Forum Clubic

Ecrire dans un volume NTFS - Accès complet à un disque NTFS

Bonjour à tous !

Selon plusieurs sources trouvées dans le web et quelques revues grand public, il ne serait pas possible d’écrire dans un volume formaté en NTFS à partir d’une session Linux. Plusieurs fois, j’ai lu qu’il était possible de lire les données, d’ouvrir des documents, mais pas d’y écrire. Est-ce qu’il n’existe vraiment aucun moyen de “débloquer” une distribution ?

Pourquoi faire ? Je vous explique brièvement : l’un de mes collègues n’a pas pu démarrer son PC portable, sous Windows, il y a quelques semaines. Pour une raison inconnue, le NTLDR était corrompu. En démarrant avec un Live CD, il aurait été possible de résoudre le problème en remplaçant le composant “malade” par une copie en bonne santé. Une histoire de quelques secondes. Mais cela n’a pas été possible. Du coup, il a fallu réinstaller le système, ce qui pris plusieurs heures (avec les logiciels). :grrr: D’où ma question. Comment éviter cette perte de temps ?

(Si quelqu’un répond “en expulsant Windows”, il se retrouve au piquet !) :wink:

Ph

L’ecriture sur du ntfs a partir de linux est au stade experimental. On peut l’activer sur les derniers noyaux dispo mais c’est assez perilleux aux dires des developpeurs donc pour l’instant vaut mieux oublier…
Mais en bootant sur le cd windows , en choississant réparer , il doit etre possible de poser un nouveau ntldr sur le disque.

phosphore:
En expulsant Windows!

ok ===========>[]

Plus sérieusement :
En capturant Bill Gates et en demandant en rançon la doc de ntfs ?

Plutot que de reinstaller, si tu mettais ton cd d’installation de windows et que tu lançais le mode restauration, tu aurais pu copier facilement le fichier manquant ou corrompu.
Je crois qu’il suffit de taper la commmande : copy d:/windows/i386/ntldr c: ou copy d:/i386/ntldr c: (si d est la lettre de ton lecteur cd et c la lettre de ton installation de windows)

Micorsoft a quand meme prevu quelques situations de secours pour ce genre de soucis :wink: . Mais pour ce qui est de l’ecriture sur du ntfs depuis linux, j’essaierai d’éviter, car ce n’est pas encore tout a fait au point.

corrigez moi si j’me trompe mais l’écriture sur NTFS fonctionne tant que l’on ne crée pas de fichier

donc si tu veux écrire sur un fichier existant, ca marche ? (si leurs tailles sont identiques non ?)

donc il est possible d’écraser le ntldr en question par une nouvelle version depuis un linux non ? :slight_smile:

Hum dans ce cas, il faut tenter un truc avec captivefs. Est ce que knoppix propose ça??
Et si on tue totalement la partition windows, on reformate la place ainsi gagné en ext3 pour étendre son /home :slight_smile:

si tt mes partition sont en NTFS et que je veut aller voir kk chose sous linux, je peut? mais admeton je veut le modif, faut je le copie sur ma parition linux?

Pour la reparation du ntldr c’est plutot la commande expand sur la console de recup de windows il me semble.
Pour l’ecriture sur du ntfs, ca se fait uniquement avec captive (et encore, c’est galere)

Le plus simple c’était pas de faire un /fixmbr avec le cd de Windows?