Commentaires : Volte face de la France qui rejette la directive UE en faveur des chauffeurs Uber et autres livreurs Deliveroo

Les livreurs et les chauffeurs de VTC devront encore patienter avant d’obtenir un meilleur statut, et il faudra surtout convaincre les ministres de plusieurs pays, dont la France et l’Allemagne.

Soutien aux chauffeurs.

3 « J'aime »

Le gouvernement préfère défendre les intérêts des grosses boites qui ne paient pas d’impôts en France que les travailleurs précaires …

7 « J'aime »

Macron et Uber faut dire…

9 « J'aime »

Accepter cette directive, c’est encourager encore plus l 'exploitation des travailleurs et enrichir encore et toujours les multinationales. Bonne décision que de s’y opposer,;contrairement aux apparences, ça serait une régression dans le droit des travailleurs.

C’est donc pour s’enrichir moins qu’Uber et autres multinationales s’opposent également à cette directive :roll_eyes:

1 « J'aime »

Tu m’as pris de vitesse ! Merci d’avoir rappelé à ceux qui l’ignoraient encore quel genre de type dirige la France depuis 7 ans

5 « J'aime »

Tu crois qu’ils s’enrichiraient moins ? Ça fera un appel d’air sur le nombre de personnes travaillant de cette manière, donc les exploiteurs comme uber n’en seront qu’avantagés et grossiront encore plus. Bien facile d’être officiellement contre et penser le contraire, tout en contournant les lois :smirk:

Donc refuser de donner aux employés d’Uber et Deliveroo les mêmes droits qu’aux salariés, ça serait une régression des droits des travailleurs ? Qu’est ce qui régresserait dans l’affaire ?

Justement, si ça devient des salariés, ça devient du salariat, et plus de l’« exploitation », puisqu’ils auront obligation de respecter les minimas de rémunération des salariés (qui ne sont pas du tout respectés actuellement), de leur payer la couverture sociale qui va avec le salariat (et qu’il n’ont pas actuellement), deviendront responsables des accidents (ce qu’ils ne sont pas actuellement), ne pourront plus s’en laver les mains quand des sans papier travaillent pour eux, etc…

7 « J'aime »

Ne vous inquiètez pas, on a pédalé jusqu’à Bruxelles début novembre, en mettant la pression aux députés du parlement, spoiler : On recommencera. Ça fait des années qu’on se bat et on ne lâchera rien. Pour tous les collègues qui sont morts, et pour tout le reste.

1 « J'aime »