Forum Clubic

Que se passe-t'il en Belgique ?

Ce topic s’adresse à nos amis belges, je suis tombé sur cette news ce matin sur yahoo, et je voudrais avoir un peu plus d’éclaircissement de la part de belges ou de gens qui vivent en Belgique: en gros, que se passe-t’il là bas en ce moment ?

Le Premier ministre belge joue la survie de son gouvernement

[i]BRUXELLES (Reuters) - Le Premier ministre belge Guy Verhofstadt joue mercredi la survie de son gouvernement de centre-gauche après l’échec des pourparlers entre Flamands et francophones sur une nouvelle et obscure querelle linguistique.

Ce libéral flamand, qui est à la tête d’une coalition entre socialistes et libéraux depuis 1999, a réuni ses principaux ministres pour faire le point avant d’aller au palais informer le roi de la situation et de se présenter devant les députés pour un vote de confiance dont le moment exact est incertain.

Si le gouvernement tombe, entraînant la convocation d’élections législatives anticipées dont tous les sondages prédisent que l’extrême-droite flamande sortira victorieuse, ce sera sur un dossier d’un byzantinisme extraordinaire dont la Belgique semble avoir le secret.

Depuis des mois, les partis politiques et le gouvernement tentent de trouver une solution au problème de “BHV”, les initiales, non pas d’un grand magasin parisien, mais de “Bruxelles-Hal-Vilvorde”, un “arrondissement” électoral.

Cet arrondissement comprend la capitale belge, francophone à environ 85%, et sa périphérie flamande - Bruxelles est enclavée en Flandre -, ce qui permet aux quelque 130.000 francophones qui y vivent de voter pour des listes électorales francophones.

Cette situation est rejetée par les Flamands, qui ont exigé la scission de “BHV” en deux arrondissements, arguant du fait que la Cour d’arbitrage avait demandé une solution à ce problème avant les élections législatives prévues pour 2007.

En Belgique, on vote en effet uniquement pour des listes flamandes si l’on habite en Flandre et pour des listes francophones si l’on vit en Wallonie.

LE DOSSIER MIS ENTRE PARENTHÈSES?

Pour la partie flamande, il n’y aurait qu’à Bruxelles, région bilingue, que l’on devrait pouvoir continuer à voter pour des listes soit francophones soit flamandes.

Selon eux, les francophones de la périphérie ne pourraient voter pour des candidats francophones.

Il s’agit là d’une très ancienne revendication et certains en Flandre veulent également supprimer les autres “facilités” obtenues par les francophones établis dans la périphérie de Bruxelles, comme le droit de mettre leurs enfants dans les écoles où ils peuvent suivre des cours en français.

Selon les poids lourds de la coalition, une solution a pratiquement été trouvée mardi soir par le gouvernement, qui prévoyait une scission en trompe-l’oeil permettant aux francophones de la périphérie bruxelloise de continuer à voter, au moins pendant un certain temps, pour des francophones.

“Cette solution (…) a été acceptée par quatre partis, dont deux partis flamands”, a déclaré mercredi à la RTBF Laurette Onkelinx, la vice-première ministre socialiste francophone.

Seul Spirit, un minuscule parti nationaliste associé aux socialistes flamands, s’est cabré devant l’obstacle.

Selon la presse belge, Verhofstadt proposera à la Chambre des représentants de mettre ce dossier entre parenthèses jusqu’en 2007 pour se concentrer sur les problèmes économiques et sociaux jusqu’aux élections législatives.

L’objectif est d’éviter à tout prix des élections anticipées qui, selon tous les sondages, devraient couronner l’extrême-droite flamande du Vlaams Belang.

Mais la manoeuvre réussira-t-elle?

Outre le fait que les partis flamands ont tous fait de la scission une priorité, la situation politique sera difficile.

Même si, sans Spirit, la coalition au pouvoir garde une majorité au niveau fédéral, elle serait minoritaire du côté flamand, ce qui risque de provoquer de l’instabilité.[/i]

Merci de rester courtois et d’éviter les raccourcis faciles, je demande simplement à ce qu’on m’explique les tensions actuelles en Belgique, et de préférence telles qu’elles sont ressenties par des gens qui y vivent.

bin c’est un problème communautaire, il y avait un compromis concernant trois communes “Flamandes” mais ayant une population très Francophone, ça cause des tracas administratifs car les paperasses sont en nerlandais etc… Ils veulent règler le problème définitivement de manière radicale, les Flamands veulent un accord qui leur soit favorable, les Francophones que ce le soit pour eux, d’où le discour de sourds, le premier ministre ayant fait une promesse électorale de règler une fois pour toute cette question se retrouve maintenant devant une échéance, bref une histoire Belge difficile à comprendre même pour moi [:corvettec5]

Apparement il mettent le probleme “au frigo” comme ils disent ce qui veut dire que c’est reporté aux prochaines élection en 2007. Ca va allimenter le dialogue des parti de droite et d’extreme droite surtout celui de flandre qui est premier ou deuxieme parti en flandre, inquietant …

Le problème ce sont les politiciens flamand (car quand on demande l’avis du peuple, les flammand n’ont pour la plupart rien contre les wallons) qui essaient de rendre la vie des wallon la plus invivable possible en imposant au francophones résidents dans ces régions de faire la demande Á CHAQUE FOIS et non une bonne fois pour toute, pour recevoir leur courrier administratif en français, c’est le même problème avec l’aéroport de Bruxelles National où, faute de pouvoir faire atterrir les avions sur un piste qui se trouve dans l’axe d’une zone habitée wallone, on y les y fait tous décoller, ce qui est pire !
(je dis même problème car c’est également une décision politique)

En Belgique, pas de referendum, pas d’élections directes … c’est pas prèt de satisfaire une majorité de gens tout ça … parmis les 10 millions de belges, qui donc a voulu de ce gouvernement ?.. à peine un millier d’interressés sans doute :frowning: