Forum Clubic

Le sida inégalitaire pour tous ?

Etre doté de plusieurs copies d’un gène immunitaire bloquant le virus du sida protège contre la maladie, ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes sont moins vulnérables que d’autres, selon une étude dont les résultats ont été publiés jeudi aux Etats-Unis.“Les risques pour chaque individu de contracter le virus de l’immunodéficience (VIH) ou de connaître une évolution rapide du syndrome d’immunodéficience acquise (sida) ne sont pas uniformes dans la population”, a expliqué le Dr. Anthony Fauci, directeur de l’Institut National des allergies et des maladies infectueuses qui a financé cette étude parue dans la revue Science datée du 7 janvier.“Cette étude importante a permis d’identifier les facteurs génétiques de différents groupes qui réduisent ou accroissent leur vulnérabilité au retrovirus et au sida lui-même”, a-t-il ajouté.L’équipe de chercheurs internationaux a examiné plus de 4.300 échantillons de sang de personnes aux différentes origines éthniques pour déterminer le nombre moyen du gène produisant la protéine immunitaire, dite CCL3L1, dans chacun des groupes.Ils ont par exemple observé que les noirs américains adultes testés négatifs au virus du sida avaient en moyenne quatre copies de ce gène protecteur alors que les américains d’origine européenne et les hispaniques n’en comptaient que deux ou trois respectivement.Cela ne signifie pas que ces derniers sont plus susceptibles d’avoir le sida que les noirs mais seulement que les personnes qui, dans chacun de leur groupe, ont un nombre d’exemplaires de ce gène sous la moyenne sont plus sujettes à être séro-positives et à développer le sida, selon ces chercheurs.En revanche, ceux ayant plus de copies de ce gène immunitaire que le nombre moyen de leur groupe respectif sont moins vulnérable.Selon le groupe de population, chaque copie supplémentaire de ce gène protecteur réduit le risque de contracter le VIH de 4,5 à 10,5%.Dans le cas contraire, pour chaque gène immunitaire en moins par rapport au nombre moyen du groupe, les risques de voir une évolution rapide du sida augmentent de 39 à 260%, ont calculé ces chercheurs.“Ces travaux ont permis de faire avancer de façon importante la compréhension du rôle central que les molécules interférant avec la protéine CCL3L1 jouent en agissant sur le susceptibilité au VIH/sida”, a souligné Carl Dieffenbach, qui a supervisé cette étude conduite surtout par des chercheurs travaillant à l’université du Texas (sud).

http://www.lemonde.fr/web/dh/0,14-0@14-0@2-3208,39-24241008,0.html
bon alors pkoi les noirs sont les plus touchés en Afrique ??? :pt1cable:

Ils sont plus touchés en Afrique parce qu’il n’y a pas de politique de contraception.

moins vulnérable ne veut pas dire immunisé :wink:

Parcequ’en Afrique Noire il y a (beaucoup) plus de noirs peut-etre :sarcastic: …alors forcement ce sont les plus touchés [:syl2002]

Que dans ces pays la prevention touche le niveau ZERO, que les methodes de protection sont quasi inexistantes et inutilisées…

Puis le risque est seulement réduit de 4 à 10% par genes et comme, il n’y a que 2 genes en plus max ca fait seulement 8 à 20%.

Mais pourquoi ils ne font pas les tests sur les personnes qui habitent les zones les plus touchées et pas forcément les habitants ayant une hygiene de vie convenable?
Les données peuvent êtres faussées à cause de ce choix aussi…non??! :??:

bah ça dépend de l’étude que tu veux faire… si c’est un échantillon représentatif, tu vas pas tous les prendre en Afrique non plus… l’Afrique c’est le monde :wink:

représentatif…il me semble qu’ils sont les plus touchés. Et l’étude porte que sur des américains d’origine afriquaine, européenne etc… :heink:

une étude se base sur un échantillon… si tu veux connaitre le risque d’attraper le cancer aux USA, tu testes 1001 américains d’éthnies différentes dans les proportions des USA… tu prends pas des africains, c’est évident :sarcastic:

En prenant, un échantillon de 1001 personnes dans le service cancérologie de l’hopital, je constate qu’il y a 80% de décés… donc on à 80% de chance de mourir du cancer ? Bah non… parce que l’échantillon n’est pas représentatif :confused:

gwadada le but etait de voir dans une groupe de population les possibilité de defense au virus, si tu prend que des personne touché ca n’a aucun interet :confused:

Ca me paraît assez logique ce résultat.

Les plus touchés sont les plus immunisés. La nature a toujours fait cela, il n’y a pas de raison que ça change aujourd’hui.

La c’est une question de terrain genetique.
Pour le coup je dirais plutot que dans les populations les plus touchées, ceux qui ne sont pas touchés sont vraissemblablement ceux qui ont la meilleure immunité. Contrairement aux populations faiblement touchés, ou le risque est moins grand et donc en moyenne pas forcement la meilleure immunité.

on est tous humains, tous pareils alors foutaise ces recherches qui servent qu’a engloutir nos impots ! :jap:

gg…

avec un resonnement pareil on ira loin… :pfff:

pour info, on a jamais été aussi près de trouver un vaccin,
qui plus est, la plupart des recherche médicales sont financées par des capitaux privés…

Avec un raisonnement pareil, tu es surement copain avec ceux qui veulent enterrer la recherche en France. :pfff:

J’espère pour toi que tes gosses sont ou seront en bonne santé toute leur vie. :pfff:

C’est sur :sarcastic: quand ça arrive aux autres : on s’en fou …
par contre quand ça t’arrivera, tu seras le premier à crier : aidez-moi ! :o

On est grand et respecté parce qu’on a des amis et des gens qui croient en nous ; ces mêmes gens que l’on aide et qui nous aide. Sans entraide pas d’avenir, pas de société ! Ce qui est sur, c’est que de penser de cette manière fera de toi quelqu’un de seul toute sa vie :wink: quelqu’un qui n’aura donc personne pour l’aider quand ce sera dur ; ce qui est certain c’est que dans une vie on est tous en bas un jour et quand ça arrive, on prie pour qu’une main se tende vers vous … à toi de voir.

Et moi ça me dérange pas que mes impots soient engloutis pour ce genre de chose.

Le jour ou la recherche trouvera une solution aux cancers qui est responsable de la maladie et mort d’une bonne partie des personnes agées on en reparlera.

donc en gros tu es en train de dire que la recherche ne sert à rien c’est ca ?

va falloir un peu expliquer la !!!

J’espere que tu ne prend jamais de médicament et que tu n’est pas vacciné si tu pense que la recherche ne sert a rien.