Forum Clubic

Les petits détails sous mac - exemple d'un nom de fichier "incorrect"

Pour commencer à donner un avis d’utilisateur après mes quinze jours, je dirais que ce sont les petits détails qui en s’accumulant font aussi la différence.

Exemple : sauvegarder un fichier sous un nom qu’on a déterminé par copier-collé quand un des caractère n’est pas valide. Ce que ça donne dans le cas de l’inévitavle “:”

  • sous windows : erreur un ou des caractères (lesquels, t’as qu’à chercher) n’est pas valide, impossible de sauvegarder
  • sous mac : le “:” est miraculeusement remplacé par un “-” (ce qui correspond d’ailleurs à ce que je faisais sous win avec mes mimines à moi)…

Je ferais bien un inventaire de ce genre de "détails"…

Ben chez moi ça se fait pas automatiquement :smiley:
j’ai un message comme quoi le nom est pas valable.

En revanche, je n’ai pas à resélectionner le fichier et faire renommer (comme dans win) le nom est toujours tout prêt à être changé.

C’est une très bonne idée ça ! je suis friand de ces “petits trucs” :slight_smile:
N’ayant pas encore de mac, ça m’interesse. Tu as quoi comme mac ? quel est ton sentiment par rapport à windows. Moi j’ai XP et j’en ai marre…plantages à répétition, donc formatage et réinstall :confused: c’est pour cela que j’envisage de m’acheter un mac (le mac mini me plait bien), l’os m’a l’air nettement plus stable, et plus convivial :slight_smile:

Un powerbook 12’. J’aurais eu un des derniers mais j’en suis content.

C’est vrai que je vais les recenser ces petits trucs, sans rire. Allez, encore quequ’zuns :

  • Sauvegarde des pages web en fichier archives (comme les mht de Microsoft qui vient à le faire par défaut avec IE7, mais les mht de microsoft sont parfois impossible à reconvertir en fichiers html, défaut que ne semblent pas avoir les archives mac). Résultat : ça, les titres bien récupérés et l’auto-complétion des caractères inutilisables, les pages web se sauvegardent en deux clics).
  • le mode “explorateur” (traduction windauze) dans les fichiers du finder qui est d’une ergonomie et d’une simplicité redoutable (des volets à droites pour les dossiers, navigation aisée au nom comme sous windauze, mais avec recherche uniquement des fichiers de compatibles avec l’appli utilisée si on l’ouvre depuis une appli. Ca plus Spotlight on retrouve tout en 5 sec . J’en suis à laisser presque tout dans le dossier documents à ne faire de sous-dossier qu’en cas de catégorie essentielle.
  • le finder est personnalisable, on peut rajouter des dossiers dans le volet de gauche, si vraiment on veut de l’accès direct.
  • j’aime beaucoup la simplicité du calendrier qui permet de cocher ce qu’on veut voir apparaître ou pas à la volée (histoire de ne pas faire partager à un collègue à qui tu fais voir ton emploi du temps ta visite chez le psy qui te soigne de tes années windows :wink: )
  • Le correcteur d’orthographe est disponible dans toutes tes applis.
  • Les accents circonflexes apparaissent en surligné avant que tu ne frappes ta voyelle (ça a l’air con mais tu sais où tu en es)… détail, mais sympa tout de même…
  • Tout boulot fait sur du logiciel Apple est infiniment mieux présenté que sous Microsoft Windows : les modèles de Office sont monstrueux de laideur, ceux de Pages sont esthétique et bien équilibrés. Tu utilise des “plus” graphique sous Word, tu as l’air d’un neuneu. Tu utilises ceux de Apple tu passes pour un pro.
    A la limite OneNote est à peu près correct chez Microsoft et peut-être qu’en repassant à la caisse pour les présentations scolaires tu as des modèles corrects, mais je n’ai plus envie de repasser à la caisse pour du logiciel PC. C’est du fric fichu par la fenêtre.

Sinon le fait que les applis restent chargées en mémoire, que la suspension de l’activité est loin devant la mise en veille de windows (ne consomme pas grand-chose , par ex, et semble plus utilisée même pour promener ton portable), que le mac démarre de toute façon en moins d’une minute (en tout cas c’est pas long). L’autonomie est vraiment excellente : 4 heures en usage continu il me semble.

Bref: ce qui change par rapport à Windows et au pc, c’est que l’usage n’est plus le même. Tu l’utilise un peu comme n’importe quel autre outil électronique, pas comme une bizarrerie qu’il faut remonter sans cesse, en se faisant emmerder par des éditeurs qui empêchent de le faire (Microsoft par exemple).
Accessoirement ma copine adore mon mac (mignon, pratique et efficace, tout ce que les femmes, plus malignes que nous, cherchent dans un ordi).

