Forum Clubic

Débat : la place du jeux vidéo dans votre vie?

Les joueurs de jeux vidéo en ligne ont tendance à être marginalisés, dans la société d’aujourd’hui. Bien que les adultes soient de plus en plus nombreux.

Une étude a été réalisée par les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et deux universités américaines, Emory et Andrews. Ce rapport révèle que « les adultes adeptes de jeux vidéo souffriraient plus de dépression et d’obésité que les autres ». Cette critique des jeux vidéo persiste aujourd’hui comme ayant des effets destructeurs du lien social et des répercutions sur la santé. C’est l’une des rares études réalisées sur des adultes (+35 ans).
Mais qu’en est-il des apports des jeux en ligne???

Et vous, où vous situez-vous en tant que joueur adulte?

Est ce que c’est parce qu’ils jouent aux jeux vidéo qu’ils sont obèses et dépressifs ? Ou bien est-ce parce qu’ils sont obèses et dépressifs qu’ils restent plus chez eux et donc sont joueurs de jeux vidéo ?

Et moi j’ai lu d’autres articles comme quoi les jeux vidéos favorisaient l’utilisation de son cerveau => bonus d’intel.

En tout cas, ça me fait marrer de voir des mots aussi prononcés que “effets destructeurs”. On a presque l’impression qu’on pourrait le comparer à la drogue.

J’ai 30 ans. Je joue aux jeux vidéos depuis que j’en ai 12 environ (début avec atari 520ST, consoles Yeno, NES, etc…). Je joue en moyenne 4 à 5 heures par jour (parfois + le week end), principalement le soir après mon travail. Je ne suis ni obèse, ni dépressif, ni en mauvaise santé, et j’ai une vie sociale bien remplie. Je ne crois pas etre un cas unique. Faudrait éviter de faire les sondages directement dans les centres psychiatriques…

Moi, ou je me situe en tant que joueur adulte ?

Dans la normalité, vu que pour certain être anormal est mal-saint.
Je joue, peut être trop, j’ai quelques kilo en trop et je me sent plutôt bien, j’ai “que” 4-5 amis mais ca m’est suffisant, et je ne suis pas terroriste, ni extrémiste, encore moins croyant.
Je regarde le JT de TF1, je fait souvent l’amour, je paye des impôts, je travail, je ne suis jamais en arrêt maladie (2jours en 5ans), Je paye mes factures, j’ai un iphone, … Tin sans dec’ on s’en fou.

Le jour ou l’Homme aura compris que la normalité ne nous fait pas évoluer, les poules aurons des dents, et ferons des œufs d’or.

je suis bien d’accord avec la partie en gras :jap:

sinon j’ai 38 ans, et le soir j’aime bien joué. C’est mon moment de détente, d’autres regardent la télé, bouquinent ou dorment :smiley:

cela ne me dérange pas dans ma vie sociale, j’ai un boulot aussi, mon appartement est propre et je m’occupe de mon enfant et garde bcp de temps pour lui

conclusion : je joue et cela ne m’empêche pas de vivre normalement :smiley:
Edité le 07/04/2010 à 14:39

Pareillement, je joue à environ 20h par semaine.

J’ai un métier.
J’ai une nana.
Je sors souvent.
Je fais bcp de sport.

Faudrait vraiment enterrer cette caricature de joueur de jeux vidéo comme étant seul et obèse !

En même temps Diny il fait plus “reporter pour TF1” que chercheur à lire les intitulés de ses questionnaires…

Tu fais une étude sociologique “vendable” à M6 c’est ca ? :smiley:

Il est très fréquent de voir des sondages “orientés”, c’est à dire avec déjà à la base une idée de ce que l’on souhaite lui faire ressortir. Style : “je veux faire un sondage pour montrer que les joueurs sont des obèses associaux”.

Or, ce que l’on cherche, on le trouve.

Prenons un exemple :
A la question “avez vous déjà refusé de sortir avec des amis pour jouer aux jeux vidéos” ?
Si quelqu’un répond “oui”, il sera catalogué d’associal
Si quelqu’un répond “non”, il sera catalogué de social. Et pourtant, peut etre que celui qui répond “non” à cette question a déjà refusé plein de fois de sortir avec des amis pour ranger dans l’ordre alphabétique sa collection de couvercles de boites de camemberts.

