Forum Clubic

Crash serveur pour tests

Bonjour,

Je cherche à départager de potentiels candidats et j’aimerai pouvoir analyser leurs réactions face à un pb insolvable.

J’ai des serveurs linux en VMs et je souhaiterai les crasher de façon assez irréversible.

Je mettrai les canditats devant le pb et noterai leurs façons de procéder.

Seulement voila, je ne sais pas crasher un serveur linux.
Pourriez-vous m’aider ?

J’avais penser toucher aux liens de librairie avec ldconfig mais un boot sur clef usb résoud le pb.

Qu’est ce que tu entends pas “crasher”??
quels candidats?
Si je devine bien, il te faut planter une distribution linux et regarder si le candidat sait réparer les dégats?
Si tu n’as aucune idée tu types de “plantage” réversibles qui peuvent exister alors je ne vois pas comment tu vas pourvoir évaluer quoique ce soit.

Le plus souvent, soit c’est trivial et n’importe qui peut débloquer la situation soit c’est foutu et dans ce cas on réinstalle tout à partir de backups.

Salut,

Je suis assez d’accord avec fakbill.

D’abord parqu’un crash “irreversible” pré-fabriqué ne reflete pas forcément une situation de prod. D’ailleurs, pourquoi ne pas piocher dans ton propre historique perso ou celui de ta boite ?

Ensuite, si tu ne maitrises pas le sujet (ce qui est possible hein… spa un crime), il serait peut-être judicieux de te rapprocher de la personne (ou de l’équipe) qui le traite habituellement (interne ou externe). Il (ou elle) sera surement en mesure de te proposer quelques situations critiques pour une première évaluation.

Et que je sache, aucune panne logicielle n’est irréversible.

Sinon la pire expérience que j’ai faite c’était de casser la libstdc++ (donc coreutils) avec obligation de réparer à chaud avec les logiciels déjà en mémoire et busybox statique.

Un des pires trucs à faire et de couper le courant pendant une mise à jours majeur ! :paf:
Edité le 15/06/2014 à 01:30

lithium : oui, au pire ca revient à utiliser le dernier backup (si un soft s’est mis à écrire m’imp sur le dd)

Si tu veux être insolvable tu peux me donner tout ton argent et me signer une reconnaissance de dette après coup.
Pour les problèmes irréversibles ou presque tu peux formatter le serveur
Pour crasher un serveur sous linux comme sous windows tu peux donner des coups de pieds dedans ou le jeter par la fenêtre(n’essaye pas ça tout seul chez toi. Fait le faire par des professionnels. ça peut être dangereux) , ou encore le mettre sur le siège auto et projeter l’auto contre un mur. Si t’y arrives pas je peux venir avec une masse. Je peux t’indiquer mes tarifs en MP.

Un boot sur clé USB résoud pas les pb. Tu vas pas faire fonctionner ton serveur sur USB que je sache.

Tu veux que le candidat résolve le problème ou tu veux voir si il se met à pleurer?
Edité le 17/06/2014 à 22:39

l’idée est de donner un contexte au candidat et le presenter devant un serveur en défaut (d’où le crash).
Ce qu’il sera interessant d’observer est la façon de gérer les priorités du contexte face à un serveur non réparable.

Est-ce que le candidat prendra des initiatives comme sortir son CD de boot RH au format carte de visite pour diagnostiquer ?
Est-ce qu’il pensera à ouvrir la machine ?
Est-ce qui connait les outils de base busybox ?
Controlera t-il la présence des données ? Sont-elles récupérables ? etc…

C’est un test un peu décalé mais nos contraintes de production sont élevées et nous avons besoin de véritables admin et pas trop de geek (pas toujours le temps de chercher l’info, il faut la connaitre)

En esperant avoir été plus clair sans froisser personne…