Commentaires : Wandercraft nous parle d’Atalante, l’exosquelette destiné à devenir grand public (Interview)

La société parisienne se fait connaître grâce à un exosquelette initialement prévu pour les centres de soins et la rééducation. À terme, elle imagine le grand public utiliser ses machines. Interview.

encore un qui ne va pas tarder à aller aux états unis.

2 « J'aime »

Le modèle en photos n’a pas l’air trop encombrant. Par contre, si il y a des algorithmes, j’imagine qu’il y a aussi des éléments motorisés. Donc besoin d’une source d’énergie. Ça tient combien de temps sur batteries ?
Même seulement 1 heure à pleine puissance pourrait être intéressant.

Une innovation pertinente et qui part d’une réflexion plus que salutaire. Je souhaites un plein succès à cette entreprise dont la solution pourrait considérablement améliorer la qualité de vie des personnes handicapées. Une initiative qui encourage sur les perspectives futures.

1 « J'aime »

Très bonne interview.

Effectivement la marche à franchir au niveau acceptabilité semble gigantesque mais au delà de ça, j’ai du mal à imaginer un produit fini d’ici 4,5 voir 6 ans. Les progrès semblent bons mais j’ai l’impression que la marche qu’il reste à franchir notamment en terme d’autonomie (batterie) et d’autonomie (celle de la personne qui utilise cet exosquelette est encore bien trop grande.

Quid de la personne à mobilité réduite qui se retrouve dans une situation de panne et donc de dépendance vis à vis des autres et d’un technicien ensuite ?

Meilleurs voeux de réussite à Wandecraft !

1 « J'aime »

C’est assez bluffant de le voir évoluer et surtout de voir un patient l’utiliser et en redemander.
Dommage que Wandercraft n’ait pas cité LA RENAISSANCE SANITAIRE qui a été son premier acheteur et utilisateur.
Sans oublier son influence dans le subventionnement conséquent de la société pour faire perdurer ce projet qui nous semble avoir beaucoup d’avenir.
Continuez comme ça mais n’oubliez pas vos premiers soutiens.