Forum Clubic

Commentaires : Une internaute détourne 10 000 NFT pour en faire une œuvre d’art dénonçant le "syndrome du clic droit"

Les crypto-monnaies
font débat, et plus particulièrement les NFT
. Plusieurs internautes sont mécontents de la dernière tendance de la blockchain
et le font savoir.

Si tout le monde peut copier les images en NFT, où la rareté ?

… qui sera vendue 1 000 000 en NFT quelques jours plus tard à un prince Saudi.

1 J'aime

« n’importe qui peut enregistrer des images achetées à des prix exorbitants via les monnaies virtuelles et les posséder. »

Chut… Il ne faut pas leur dire, ils sont tellement content d’avoir leurs certificats de propriété :rofl:

1 J'aime

Tout le monde adore se moquer des NFT pourtant tous ces comportements existent déjà et personne ne dit rien. Par exemple je peux aller au marché du coin m’acheter des faux t-shirt Gucci ou un sac Hermes bidon a 50€… Donc pourquoi acheter le vrai a 5000? On dit c’est débile de payer pour une image quelconque, mais a combien s’est vendu la banane collée au mur du dernier salon d’art moderne de Miami? Pourquoi un graf peut être vendu plusieurs millions uniquement parce que quelques uns ont décidé que ça valait ce prix? Les NFT ne sont pas plus absurdes que la situation actuelle de l’art, des marques et leur réputation, etc . Est-ce normal de vendre un tableau 50m€ quand son auteur n’avait pas de quoi bouffer a l’époque où il l’a peint ? Les NFT ne me choquent pas plus que ça…

5 J'aime

Jerome_Schmutz Réflexions intéressantes :ok_hand:

Ce qui est assez rigolo c’est qu’on se focalise sur l’aspect ‹ marché de l’art › des NFT ( avec les horreurs qui vont avec ) quand une foule d’autres applications est développée : objets en jeu, metaverse, authentification de personnes, etc … Réduire aujourd’hui les NFT à ‹ je peux clic droit dessus & les images sont moches › revient à dire d’Internet ‹ ca ne sert qu’à envoyer des emails, je peux faire avec la poste › :wink:
Pour ceux que ca intéresse, allez voir par exemple ce que fait Gala Games sur la technologie NFT

1 J'aime

J’aime beaucoup ce type d’œuvre, très bonne composition de la part de l’artiste.

Il y a une grosse différence entre les NFT artistiques et ceux par exemple qu on trouve dans les jeux vidéo qui sont juste là pour se faire de l argent facile par les éditeurs sans produire de nouveautés. En gros, on monnaye juste des assets de jeux plusieurs centaines ou milliers d euros alors qu’ils existaient avant de manière normale dans le jeu qu on payait quelques dizaines d euros maximum au total.

Et encore je ne parle pas des terrains virtuels qui sont vendu plus de 5000 euros en moyenne en créant de la rareté artificielle alors qu il s agit juste d espace illimité sur des serveurs informatiques. La comparaison avec les terrains immobiliers réels qui eux sont forcément limités dans une zone n a aucun sens.

Le flop d Ubisoft avec Quartz en dit long sur le dévoiement de cette technologie. Aucun intérêt pour les joueurs, juste un moyen de faire de l argent avec du vent pour l éditeur.

@Martin Penwald

Sans vouloir rabaisser l œuvre en question, ces images sont générées automatiquement en quelques secondes avec des logiciels de création de mosaïques. En gros, vous fournissez les images en entrée dans le désordre, puis une image représentant ce que vous souhaitez en sortie et le logiciel s occupe de réaliser la composition automatiquement, C est effectivement une affaire d une vingtaine de clicks au maximum et un investissement de quelques dizaines d euros max dans un petit shareware.

3 J'aime

Les NFT c’est du vent comme les memecoins im y a une bulle spéculative

C est vrai mais avez vous essayé les metaverses comme decentraland ou the sandbox sur PC ou Mac ?

Honnêtement, on a l impression de revenir 15 ans en arrière avec des graphismes très « cheaps « et un intérêt aussi limité que Second Life qui promettait monts et merveille il y a 20 ans pour finir aujourd hui avec à peine 40 000 utilisateurs dans le monde et végéter totalement.

La seule différence sont les casques de réalité virtuelle avec Facebook qui pousse Oculus. Pas sûr que ça suffise à susciter l intérêt d un large public dans le monde.

Les NFT réussissent l’exploit de ressembler tous les pires attribus à la fois du monde de l’art et du monde de la crypto et au final cela risque de faire du tort aux deux. Le pire c’est qu’en dehors de quelques chanceux ou malins qui achètent LE truc qui va cartonner, la plupart des acheteurs de NFT perdent de l’argent mais l’appât du gain fait que ça continue.

De toute façon, ce n’est pas grave, ça vide les poches de gens plein de fric et qui ne savent pas quoi en faire. Ça remet le pognon dans le circuit. :smile:

1 J'aime

Oui, et ? Ca reste une œuvre artistique malgré tout au vue de la démarche qui a amené à la création de l’œuvre.
Toi t’es du genre devant une oeuvre de Milo à dire qu’en donnant un pinceau à ton gamin et 3 tube de guache tu obtiens le même résultat :wink:

En fait, tout ce que tu dis sont des comportements choquants mais d’un autre côté, y’a rien de mal à faire payer les riches pour du vide si c’est ce qu’ils veulent.