Forum Clubic

Longue maladie, besoin de conseils (page 2)

:hello: tous
:arf:

pour la pension d’invalidité, c’est le médecin conseil de la CPAM qui se prononcera sur ton état, et en fonction (invalide à 66.66%) tu pourra peut être obtenir une pension d’invalidité… tu peux faire la demande directement toi même.
la COTOREP/MDPH c’est pour obtenir l’allocation aux adultes handicapés…

tu as plein d’infos sur le site de la CPAM ici

avec en bas, le formulaire de demande et des infos très complètes…

bon courage en tout cas

Pour ce qui est de la chirurgie, c’est quelque chose qui marche moyennement bien, même si elle ne se fait que dans des cas déficitaires (se qui semble être ton cas).
La chirurgie a des résultats mitigés dans la littérature, surtout si elle est tardive : assez peu de réussite avec poursuite des douleurs, mais régulièrement, les douleurs s’estompent un peu en s’améliorant avec le temps (le nerf comprimé reprend petit à petit sa place et sa forme). Régulièrement, des patients sont opérés dans le service où je travaille (je suis infirmier) et les résultats (partiels par manque de retour régulier) semblent assez bons dans l’ensemble. :neutre:
Tu dois avoir des médicaments (type Liorésal pour détendre les spasmes musculaires, type Neurontin ou Lyrica pour “désafférenter” la douleur) : sont-ils efficaces ?
Dans quelques cas, il me semble que l’on peut tenter une “anesthésie” du plexus.

Défilé Thoracique

EDIT : parles-en sérieusement avec ton médecin et un chirurgien, pour te faire une idée.
Opinion perso : Si les médicaments et autres kinés, blocs de plexus ne sont pas efficaces, la chirurgie est quelque chose que tu pourrais tenter. A toi de faire le bilan entre le pour et le contre :neutre:
Edité le 09/11/2007 à 00:56

Salut,

Merci pour ces précisions, mais de quelle chirurgie parle tu exactement, l’ablation de la cote surnuméraire?

Sinon étrangement je n’ai aucun médicaments, juste des séances de kiné pour l’instant, peut tu m’en dire un peu plus sur ces médicaments, s’ils concernent surtout le défilé ou les epicondylalgies?
La chirurgie (ablation de la côte) sera envisagée peut être en début d’année, s’il n’y a pas d’améliorations d’ici la…
Par contre tu ne me rassure pas quand tu dis que les résultats sont moyen quand la chirurgie est tardive, parce que ça fait 20ans que je me traine des paresthésies dans les bras, j’ai vu d’autre médecin dans le temps qui n’ont pas su chercher au bon endroit, on m’avait diagnostiqué une peri-arthrite scapulo humérale a 12ans (!), un conflit sous acromial 10 ans plus tard, et jamais de résultats…tu rajoute plus de 10ans de pratique de la batterie par dessus, t’imagine le résultat…
Je m’étais fait a l’idée de vivre avec jusqu’au début de l’epicondylite droite, j’ai demande a mon médecin de voir si on pouvais relier le problème aux épaules, et c’est la que le diag du défilé est tombé.
Pour info puisque tu t’y connait, pour mon défilé, j’ai un début de compression a 30° pour les 2 bras, et blocage des flux a 45° a gauche et 60° a droite, l’angiologue a qualifié mon défilé de “sévère”…
Et forcement, en 20 ans, j’ai pris une position antalgique, épaules enroulées, cou rentré, tendu a mort etc…

Si tu as plus de renseignement, je suis fortement intéressé.
Merci :jap:

Plusieurs types en fait :

Pour ce qui est des résultats de la chirurgie, je ne vais pas te mentir, c’est ce que tu trouveras dans la littérature. Autant ne pas le cacher. Maintenant, chaque chirurgie a ses risques et inconvénients. Je ne peux (et ne veux) pas me mettre à ta place, mais si le moindre mouvement est intolérable, que la douleur est présente au repos, et que les médicaments (renseigne toi auprès d’un médecin, ou même d’un chirugien) ne font pas effet, tu pourrais tenter la chirurgie.
Attention, le traitement médicamenteux soulagera les douleurs, mais ne réduira pas les risques, vasculaires surtout (risque de thrombose).

Pour ce qui est de la chirurgie, je manque de retour (je suis infirmier) quant aux suites à long terme.
L’hospitalisation est relativement courte (une semaine environ). L’intervention est longue et assez complexe semble-t-il, sous anesthésie générale. En post-opératoire immédiat, tu as systématiquement un cathéter périphérique pour faire un “bloc de plexus”, c’est-à-dire qu’un produit anesthésiant - bupivacaïne par exemple - est injecté pile poil sur le nerf qui taquine un peu, dans le but de l’endormir et de se faire oublier.
Le sevrage de se bloc se fait au troisième ou quatrième jour post-opératoire.

Maintenant, tente en premier le traitement médicamenteux.

Je suis en vacances actuellement, mais je me renseignerai mieux la semaine prochaine avec un des chirugiens.

Merci pour ces precisions, je parlerais a mon medecin de ces medicaments.

Par contre non je n’ai pas trop de douleur au repos, et les douleurs sont loin d’etre intolerable (en meme temps je m’y suis habitué), c’est peut etre pour cette raison que mon medecin ne m’a rien prescrit.

Merci

pti up pour plus d’infos s’il y a merci :slight_smile: