Forum Clubic

Le jeux vidéos se RPGisent

Le jeux vidéos se RPGisent.

Je sais pas ce que vous en pensez mais j’était en train de me dire que les jeux vidéo se RPGisent de plus en plus. Je m’explique : on voit de plus en plus des éléments des RPG apparaître dans des jeu pas du tout RPG. Ca a commencé avec les RTS comme Warcraft dans lequel on dirige des héro qui possèdent des niveaux et depuis ca c’est étendu à une foule d’autres jeux au point que l’on voit ça apparaître dans les FPS. Bioshock qui n’a rien inventé en fait puisque le principe de choix de pouvoirs et compétences existait déjà dans Deus Ex et plus récemment Tron 2.0. Le principe des niveaux a été importé dans Devil May Cry ou l’on débloque des combos peu à peu. Ce que j’ai trouvé très pénible. Et dernièrement c’est le principe du respawn, comme dans les MMO, qui a été importé dans Far Cry 2.

On aime on on aime pas. Personnellement je suis un grand fan de RPG mais il y a deux choses que j’ai toujours détesté des RPG : le respawn et le leveling. Voilà que je retrouve maintenant ces deux principes dans des RTS et FPS. L’horreur… Mais qu’est ce qu’il se passe dans la tête des développeur pour tout nous transformer à la sauce RPG ?

:hello:

Inclure des éléments de RPG donne plus de profondeur aux jeux.
Regarde un jeu comme Stalker, si cela n’avait été qu’un bête FPS je ne pense pas qu’il aurait été aussi bien.
Maintenant tout n’est pas parfait mais on voit de plus en plus de FPS/RPG, même si la notion de RPG est vague, dont la qualité de va être encore meilleure à l’avenir. Il n’y a qu’à voir la différence entre le Stalker et sa suite Clear Sky, partiquement tout ce qui était pénible dans le premier, le respawn notamment, a été partiellement voir en totalité corrigé dans le second .

Je trouve que ce genre de jeu permet une meilleure implication du joueur, un meilleur développement du personnage et une intégration plus sympa du scénario, de l’ambiance et de l’univers, ça permet de développer tout un monde à découvrir par la suite. Les jeux en ressortent enrichis même si encore une fois tout n’est pas parfait.
Edité le 08/12/2008 à 18:26

Cela dépend de ce que tu entends par RPG. Si c’est la définition même d’un jeu (en général, sauf dans les STR et encore on peut dire qu’on incarne le commandant ou whatever, on joue un rôle.), l’ajout alors d’une feuille de caractéristiques et de pouvoirs n’est que la suite logique de l’immersion dans le jeu.

Si tu prends l’appellation RPG dans le sens du genre de jeu, j’ai vu la tendance inverse: les RPG “s’actionnisent…”.

Mass Effect, Jade Empire, KotOR, Oblivion, Fallout 3…

Les RPG à l’ancienne, il faut les chercher chez les indépendants maintenant. Est-ce une régression ? Une amélioration ? Quand on voit les MMORPG qui ne sont que des pauvres Hack & Slash alors qu’on pourrait faire bien mieux, j’aurais tendance à dire une régression.

Mad, tu m’ôtes les mots de la bouche :smiley:

J’aurais plutôt tendance à dire que c’est le marketing qui se PRGise :paf: “ouééé notre jeu il est trop bien, y’a des vrais morceaux de RPG dedans ! (y’a 2 pauvres caracs à faire évoluer)” Malheureusement le RPG tel quel a tendance à disparaître, comme les jeux d’aventure avant lui :confused:

Ouais, un bon BG avec des règles D&D y’a que ca de vrai :smiley:

Ouais, pareil, rien à rajouter.
Les autres genres se contentent de récupérer des morceaux de ce qui fait un RPG pour s’arroger plus de profondeur et par là même, de crédibilité, en tentant dans la foulée de récupérer quelques “RPGistes” en passant.
Loin de devenir des éléments de RPG dans les jeux classiques, c’est le RPG qui directement pâtit de ces adjonctions abâtardies et bancales la plupart du temps.
Et au final à force de distiller des bouts de RPG par ci par là on finit par totalement en diluer les notions et les fondamentaux.

