Forum Clubic

Commentaires : Une IA musicale réadapte L'Hymne à la joie façon Beatles et Morricone

Que donnerait l’Hymne à la joie si elle était interprétée par les Beatles, Lilly Wood and the Prick, ou encore par un groupe de bossa nova ? Une intelligence artificielle répond à cette question et propose différentes réorchestrations qui permettent de reconnaître aisément chaque style.

Ça fout carrément la gerbe !

“l’intelligence artificielle peut en effet proposer une mélodie et des harmonies à un compositeur, …”
“D’après le site de Flow Machines, il ne peut contribuer qu’à environ 10 % de la création d’un morceau, les 90 % devant être réalisés par un être humain.”
Voilà 2 phrases bien contradictoires, à moins de considérer que la mélodie ou l’harmonie d’un morceau de musique ne comptent que pour 10% de ce même morceau.
D’autre part, un compositeur qui utiliserait ce genre de logiciel pour élaborer de la musique deviendrait plutôt un arrangeur. Gardons une certaine noblesse au métier de compositeur, parce que si on peut admirer la performance de l’IA, pour le reste ça fait pas trop rêver.

Noblesse aux compositeurs ? Ces mecs qui rackettent encore 50 ans après leur morts pour un travail fait à 22 ans ??? Alors pourquoi ne pas aussi payer le plombier à chaque fois que l’on prend une douche ?

sans oublier les « ayant droit » du mec qui a « inventé l’eau chaude » …!

J’aurai pas dis mieux, la pire adaptation possible d’un des meilleurs morceaux jamais écrit, un fiasco…

Quelle analyse rapide ! bien trop rapide…
Je ne suis pas musicien, ni compositeur. Cependant le plombier ne risque pas de se faire plagier d’une part, et d’autre part combien de compositeurs ne s’en sortent pas aussi bien que les quelques auxquels tu penses.
Comme pour tout, il faut arrêter de généraliser avec quelques exemples qui sortent du lot.

Tu fais du généralisme… Mes musiques sont sous licence Creative Commons BY NC par exemple.
Et puis ces droits abusés sont surtout du fait des parasites représentant les ayant droits plus que les artistes eux-mêmes.