Forum Clubic

Comprendre l'étiquette d'une alimentation ?!

Bonjour :hello:

J’ai du mal à comprendre les étiquettes.

Déjà comment on fait pour calculer la puissance d’une alimentation ?
Moi j’aditionne tous les voltages avec la formule P=UI et par exemple pour une alim de 450W Corsair je trouve 580…

Ensuite qu’est-ce que c’est le -12V?
Le courant vient du +, se fait pomper puis repart par le - mais c’est la conso’ de l’objet qui pompe qui détermine ce qui repart par le - non ?

Voici l’étiquette d’une alim que j’ai et que j’aimerai utiliser pour faire des bains d’électrolyse et il faut au moins 16A pour 12V dans le cas d’une alim d’ordi, sur mon étiquette j’ai +12V =~16.0A (yellow) donc un fil jaune (que je prends depuis prise molex de l’alim) amène 16A ? C’est bien ça?

Est-ce que mon négatif doit être un fil bleu (-12V) ou un fil noir (masse) ?

Et pour finir pourquoi j’ai +12V=~0.8A(DC-JACK)

Merci d’avance pour ces éclaircissements.

P.S : je n’ai pas très bien compris comment se créer le courant, la tension (en V ça je sais) et l’intensité (en A aussi j’ai pas raté mes cours vous inquiétez pas…), les gens parlent de potentiel électrique :confused: , comment est-ce possible que l’intensité d’un courant puisse changer en cours de débit ?
Edité le 28/06/2012 à 12:27

Tu ne peux pas additionner les puissances de chaque tension de sortie, une alim ne peut pas sortir la somme des courants indiquées, notamment pour des raisons de dissipations de chaleur.

Un vieux truc plus utilisé :smiley:

Ca veut dire que l’alimentation ne peut pas débiter plus que 16A sur le 12V, c’est la valeur limite. Si tu as absolument besoin de 16A mieux vaut prendre une alim qui débite plus plutôt que de la faire travailler aux limites car tu risques d’avoir des soucis (tension instable, coupures…)

fil noir, oublie le -12V :wink:

Aucune idée, peut-être une sorte d’alimentation auxiliaire, mais ce n’est pas standard.

L’analogie la plus courante, bien qu’inexacte, est de comparer le fil électrique à une rivière, la tension étant la différence d’altitude entre l’amont et l’aval, le courant (= intensité) étant le débit de la rivière.
Le potentiel c’est l’altitude en chaque point de ta rivière, la tension c’est la différence de potentiel (par ex. la tension entre un potentiel à 8V et un potentiel à 3V c’est 5V).
Si tu mets une résistance entre 2 potentiels, plus la différence entre les 2 potentiels (= la tension) est élevée, plus le courant sera important (c’est la fameuse loi d’ohm, U=RI).
Edité le 28/06/2012 à 13:39

Merci pour ces renseignements, j’aime bien ta phrase de signature :icon_biggrin:

Par contre l’histoire de tension je trouve ça bizarre :frown:

J’aime bien tout savoir donc pour l’explication du -12V vas-y je t’en prie :wink:

Pourquoi est-ce une différence ? Dans ce cas plus la tension est grande et plus le courant circulerait vite non ? Sauf que c’est le rôle de l’intensité…

Si tu as un lien explicatif voir même un documentaire de arte je me ferais une joie de regarder pour tout comprendre ça m’a pas l’air très compliqué mais bon partir de rien c’est difficile.

On parle de différence de potentiel quand deux objets sont d’une charge en ion négatif ou positif différents l’un de l’autre . Le contact de ces deux objet génére un courant électrique . Comme exemple prend la foudre , tu as les nuages chargés en ion positif et la terre en ion négatif , ( à un certain moment de ionisation l’air devient conducteur donc c’est comme si il y avait un câble entre les nuages et la terre ) donc à un moment il y a contact et une tension est crée . Comme tout objet à une résistance électrique ( inductance pour être exacte) le fait qu’une tension traverse cet objet un courant électrique se crée . D’ou la loi U=ZI (ou U=RI ) .

Ton alimentation est à un potentiel de +12v à sa sortie et ta carte est à 0V le fait de rentré en contact les deux ( quand tu allume ton PC ) la tension va traverser les circuits du pc et va faire face à une résistance et une inductance donc il va généré un courant que l’alim va devoir lui fournir .

Ton alim toi peux te fournir environ 16A mais si ton circuit demande plus l’alim ne va pas pouvoir le fournir dans de bonne condition et risque de cramer .

