Forum Clubic

Programmer sur un chromebook

Bonjour
Je souhaite créer un site (service de paiement en ligne) qui sera codé en HTML/CSS et PhP.

Je recherche un ordinateur afin de pouvoir le programmer et le ChromeBook a l’air intéressant pour moi.

Cependant, comme toutes les applications du Chromebook sont en ligne (d’après ce que j’ai compris), je voulais savoir s’il existait des éditeurs de texte pour coder en HTML/CSS ainsi que PhP. Il s’agira là de ma principale utilisation.

Aussi, je voulais savoir s’il existait un éditeur Ruby sur le Chromebook, mais cela n’est pas une grande priorité.

Merci d’avance pour vos réponses…

Salut,

le chromebook, c’est plus destiné à être utilisé comme une tablette, c-a-d surf, photos, youtube…
Pour faire du dev web, n’importe quelle machine conviendra, c’est les bons outils qu’il faut avoir. Il y a quantité d’IDE dans le commerce et dans le libre :

  • Zend studio (commercial)
  • PHPed (commercial)
  • Netbeans
  • Eclipse

…après je sais que certains te diront que le chromebook est adapté… et te feront installer vi pour développer…

Ok merci;

J’ai vu qu’il existait des éditeurs sur le Chrome Web Store. Je m’intéresse au Chromebook car je le trouve assez peu cher (je veux le Chromebook de chez Samsung) et qu’il semble être très rapide.

Le seul truc qui m’inquiète, c’est sa configuration, et je ne sais pas si je vais pouvoir utiliser ces applications quand je ne serai pas connecté.

Le chromebook est destiné à être connecté en permanence : c’est un portable citadin, sédentaire je dirais. Le principe du chrome os, c’est de mettre tout sur le cloud, et les données, et les applications. Donc, comme tu t’en doutais, tu ne pourras pas faire grand chose sans être connecté - une situation peu probable en ville, où il est théoriquement possible d’être connecté où que l’on soit…

Si tu prévois d’être souvent déconnecté du net, il vaut mieux te tourner vers un autre OS, windows ou linux.
…Puis bon, un netbook à 300€, le vendeur pourra t’en dire tout le bien qu’il veut, ça reste de l’entrée de gamme pour moi.

Mouais… d’accord sur le principe… ceci dit, faites le test (sans tricher)… essayez de travailler (ou simplement de “fonctionner”) une semaine sous un OS quelconque (Windows… Linux… etc.) sans vous connecter… vous en verrez vite les limites. En fait, Chrome ne fait qu’entériner une situation de fait… le PC non connecté des années 80-90 est une pièce de musée… Que vous soyez en train de programmer, de travailler sur un document, de faire du Gimp/Photoshop… etc. il arrive plus vite qu’on ne le pense un moment où vous êtes coincé parce que vous avez besoin d’une minuscule info que vous ne trouvez pas dans la doc dont vous disposez en local (si tant est que vous avez pris la peine de l’installer…) Alors vous faites une petite note… remettez à plus tard… pas très productif… et rapidement ingérable… Paradoxalement, ceux qui s’en sortent le mieux sont encore les consommateurs de jeux et de multimédia qui ont quelque chose à se mettre sous la dent… en attendant de pouvoir se reconnecter.

Il est indéniable que de nos jours, même dans les campagnes reculées, tout le monde est connecté, ne serait-ce que via Edge ou 56k. Mais il y a encore des gens, qui pour des raisons pratiques ou volontairement, ne travaillent pas “connecté”. Un bon exemple serait OP.

De ce que j’ai compris, la différence avec ChromeOS, c’est que les applications sont en ligne : ce sont des “sites internet” auxquels on accède via chrome. C’est là qu’est la différence : on pourra toujours accéder à Office/Ooo que la machine soit connecté ou pas. Sur ChromeOS, on restera bloqué. ChromeOS t’oblige à rester dans l’écosystème d’applications en ligne de Google, un peu comme une religion t’interdirait de manger telle chose, ou de boire telle boisson… C’est d’ailleurs un problème évoqué par Stallman dans une interview accordée à Clubic : www.clubic.com…

Enfin, il est vrai que grâce à l’efficacité de Google, la disponibilité des informations a été grandement améliorée. Mais je ne pense pas que les gens deviennent complètement désemparés dès lors qu’ils seraient déconnectés. Gênés dans leurs habitudes, ça c’est sûr et certain, mais au point que ça les en empêche de travailler, je ne pense pas que nous en soyons dèjà là… bien heureusement.