Bah j’apprécie beaucoup les élèments à connotation RPG dans un jeu tiers, que ce soit le simple fait d’avoir un personnage évolutif en specs, des missions plus consistantes à plusieurs issues (en fonction desdites compétences/caracs), mais faudrait voir à pas laisser mourir les vrais JDR :o

Mais bon a choisir, autant y jouer sur table :d

Personnellement je dirais même qu’il y a une simplification exponentielle des jeux depuis quelques années :

  • Cela vaut pour les RPG, comme le dit Mad-Bhaal, qui tendent vers l’action et qui laissent au final tomber des pans entiers de gameplay où les règles sont un peu plus complexes, les univers aussi plus riches.

  • Même pour les FPS ou simili, qui ose encore lâcher des jeux où l’on ne “bourrinne” pas et en ramassant des medikits sur les cadavres ? Et où il faut développer une réelle stratégie/planification de l’action ? Un seul exemple : la licence Rainbow Six :neutre:

  • Pour les simulations, le PC a connu un certain âge d’or de la simulation d’aviation, aujourd’hui à part la licence Flight Simulator et X-Plane, pour trouver quelque chose d’assez récent et de complet on peut toujours courir, où alors il faut se taper des graphismes vieillots. Pour la simulation automobile je n’y connais absolument rien mais j’ai déjà entendu le même constat : la simulation pure est rare.

Bref, simplification générale et en parallèle amélioration graphique constante, c’est ce qui fait tourner le marché :neutre:

J’avais lu un dossier de Edge dans un des suppléments de Joypad où il parlait justement de l’avenir des RPG.
Les développeurs affirmaient qu’il faut que le RPG (jeu vidéo) se détache complètement du JDR traditionnel, par exemple Ed Del Castillo, président de Liquid Entertainment, le studio qui fait Rise of The Argonauts, disait qu’à l’avenir il ne devrait plus y avoir d’inventaire tel que nous le connaissons avec un tableau et les objets qui y sont représentés, pour lui il faut du tout visuel un peu comme dans le dernier Alone in The Dark. Une des ses phrases résume bien ça :

“En mettant de côté les feuilles de personnage et d’inventaire, on peut mettre en avant l’histoire, le monde et les personnages. Si on peut remplacer les lancers de dés et les micro-bonus par des éléments visuels, visibles à l’écran, l’expérience n’en sera que meilleur. J’admets que c’est un peu différent des RPG traditionnel, mais préférez vous passer quinze minutes à explorer une forêt, tuer des créatures et découvrir des ruines, ou à ranger votre inventaire pour que votre arc puisse y entrer ?”

C’est un point de vue que partage pas mal de développeurs actuels, dont Bethesda, ils préfèrent se focaliser sur l’univers et les personnages plutôt que sur les éléments de jeu de rôle en eux mêmes afin de rendre les jeux plus immersifs.
Tout le monde ne partage pas cet avis comme par exemple Josh Sawyer, qui était Designer chez Black Isle Studio et qui a travaillé sur une version de Fallout 3 avant que les droits ne passent chez Bethesda. Il est très critique sur l’orientation prise par les RPG et l’abandon des concepts même du JDR, prédisant même la fin des RPG. A part quelques studios indépendants, il ne reste véritablement que deux développeurs de RPG PC en tout selon lui

C’est en gros ce qu’on pouvait ressortir de l’article. On va vers une orientation beaucoup moins traditionnel du jeu de rôle et c’est ce que veulent les développeurs.
Personnellement je n’ai découvert ce type de jeux que très tard et je dois dire que je suis plutôt satisfait que les FPS prennent une orientation un peu plus “RPG” mais je comprend que la plupart soit un peu dégoûté de l’orientation de leur genre de prédilection, parce que ces jeux ne seront jamais de vrais RPG comme autrefois.
Edité le 08/12/2008 à 20:13

Moui, l’optimisation du rangement de l’inventaire, c’est plus un problème de hack’n’slash que de RPG je pense :wink:

