Forum Clubic

Commentaires : Une enquête dévoile que près de 2 % des applications les plus lucratives sur l'App Store sont des scams

Une enquête du Washington Post a dévoilé que sur les 1 000 applications les plus lucratives de l’App Store, 2 % d’entre elles sont des scams.

2 J'aime

Un faux sentiment de sécurité pour les utilisateurs

Ce faux sentiment de sécurité est en effet problématique. Et on se rend compte à quel point l’argument « le monopole de l’App Store sur la distribution des applications iOS permet d’éviter les arnaques », qui est utilisé à chaque fois par les inconditionnels de la Pomme, est totalement bancal.

2 J'aime

« C’est un mensonge, il n’y a aucun scam dans notre boutique… » me disait encore hier Tim. 2% c’est une goutte d’eau (mais qui rapport quand même sur le dos des victimes).

L’App Store est déjà une arnaque en soi avec les marges ahurissantes de 30% d’Apple. J’utilise iOS et Android. Les mêmes applications seront moins généreuses sur iOS et vous pousseront d’avantage à passer à la caisse sur cet OS. Par exemple les jeux qui filent des bonus gratuits sur Android et pas sur iOS.

Apple, ça coute plus cher, même après l’achat.

2% c’est énorme pour ce type de scams, ça signifie que lorsqu’on fait des recherches sur l’App Store, il y a toutes les chances qu’une de ces applications apparaissent dans la liste. Impossible qu’Apple ne l’ai pas remarqué.

Ils ont supprime I am Rich et cette appli n etait pas un scam. On payait pour une image et c etait tres clairement expliquer.

Je suis bien d’accord mais mon post était ironique.

Et c’est encore plus lamentable de la part d’une entreprise - qui se dote d’une auréole de transparence - que d’en être parfaitement informé. Seuls les dollars dirigent cette entreprise. Et je ne suis pas convaincu qu’ils soient les seuls dans ce cas.

Ce qui aurait été réellement intéressant, c’est de faire la même chose sur le store de Google pour comparer les résultats.
Certes 2% ce n’est pas un bon résultat, mais je serais curieux de voir la situation en face !!!

La taxe de 30 % que se prend Apple est clairement excessive, quand aux 2% de scams dont vous parlez la situation est clairement pire sur le shop d’Androïde qui fonctionne pourtant sur le même modèle que celui de Apple et qui est lui aussi en situation de monopole.

Ce qui est totalement incomprehensible est que les gouvernements ne prennent pas de mesures pour protéger leurs populations contre les scams, les ransomware, le vol d’identifiants et de données personnelles, etc…

C’est une question de verre à moitié vide ou à moitié pleins.
Les détracteurs d’Apple vont directement dire que le système fermé et la taxe de 30% ne sert à rien. Ceux qui utilisent un produit Apple vont dire que ce n’est que 2% (et j’en fait partie).
Cela n’empêche pas d’être vigilent et il serait intéressant de voir quel serait le de telles applications sur Android … Peut-être trop gros pour être publié …

Admettons.

En quoi avoir plusieurs stores va régler le problème ? En instillant un sentiment d’insécurité ? (Qui pour le coup sera forcément réel puisque multiplier les points d’entrée multiplie forcément les risques.)

Apple met des moyens énormes pour « contrôler » les applis soumises à son store. Une autre entreprise qui mettrait en place son store concurrent devrait faire pareil, pourrait faire mieux même. Mais à quel coût ? Quelle garantie que ce soit mieux, et rapidement si possible.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas que ça arrive, je dis juste que un store concurrent ne sera pas magiquement mieux, moins cher, ou plus sécurisé.

Il faut pas croire au Père Noël juste parce que vos parents vous ont dit qu’ils ne vous achèteraient pas un jouet.

Votre analogie n’a pas de sens. Si un enfant reçoit un jouet alors que ses parents lui ont dit qu’ils ne le lui achèteraient pas, alors il a toutes les raisons de croire au Père Noël. Dans le cas inverse, il n’y croira justement pas.

Sinon, la question n’est pas de savoir si plusieurs boutiques règleront le problème. Tout simplement car ce n’est pas quelque chose qui peut être entièrement résolu, tout comme le fait d’installer des centaines de caméras de surveillance partout et d’avoir une police ultra-présente ne peut résoudre totalement le problème de la sécurité, et principalement celui du sentiment d’insécurité. Vous semblez ne pas avoir lu l’article, car il y est dit très justement :

Pour se protéger au maximum des applications frauduleuses, il est conseillé de ne pas se fier aux notes, de lire en profondeur les commentaires et de vérifier que les applications proviennent bien d’une entreprise réputée.

Il peut être tentant de vouloir abandonner tout son libre-arbitre et son indépendance pour gagner en sécurité et en confort (et aussi pour avoir quelqu’un d’autre à blâmer en cas de souci). Mais c’est une illusion. Le plus tôt on s’en rend compte, le mieux on vit.

Finalement, sur l’argument comme quoi Apple « met des moyens énormes pour contrôler les applications sur l’App Store », les éléments mis en avant par Epic durant le procès donne une marge bénéficiaire de plus de 75% pour la Pomme avec sa boutique en ligne. Et il existe de nombreux exemples d’applications ayant pu outrepasser les règles mises en place, tout simplement car les contrôles sont automatisés et que leur fiabilité est pour le moins bancale. Au regard de l’argent que la Pomme génère avec sa boutique applicative elle met bien peu de moyens pour sa gestion, ce qui est peu surprenant puisqu’elle ne doit faire face à aucune concurrence.