Forum Clubic

Commentaires : UPS compte acheter pas moins de 150 avions électriques à décollage vertical

Le spécialiste de la logistique UPS a annoncé qu’il prévoit d’acheter jusqu’à 150 avions à propulsion électrique et à capacité de décollage et d’atterrissage vertical (eVTOL). Destinés à desservir des zones reculées, ou à effectuer des livraisons urgentes, les futurs aéronefs seront fournis par Beta Technologies.

Intéressant… mais c’est surprenant de faire le choix d’un avion avec pilote alors que les drones sont de plus en plus autonomes. C’est surtout étonnant pour du cargo, où les risques humains sont très faibles, surtout dans des zones peu densément peuplées. A mon avis c’est un mauvais choix stratégique de la part d’UPS.

2 J'aime

Hello dapoussin

c’est surprenant de faire le choix d’un avion avec pilote alors que les drones sont de plus en plus autonomes

Ce n’est pas si surprenant, actuellement les possibilités pour un drone de remplir des missions autonomes (BVLoS, beyond visual line of sight) sont limitées / freinées par la régulation et des autorisations auprès des autorités nationales (ex. DGAC en France, EASA en Europe, FAA aux US etc.). En attendant que cette régulation s’harmonise et se mette en place, ça me parait logique que des acteurs de la livraison comme UPS intègrent d’abord des modèles pilotés à leur flotte. La R&D d’UPS est très active dans le drone delivery, clairement ce type de modèle hybride voilure fixe / multicopter a son avenir dans le vol autonome, mais concrètement, la stratégie dépend d’un calendrier, c’est partout pareil.

Je ne suis pas d’accord évidemment :wink: Dans un premier temps, il devrait être possible de piloter l’avion à distance avant de passer aux vols complètement autonomes. Et c’est en poussant pour de nouveaux usages qu’on fait évoluer les règlementations. Bref, opportunité manquée pour UPS.

Non, désolé mais quand une entreprise achète une flotte de 150 véhicules c’est pour répondre à un besoin opérationnel, pas pour pousser un usage. Pour l’usage du RPAS (remotely piloted aircraft system) et du BVLoS, il y a par exemple aux US (puisqu’on parle d’UPS ici) depuis 2017 de grosses campagnes de test portées par la NASA et la FAA (l’autorité de régulation US aérienne) pour les drones et « drones-taxis », que l’on appelle l’Integrated Pilot Program (IPP, https://www.faa.gov/uas/programs_partnerships/completed/integration_pilot_program/) où les mécanismes de vol autonome et à distance sont décortiqués à travers plein d’expérimentations, et UPS à travers sa filiale drones (UPS Flight Forward) en fait partie. Je n’ai aucune action dans cette boîte, mais je constate au contraire que son approche est rationnelle, pas d’opportunité manquée de mon point de vue.

1 J'aime