Dans NwN par exemple y’a quand même de quoi remplir :o (et dans NwN 2 c’est encore mieux, une case = un objet :D). Avoir du tout-visuel, oui ça peut être sympa, mais comment représenter un perso qui a dans son sac 3 armures, 5 épées, 2 haches et une grosse 50aine de potions ? :ane: (c’est à peu près ce que je me trimbale en sortant d’un donjon dans NwN, sans compter des dizaines de gemmes et des parchemins par cahiers entiers :o )
Simplifier tout ça, ça va conduire à la simplification du reste : si on ne peut plus revendre ce qu’on ramasse dans le jeu, faudra trouver un autre moyen de gagner du fric, ou alors vendre le matos à prix réduits, hop!, qui n’en veut de mon épée +46 à 50 PO ? :smiley:

L’orientation action des derniers RPG n’est pas “si” dérangeante tant que c’est bien fait : KotOR est bourrin, mais le jeu est très bien ; The Witcher est limite plus un jeu jeu d’action qu’un RPG, mais l’ambiance est tellement excellente que ça passe tout seul ; même chose pour Vampire : The Masquerade (enfin le premier, je n’ai pas joué au deuxième)

C’est surtout les MMO qui font du tort aux RPG : faut qu’il y ait de quoi progresser pour faire rester le joueur client le plus longtemps possible, donc des niveaux faramineux. Alors forcément quand un D&D3 se ramène avec son niveau 20 maxi (qui correspond déjà plus ou moins au niveau d’un dieu, quand même), ça fait rire les WoWeux et leur niveau 80 :paf:

EDIT : le seul jeu qui ait réussi à mixer le FPS et le RPG pour moi, c’est Deus Ex :oui:
Edité le 08/12/2008 à 20:48

+1, il n’y avait pas de levelup mais juste de possibilité d’upgrader ses armes et son personnage, qu’est-ce que j’ai grandement aimé

Sinon, le vieux classique RPG tour à tour avec levelup reste pour moi une formule gagnante, on peut juste aimer ou moins aimé, mais hélas délaisser de plus en plus par les éditeurs et idéaliste/concepteur de jeux vidéo
Edité le 08/12/2008 à 22:18

Il est vrai que l’effet inverse est fort présent aussi. On voit de nombreux RPG perdre en intérêt en devant de véritables hack & slash. Comme le dit Cassin, il me semble tout de même que le marketing à tendance à RPGiser tout ce qui lui passe sous la main. Comme si le fait d’ajouter RPG à un jeu faisait vendre. Et ca fait vendre manifestement.

Ceci dit ne vous trompez pas sur mes propos. Quand des éléments RPG sont importé dans un FPS comme STALKER je ne peut que féliciter le principe. Pour moi le RPG à deux facètes

  1. Son coté liberté, choix, dans la peau de son personnage qui sont tout des éléments positifs. Qui sont ce qui définit vraiment un RPG. Il s’agit même là des points communs à TOUT le RPG.
  2. le côté niveau, PX, grind et repop à gogo, monstres à tuer partout qui sont les éléments négatifs. Bizarrement tout les RPG ne partagent pas ces principes. Certains rares RPG osent innover ou faisant abstraction des niveaux, points d’expériences, grind pour se focaliser sur l’histoire.

Ce qui me hérisse les poils c’est de voir que ce sont souvent les éléments du point 2 qui sont repris dans des jeux qui n’ont pas à être ou à essayer de ressembler à un RPG du tout. Je me rappel encore de Battlefield 2 qui fonctionnais avec un système de point d’expérience et de niveau qui permettait au joueur de débloquer des armes au fur et à mesure qu’il montait de niveau. Battlefield est un FPS en réseau… Qu’est ce que des niveaux ont avoir avec ce jeu ? Qu’est ce que c’était frustrant de se faire descendre par un gard juste parce qu’il avit un niveau de plus que vous et une meilleur arme du coup. Même chose pour Devil May Cry 4 ou l’on peut débloquer que certaines combos avec des points d’expérience. J’ai jamais compris l’intérêt de la chose. Bientôt nous aurons aussi des niveaux dans Mortal Kombat ou Dead or Alive.

Les jeux se simplifient, je fait le même constat. Ils deviennent chiant aussi. On est sensé s’amuser et au final on grind, on farm, on pex, ca repop ou repawn,… C’est fou le nombre de mots qu’on a inventé ces dernières années pour décrire le côté chiant et répétitif d’un jeu.

Je partage ton avis. Pour moi ce sont les MMO qui sont la cause à la fois

  1. du manque d’originalité et d’audace des RPG solo
  2. et aussi de la “RPGisation” de certains FPS ou RTS.