Ah ok c’est un peu chaud parce que j’ai vu que l’intensité pouvait varier et notamment augmenter (jusqu’à 50% d’après ce que quelqu’un dit de ses anecdotes) dans mon cas d’électrolyse, je ne sais pas pourquoi.

Je crois que je vais avoir du mal à tout comprendre, je crois que je vais me mettre à la recherche de documentaires pour être incollable dessus je trouve ça super intéressant ! (je ne suis pas ironique non :ane: ).

En tout cas merci

allez je rectifie pour la forme, ce n’est pas inductance (caractéristique des bobinages) mais impédance (caractéristique d’opposition à une tension sinusoidale, elle est fonction de la fréquence)

étant donnée que l’on est en tension continue, fréquence nulle (precisemment non, mais on peut l’assimilée comme tel) à la sortie de l’alim, sa charge ne réprésente donc qu’une Résistance

et pour les tensions négatives, celà peut servir dans le milieux professionnel où certaines cartes analogiques en ont besoin
Edité le 28/06/2012 à 20:35

Le -12V bah c’est juste que par rapport au 0V tu es à -12V, mais comme la tension c’est une différence, si tu prends le fil -12V comme référence (0V), alors ton fil noir 0V devient du +12V et le fil jaune +12V devient du +24V.
Comme la tension c’est une différence de potentiel, parler de tension sans dire entre quoi et quoi ça n’a pas de sens. Le -12V signifie que le potentiel se trouve -12V en dessous de ce qu’on a appelé “0V” (le fil noir).
Mais aujourd’hui les PC n’utilisent plus le -12V.

Non, les électrons vont toujours à la même vitesse, c’est la quantité d’électrons qui varie (c’est ça le courant = l’intensité, c’est la même chose)

Par contre, déterminer le courant à partir de la tension ce n’est pas simple. Pour une résistance c’est facile, c’est la loi d’ohm qui le donne (U=RI), mais pour un système complet (ton électrolyse) les calculs sont plus compliqués…
Edité le 29/06/2012 à 12:49

Mouai :-(:

Merci pour les explications :jap:

Pour l’anecdote, le DCjack +12V 0,8A, j’ai vu ça une fois sur un Packard-Bell et ça servait à alimenter les enceintes.
quand l’alim avait claqué, j’avais dû bricoler un connecteur monté sur une équerre PCI (très dure à percer)

Ouep ça je sais j’ai toujours mes vieux haut parleurs (dans un coin) avec cette prise violette qui va directement sur l’alim, comment t’as fais pour les adapter ?

J’en profite pour demander si quelqu’un pouvait m’expliquer comment font les générateurs électriques pour produire de l’électricité ? Et la différence entre courant alternatif et continu :icon_biggrin: (vite fait hein le documentaire fera le reste) je sais que c’était une bataille entre Tesla :love: et Edison.
Edité le 29/06/2012 à 18:48

on sort un peu du forum informatique non ? :nexath

générateur electrique

sinon la difference entre continue et alternatif est simple

tension continue : tension stable, 12v c’est toujours 12v

tension alternative : (on va pas s’attarder sur les tension de crete et efficace), la tension varie de 12v à -12v et cela plusieurs fois par secondes (50hz veut dire 50 oscillations par secondes)

pourquoi utilise on de l’alternatif ? parceque beaucoup plus simple à transporter.
Edité le 29/06/2012 à 20:05

avec une perceuse, un fer à souder, un molex mâle, une équerre standard

et un connecteur dans ce genre là

ça n’a rien coûté

Trop ch…ant pour des hauts-parleurs bas de gamme que j’ai je sais même plus si ils marchent, et puis où je vais trouver un connecteur comme ça sans perdre mon temps au magasin de bricolage :lol: (sur le net je le trouverai surement mais bon c’est surtout la tête du connecteur qui me fait marrer :slight_smile:

Je suis déjà allé voir sur wikipédia mais y a plusieurs mots que je comprends pas, si quelqu’un veut perdre son temps (enfin pour moi c’est pas perdu) autant qu’il m’explique :jap:

Un générateur d’électricité à la base ça utilise une dynamo ou un aternateur. Le principe reste le même, on fait bouger un aimant dans une bobine de fil, le champ magnétique de l’aimant va faire bouger les électrons dans le fil de la bobine et des électrons qui bougent c’est de l’électricité :slight_smile:
Dans le cas de l’alternateur les électrons vont bouger dans un sens puis dans l’autre, alternativement, ce qui va produire du courant… alternatif! (celui qu’on trouve dans nos prises de courant)
Edité le 02/07/2012 à 10:49

C’est l’explication que j’attendais :lol:

Merci