Forum Clubic

Commentaires : Volvo produira des voitures avec système LiDAR intégré dès 2022

La technologie LiDAR est de plus en plus utilisée dans l’industrie émergente de la voiture autonome malgré un coût important. En 2018, le constructeur suédois Volvo réalisait un dans la start-up Luminar, spécialisée dans les appareils LiDAR.

« ces systèmes ont aussi leurs détracteurs »
Qui donc hormis Musk?
Musk a fait le pari de faire sans et aujourd’hui Tesla a un retard monstrueux sur tous les spécialistes de la conduite autonome… et surtout, ils n’avancent pas, ils bidouillent et sont incapables de proposer ne serait-ce qu’une conduite autonome partielle sans mettre 100% des responsabilités sur le conducteur en cas de soucis.
Bref, l’autopilot n’est qu’une simple aide à la conduite.

Les « spécialistes » expliquent que Tesla n’est que du vent depuis plus de 10 ans. Et les faits leur donnent tord année après année.

Le fait est qu’aujourd’hui Tesla a le meilleur sytème de conduite automatique existant sur le marché, à des années lumières devant les concurrents.

Volvo parle de niveau 3 dans deux ans alors que les Tesla font du niveau 3 aujourd’hui, sans LIDAR.

2 J'aime

Je crois qu’on ne parle pas de la même chose…
Je parle des entreprises spécialisées dans la conduite autonome, ce que n’est pas réellement Tesla… malgré les tweets de Musk.
Même le système d’Uber de 2018 est beaucoup plus avancé que Tesla ne l’est aujourd’hui.

Tesla et la conduite autonome, c’est le Qwant des moteurs de recherche… ça tente de monter les muscles mais derrière y’a rien… ça ne fait qu’empiler les fonctionnalités de niveau 2 où le conducteur doit rester complètement attentif et maitre du véhicule!

Volvo a déjà atteint le niveau 3, et sans lidar. Le niveau 3, beaucoup de constructeurs l’ont atteint car il ne suffit que d’une fonctionnalité pour être considéré de ce niveau… ce qui ne veut rien dire en soi. Volvo parle de niveau 3 sur autoroute, ce qu’est partiellement Tesla… le niveau 3, le conducteur peut ne pas être attentif… Tesla n’autorise pas cela…

Parmi les constructeurs auto, Tesla se fait même dépasser par Audi, Mercedes, BMW, Volvo sur beaucoup de points, mais eux ne s’amusent pas à faire des gadgets, ils ne mettent leurs options que lorsque cela fonctionne très bien, les clients ne sont pas des bêta (testeurs).
Et surtout ils ne leur mentent pas en prétendant leur vendre une voiture quasi-autonome…

Un exemple de modèle sur le marché avec des fonctions supérieures à ce que fait Tesla aujourd’hui (arrêt aux feux rouges etc.) ?

Les autres aussi font un empilage de fonctions, en général bien plus limitées et fonctionnant moins bien que sur les Tesla, ou avec des restrictions supplémentaires significatives (seulement sur les routes préalablement « mappées » par LIDAR etc.).

Les constructeurs allemands ont réussi (par les normes automobiles) à forcer Tesla à limiter artificiellement les capacités de son système de conduite autonome en Europe, parceque’ils ne sont pas capables d’en faire autant.

1 J'aime

Ne sous-estimez pas le système de Tesla, ce n’est pas du flan. Le gros des « spécialistes » représentent le vieux monde automobile qui n’a jamais cru à l’électrique, voire ont des intérêts directs dans les vieux constructeurs de voitures à essence.

Cette video est une bonne présentation de fond du système de Tesla. Ils ont une avance significative dans plusieurs domaines:

  • Matériel: ils fabriquent leur propre puce de réseau de neurone
  • Données: toutes les Tesla sont connectées et font remonter à la demande (« situation avec des vélos », …) des images et données pour entrainer le système
  • Coût: pas de LIDAR + véhicule électrique = couts largement inférieurs, cf l’article de Clubic: Volvo cherche à réduire le cout des LIDAR). Un humain n’a pas besoin de LIDAR pour conduire…
2 J'aime

Le gros des spécialistes ne sont absolument pas des constructeurs auto… et n’ont donc actuellement pas de véhicules commercialisés.
Par contre, leur but est de revendre cette technologie aux constructeurs, ce qu’ils commencent à faire avec pas mal de partenariats.