Dans la rubrique des petits trucs, tenez à l’oeil la touche “ALT” qui vous permet un tas de choses dans les diverses applications et sur le bureau, elle permet d’éteindre ou de redémarrer le mac sans passer par l’éternelle fenêtre de confirmation (vous verrez les trois petits points derrière “redémarrer” ou “éteindre” disparaître lorsque vous pressez ALT, ce qui signifie que l’action sera immédiate.
Si vous voulez réorganiser votre barre de menu “finder” (la partie de droite, clavier, heure …etc. c’est encore la touche ALT qui permettra, par glisser-déposer, d’effectuer les modifs.

Pour ceux d’entre vous qui utilisent la souris mac à un seul bouton, la touche CTRL-clic permet le même résultat qu’avec un clic droit.

Je m’en vais essayer ça à la prochaine extinction.

Ah ! un truc encore : la tendance généralisée de toutes les applications mac à sauvegarder au dernier endroit utilisé, la saisie automatique de Safari qui, si elle ne marche pas pour tout (tant mieux, à la limite vu que ça fait deux fois que je me retrouve sur un site de uc en tapant une adresse plus qu’innocente sous windows-google, la dernière fois c’était avec france 3!), renvoie automatiquement à notre dernière visite du site et non au site lui-même (c’est ben pratique).

La fonction navigation privée, c’est pratique aussi… :wink:

Le alt tab “intelligent”, apparemment, qui revient sur les applications sur lesquelles on bosse à un moment et non connement sur une liste d’appli dans l’ordre d’ouverture.

Brefs, tous les menus et commandes peuvent être dits "intelligents"… :slight_smile:

Le compteur de batterie qui donne une estimation du temps qu’il reste à charger la batterie :wink:

Le bouton unique du touchpad… Non je rigole pas, à l’usage c’est bien plus simple et agréable que les deux boutons du pc… même si j’avoue utiliser encore pas mal la touche ctrl…
En fait pour les manips complexes de fichiers c’est un peu plus chiant, mais pour la manipulation de base (soit les 9 dixièmes d’un usage normal quand on se sert de sa machine au lieu la bricoler) c’est vachement plus agréable. Un mac c’est fait pour qu’on s’en serve, quoi…

Ca m’avait fait le même effet avec la souris : au premier abord on se dit “c’est quoi ce sabot” et on réalise rapidement que l’utilisation est beaucoup moins agressives pour les tendons.

On a une bonne “distance” avec le matériel, décontractée et propice au boulot ou à tout ce qu’on peut faire avec un mac.

> Un mac c’est fait pour qu’on s’en serve, quoi…
On a une bonne “distance” avec le matériel, décontractée et propice au boulot ou à tout ce qu’on peut faire avec un mac.

Et oui, t’as pas besoin d’une machine de tueur ni d’un OS ayant 10 000 possibilités pour être plus efficace dans ton boulot: une machine bien pensée suffit.

Mais quand tu dis ça sur un forum PC, on te prend pour un fada.

Certes, tout le monde n’est pas réceptif au made in Apple et je le comprends car on n’a pas tous les mêmes besoins/envies. Certains préfèrent avoir plus de choix (Windows) plus de possibilités de bidouille (Linux), mais pour ceux qui voient l’informatique comme un outil qui doit s’adapter aux besoins de l’Homme et pas le contraire, je crois que le Mac est le meilleur représentant.

La machine de tueur, Macintosh est en train de s’y mettre avec les MacIntel, d’ailleurs, je ne sais pas ce qu’il faut en penser.

Le problème c’est que l’idée d’une machine bien pensée ça reste abstrait dans la tête de beaucoup de gens, alors que c’est très concret, que pour le comprendre il suffit de tester ou d’imaginer un peu. Sous PC on reste bloqué sur des chiffres et sur des possibilités, ce qui est finalement très abstrait.

Le maître mot en PC c’est sans doute ça “possibilités”, mais bizarrement on reste dans le virtuel sans cesse et on bidouille au lieu d’utiliser la machine.
Le problème c’est que beaucoup trop de choses sont sacrifiées sur l’autel de ces virtualités et non des moindres : l’ergonomie et l’intégration sont en dessous du niveau de la mer, et ça on croit toujours qu’on peut s’en passer… jusqu’à ce qu’on n’y goûte…

Il y a des chose qui restent plus simples sur pc, mais elles ne sont pas si nombreuses, et en général pour ce qui est des possibilités on observe bien l’adage : peu de choix dans les logiciels, mais c’est inutile d’en avoir plus puisque ceux qui existent sont bien foutus.