des navigateurs (firefox et chrome) pas a jour

Ou est passée Mageia dans votre sélection ? Ah oui, hors des distributions issues de Debian et/ou Ubuntu, le monde de Linux est vide.

Si la distribution Archlinux s’installe en mode ligne, au moins jusqu’au moment où l’on a installé l’environement graphique (par exemple Xfce), on peut l’installer facilement avec la distribution Manjaro qui installe ; Archlinux, l’environement graphique et quelques logiciels de bureau dont LibreOffice.

Si les « Linuxiens » chevronnés étaient un peu plus « gentils » avec les « migrants » de MS, qui ne connaissent pas les lignes de commandes, et ne sont pas sûrs de comprendre, Linux serait l’OS de tous. J’ai une trés mauvaise expérience de ce problème, je me suis fait traité de fainéant, pour ne pas arriver à en écrire une, et en demandant qu’on me la donne « réalisée ». Donc, venir de Windows avec une interface graphique, c’est: passe ton chemin Linux n’est pas pour toi. Ce qui semble vrai. Alors il faut arrêter de mentir sur les avantages de Linux, Linux restera un OS pour spécialistes. Essayez d’intégrer un Raspberry dans un réseau domestique, c’est du Linux et c’est impossible simplement.
Mais ceux qui t’envoient aux plots, ne s’y sont pas coltinés et te prennent de haut, sur les forums dédiés à l’aide.

Trop idyllique comme présentation. On ne passe pas facilement de MS à Linux. sauf avec des choix comme Mint et encore, il faut être un peu « informaticien » (ne pas être ignare en la chose). C’est le revers de la « gratuité », alors il faut commencer par Linux. C’est vrai que des pilotes manquent à l’appel sur certains matériels.

Trop idyllique comme présentation. On ne passe pas facilement de MS à Linux. sauf avec des choix comme Mint et encore, il faut être un peu « informaticien » (ne pas être ignare en la chose).

En pratique, des personnes âgées sans connaissance particulières en informatique parviennent à utiliser Linux sans aucun problème.

Cela peut étonner au premier abord. Mais au fond, l’Os ne change pas grand chose pour eux. Que l’icone pour lancer les logiciels ne soit pas exactement pareil et/ou pas au même endroit ne constitue qu’une difficulté très passagère.

La seule vraie difficulté, c’est l’installation. Mais la possibilité d’acheter une machine pré-installée sous Linux existe. Sinon, les bonnes boutiques d’informatique le font.

C’est le revers de la « gratuité », alors il faut commencer par Linux.

Contrairement à une idée reçue très répandue, le but du logiciel libre n’est pas forcément la gratuité. Toutes les distributions Linux ne sont d’ailleurs pas gratuites. Si vous préférez du Linux payant, ça existe.

C’est vrai que des pilotes manquent à l’appel sur certains matériels.

Simple formalité une fois qu’on a compris qu’il convient d’acheter du matos compatible avec l’Os (ou les Os) que l’on vise. Ce qui n’est pas si dur en pratique.

Cela n’étonne pourtant personne de ne pas pouvoir faire tourner MacOs quand on achète une une tablette sous Android.

Utilisateur de linux depuis plus de 10 ans, je dois avouer qu’en 2006, j’ai un peu galéré !
maintenant, quand je vois la convivialité d’utilisation du systèmes et de ses distributions, je suis ébahi ! Même les imprimantes (et autres périphériques) sont détectées sans avoir besoin d’installer des pilotes en lignes de commande comme j’ai du le faire quand j’ai débuté. J’ai testé plusieurs distributions Ubuntu, Mint, Mageia (pas évoquée pourtant intéressante et avec une communauté très active !)Ubuntu Studio (je suis musicien) Manjaro (la distribution graphique d’ArchLinux) ! J’avais testé rapidement Debian et OpenSuse… bref, il y a de quoi se faire plaisir tout en se libérant des contraintes des distributions propriétaires et leurs kyrielles de logiciels pour lesquels ils faut payer pour les mettre à jour sous peine de ne plus pouvoir les utiliser et, surtout, ne plus pouvoir lire les travaux qu’on a effectués avec !
À la maison, j’ai trois machines qui ne tournent que sous linux ! J’en ai oublié ce que voulait dire le mot plantage sur mes ordinateurs (ah oui, toutes mes machines sont de PC recyclés !)
Je bosse en tant que technicien support informatique, toute la journée je vois les difficultés à l’utilisation de Windows auprès des utilisateurs…

mais cest aussi vrai pour le non libre, tout est plug and play, du coup cela doit faire dix ans que linux ne me fait plus de l’oeil (je suis un utilisateur lambda qui achete des pc tout faits).

je n’ai pas de plantage non plus (qui a dit parce que je ne bidouille plus rien :stuck_out_tongue: )