Forum Clubic

Commentaires : Un ultrabook réparable, évolutif et personnalisable ? C'est le pari de la start-up californienne Framework

Puissants et peu encombrants, les ordinateurs portables souffrent néanmoins d’un défaut de taille : leur obsolescence rapide et inévitable. En effet, il est quasiment impossible de les réparer ou de remplacer leurs composants. Toutefois, la start-up californienne Framework renverse les codes avec un ultrabook réparable, évolutif et même, personnalisable !

1 J'aime

Excellente initiative ! Si cela pouvait inciter d’autres marques à rendre leurs machines plus facilement réparables (point le plus important) et un minimum évolutives (disque dur, en particulier), ça serait vraiment une très bonne nouvelle.

3 J'aime

j’ai eu plusieurs lenovo et jamais eu de problème a changer: ssd, carte réseau, ram…

même mon toshiba z830 qui était un 13.3" avec un poid de 1,12kg… je pouvais changer les mêmes éléments…

maintenant si en plus on peut changer la carte mère et donc de cpu… ça peut être intéressant… à voir si l’écran pourrait être changé… mais bon c’est un point qui évolue peu

A une époque où les pc portables sont serti et non démontables sans avoir de fortes chances de les abîmer cette initiative est tout a fait louable! (ce qui existait en fait avant…mon Lenovo T500 en est la preuve vivante…)

1 J'aime

Pourquoi une startup européenne ne lance pas de produits technologiques innovants respectant les conditions de l’Europe, comme le combat contre l’obsolescence. Ou encore une meilleure sécurité pour nos institutions et citoyens. Accessoirement redonner du travail plutôt que de faire une population servile de consommateurs

C’est un peu la version PC du Fairphone (smartphones réparables upgradables faits par une boite Européenne), le coté sourcing éthique des minéraux en moins. Bonne initiative en effet, qui fait un pas dans une bonne direction coté lutte contre l’obsolescence, mais… Est-ce que c’est fait en Chine ? Et avec quels minerais ? Et quelle gestion de l’électronique en fin de vie ? C’est des questions à poser pour une solution vraiment vertueuse.

L’époque où il était possible de changer de CPU sur un portable - hors barebone - est bien révolue. Or, si on doit remplacer une carte mère fonctionnelle pour faire évoluer uniquement le processeur, ça risque de faire cher. Pour le reste des éléments, ça existe déjà.
Au final, pourquoi ne pas réintégrer les sockets sur carte mère mobile, dans lesquels on enfiche n’importe quel CPU d’une gamme donnée ? Certes, l’épaisseur du boîtier sera un peu plus importante, mais au bénéfice du la durabilité.