Tesla n’est que du vent… ils n’ont rien développé capable d’être opérant à 100%, pas la moindre fonctionnalité certifiée autonome, alors que les concurrents visent cela, une réelle autonomie dans les fonctionnalités.
Exemple avec Audi, eux ils permettent de regarder la tv (ou tout ce que tu veux) dans les « bouchons » jusqu’à 60km/h.
La voiture autonome tesla, c’est de la poudre aux yeux pour faire vendre en se basant sur un gros mensonge… Même si un jour ils l’atteignent (dans plus de 10 ans), la voiture vendue sera incompatible… et les coûts pour upgrader celles qui pourraient l’être très élevés…

En attendant, Tesla est au ralenti alors que les « vieux » constructeurs ont rattrapé sérieusement leur retard de part leurs partenariats.

Source:
https://www.autonomousvehicletech.com/articles/2399-navigant-research-recognizes-four-leaders-in-the-development-of-automated-driving-systems

Je pense qu’il y a un parti pris assez logique contre Tesla dans l’étude que vous citez. En effet, la technologie de Tesla repose sur des caméras (bon marché), qui, en l’état actuel des lois, ne permet pas de niveau 4 ou 5 (seul le lidar est certifié d’un point de vue sécurité pour ces niveaux).
Cependant il paraît plus que probable que la stratégie de tesla est de changer la législation a terme, afin d’éviter le surcoût lié au lidar (même avec des gros volumes, le coût reste exorbitant pour une citadine).
Et il est évident, que l’étude comporte un biais vis a vis des véhicules sur laquelle elle porte : comparer des plateformes de R&D avec des véhicules produits en masse et ne bénéficiant d’aucune homologation spécifique, on est pas loin de comparer des carottes et des choux.

1 J'aime

Avertissement à l’avance : on ne laissera pas ce sujet dégénérer comme c’est le cas dans pratiquement tous les sujets dans lesquels le nom Tesla apparaît jap

2 J'aime

L’étude de Navigant Research citée est ridiculement biaisée, basée sur 10 critères :

La vision de la compagnie
Leur stratégie de marketing
Leurs partenaires
Leur stratégie de production
La technologie employée
Les ventes, marketing et distribution
Les possibilités du produit
La qualité du produit et sa fiabilité
La gamme du produit (portfolio)
La capacité de rester en affaires

Il n’y a aucun test, aucune comparaison sur le terrain, aucune analyse en profondeur, rien, surtout que Tesla ne divulgue aucune information sauf ce qui est déjà public.
Que du vent.

Bonjour! Le bout passionnant du lien de Kastaban débute vers la 42ème minute, sur le fonctionnement de leur IA et le deep learning astucieux. Env. ½heure.

Le lidar est un système optique qui fonctionne très mal en cas de mauvaise météo. Tesla utilise 8 caméras, 12 sonars et un radar. Et une intelligence artificielle qui ne cesse d’apprendre toutes les circonstances imaginables dans toutes les routes de la planète dans plus de 500 000 voitures qui ont l’autopilot (avec FSD actif ou non, en mode fantôme) ayant accumulé plus de 4 milliards de km à date. Un système à terme qui, avec des avancées moins spectaculaires, sera des années lumières devant tous les autres.

1 J'aime

« ils ne mettent leurs options que lorsque cela fonctionne très bien », c’est pour ça qu’ils n’en mettent quasiment aucune pour le moment.
Tesla a une bonne longueur d’avance

je suis d’accord, la cam a l’avantage de pouvoir discriminer facilement les cibles par traitement AI, mais elle est sujette à toutes les erreurs d’interprétation et les mirages de la vue. Elle nécessite une énorme capacité de traitement, elle voit mal dans le noir, elle n’aime pas les reflets, elle voit mal à travers le brouillard, elle ne distingue pas les nids de poule remplis d’eau, la neige, les contre jours etc etc…

Le LIDAR lui a un mauvais framerate (pour des raisons matérielles, il « tourne » sur lui même), MUSK affirme que le framerate des lidars est au moins deux fois moins bon que son système. le LIDAR et ne discrimine pas les cibles. ça peut jouer pour distinguer les intrus qui coupent la route, l’action des cyclistes et piétons.

Une combinaison lidar + cam est possible, c’est la voie choisie par Nissan, et volvo utilise un laser pour son city safety de face mais des cam pour les intrus latéraux.
je pense que la vérité est là : faire mieux que la vue humaine, pas moins bien.
Pourquoi pas des cam IR + UV afin de discriminer toutes les surfaces possibles par tous les temps, voir ce qui se cache sous une chaussées mouillée et un lidar au moins de face ?

Ce que j’aime dans un LIDAR c’est qu’il ne peut pas louper un obstacle en face, ou un trou dans la chaussée, c’est du binaire.