Seulement voila, la question est orientée pour trouver ce qu’on y cherche…

Vouais j’ai refusé de sortir avec des amis pour jouer à des jeux vidéo, car la sortie c’était aller se torcher la gueule en boite avant de s’éclater en bagnole avec 3 grammes dans le sang :smiley:

C’était une question fermé, donc oui, tu est donc associal.

Mais vivant :smiley: CQFD :stuck_out_tongue:

:MDR

Je fais une étude sociologique mais mon but n’est pas de faire une enquête orientée… au contraire. J’ai choisie de cité cette enquête américaine car justement elle donnait une conclusion ative des répercutions des jeux vidéo en ligne. Je m’intéresse plutôt à votre point de vue sur la question.
Edité le 09/04/2010 à 08:15

Perso je suis ce que l’on nomme un gros joueur, c’est à dire que j’y passe en moyenne quotidiennement guère plus de temps que ces millions de français qui regardent la télévision :smiley:

Je joue pour ainsi dire depuis toujours, avec mes excès et mes périodes de calme.

J’ai plutôt un caractère “complétiste”, par conséquent j’ai tendance à me focaliser sur un nombre de jeux très limité, mais à essayer de tout faire.

j’aime particulièrement l’aspect communautaire des jeux “modernes”, bien que le côté grand public à tendance à gâcher mon plaisir (manque d’éducation des jeunes, insultes, mauvais joueurs, triche, etc etc etc).

Plus les jeux deviennent populaires et grand public, et plus les joueurs comme moi auront tendance à s’enfermer dans un cercle d’amis pour pouvoir jouer tranquilles :smiley:

De même que Startide, je joue beaucoup, mais je ne regard jamais la télévision, donc je ne pense pas être différent des gens qui passent 4-5h par jour devant la star ac’ et autre imbécilité !
Et je trouve les jeux vidéos bien mieux dans le sens ou l’on est acteur de se que l’on regard, et non pas passif, dans un état proche de la pomme de terre !

Ca dépend des jeux hein :smiley:

faut tjrs un coupable a qlq chose et le jeux video est le parfait suspect …
je pense que le jeux video tel qu on le connais aujourd hui ouvre des porte a beaucoup de gens timide et renfermé. Par le biais d’une passions commune de tel personne peuvent avoir bcp plus de liens avec les autres …
car finalement joué au jeux video avec des potes qui sont a 500 km de chez soi c est pareil qu aller joué un match de foot contre une equipe qui vient de l autre coté du pays …

Pour ma part je joue beaucoup 5 a 6 heure par jour mais je ne regarde que tres rarement la tele (quand ma copine est la…)
j ai un taf et je fais bcp de sport… je suis loin d etre asocial( ce serait un comble pour un facteur)

Mais bon faut tjrs un coupable a tout donc… voila

J’ai 17 ans, je joue a plusieurs jeux, mais cela ne m’empêche pas d’avoir des amis, une vie sociale, etc !

L’important dans les jeux, c’est de ne pas tomber dans l’addiction, jouer tout le temps (matin, après midi, soir) , préférer jouer que de sortir avec ses amis, manger devant l’ordi :P, ça c’est l’addiction .

Moi, pour pas tomber la dedans, je préfère jouer le soir, quand je sort pas :slight_smile:

L’important, c’est de résister c’est tout :smiley:

Bha, quand j’ai du temps libre le soir ou dans le reste de la journée, j’aime bien me faire une partie ou deux. Le soucis c’est que souvent ça ce termine plutot en un chapelet de partie, tard dans la nuit. Certain disent que c’est une addiction, d’autre trouve ça simplement normale, car comme on ressent du plaisir, on à pas envie d’arrêter.

Après au niveau associal, c’est difficile de dire sans trop caricaturé les choses. Si madame michu passent toutes ses soirées devant tf1, pour ensuite passer sa journée à en parler avec ses copines au boulot, et qu’en face on joue toutes la soirées, ça va poser des problèmes. :MDR

Après je pense que le reste ce situe surtout avec de la jalousie, du genre " lui il s’amuse le soir il joue, et moi je galère devant la tv " .