Commentaires : Yahoo (le célèbre) va licencier 1 salarié sur 5

Racheté en 2021 et en proie à une restructuration de sa division publicitaire, Yahoo va sérieusement tailler dans ses effectifs, en se séparant de 20 % de son personnel.

2 « J'aime »

Je ne savais même pas que Yahoo existait encore…

2 « J'aime »

A quand une loi interdisant les licenciements économiques tant que la société fait des bénéfices ?

3 « J'aime »

Heu, vous avez des nouvelles de Netscape ?

1 « J'aime »

Ca y est la bulle high tech explose! En plus entre l’IA et le télétravail, pourquoi embaucher sur place plutôt qu’offshore sachant qu’ils feront la meme chose pour moins cher, ou avoir des humains pour des taches que l’IA peux très bien faire XD

En gros une Loi qui interdirait à une entreprise de prendre les devants en cas de baisse d’activité pour éviter une catastrophe. Donc l’obliger à être bien dans le rouge pour prendre ce genre de mesures, quitte à finalement devoir licencier 3 personnes sur 5 au lieu d’une

2 « J'aime »

Ah bah finalement y a pas que chez l’oiseau bleu que ça tranche, Meta, google, microsoft et maintenant Yahoo :crazy_face: Décidément l’ère post covid rebat les cartes dans tous les domaines / secteurs :roll_eyes:

Ce serait complètement absurde comme règle. Licencier quand l’entreprise perd déjà de l’argent, c’est trop tard, l’argent est irrémédiablement perdu pour l’entreprise.

Alors que face à une baisse d’activité, réduire tout de suite les coûts, ça permet des économies avant que l’argent soit perdu, et donc éventuellement de réinvestir pour relancer l’activité.

Rassure moi, sur tes propres finances, quand tu vois le solde de ton compte bancaire diminuer, tu attends pas d’avoir atteint ton plafond de découvert avant de commencer à envisager de réduire tes dépenses ?

2 « J'aime »

Heureux d’apprendre que Yahoo existe encore, ça nous rajeunit.

1 « J'aime »

Yahoo ça sonne tellement années 90/2000.
Ça fait bizarre.

Yahoo, c’est l’ ‹ Altavista › : le moteur de recherche principal de la fin des années 1990. C’était l’équivalant du ‹ Google › et du ‹ Bing › actuels prédominants.

A cette époque, il y avait par analogie, le moteur de recherche : ‹ astalavista › ! :smiley: , pour les crackers et hackers. En référence aussi au « Asta la vista… » du film « Terminator 1 ».

Plus précisément Altavista

À l’époque où Yahoo dominait, ce n’était même pas encore vraiment un moteur de recherche (contrairement à Altavista), c’était un annuaire.

Yahoo n’a en fait quasiment jamais eu de moteur de recherche propre. Quand ils ont introduit leur service de moteur de recherche, c’est en rachetant un moteur de recherche tiers (Inktomi), qu’ils ont très vite remplacé par un partenariat avec Google, puis avec Microsoft, partenariat toujours en cours aujourd’hui (regarde au bas d’une page de résultat de recherche sur Yahoo : « Powered by Bing »).

3 « J'aime »

Yahoo est moribond dans le monde, excepté les USA ou la marque est encore forte mais c’est surtout au Japon ou il est encore extrement présent et puissant.

C’est sur: Facebook, Twitter et Amazon allaient dans le rouge … gros dépôt de bilan si ils ne licenciaient pas :expressionless:

Non, ils n’allaient peut-être pas dans le mur. C’est pas pour autant que ça a du sens de garder le personnel.

Réfléchis deux minutes. Si une entreprise connaît une baisse d’activité, pourquoi donc devrait-elle garder l’effectif nécessaire à maintenir une activité supérieure ? Ce serait totalement idiot économiquement, ça impliquerait de payer des gens à rien faire… Ce qui n’est pas le rôle d’une entreprise.

Refaisons une analogie. Supposons que tu es abonné à un magazine. Tu te rends compte que tu ne le lis plus. Est ce que tu vas maintenir ton abonnement juste parce que tu en as les moyens et que ça te met pas dans le rouge ? J’en doute… Supposons que tu as un enfant, qui a grandi et quitté le domicile familial. Vas-tu continuer à acheter de la nourriture dans les mêmes quantités qu’avant, juste parce que tu en as les moyens et que ça te met pas dans le rouge ? J’en doute… Tu changes de travail, ton nouveau travail te permet de faire 5 km de trajet quotidien au lieu de 30, tu vas continuer à faire tes 30 km juste parce que tu en as les moyens ? J’en doute…

Pourtant, c’est exactement ce genre de comportement que tu voudrais que la loi impose aux entreprises…

1 « J'aime »