Forum Clubic

Commentaires : Un nouvel anime Ghost in the Shell dans les cartons de Netflix pour 2020

Le service de streaming Netflix a annoncé la production d’une nouvelle série animée, Ghost in the Shell : SAC_2045, qui arrivera sur la plateforme en 2020.

dans les ghost in the shell c’est parfois assez chaud a comprendre leur logique/scenario, je ne sais pas si c’est la traduction perfectible, le monde trop futuriste/étrange, si cela s’appuie sur des trucs trouvables hors de l’anime ou plus simplement le scenario qui est bizarre.

Et je regarde des animes et lit de la sf depuis quasi 30ans (lu plus d’1 milliers de livres sf/fantasy en tout genre) mais eux arrivent a me perdre un peu dans certaine situation ou dans qq épisodes parmi leurs différentes séries
Cela m’a pas empêché d’apprécier malgré tout

Cowboy Bebop (avec un w, erreur dans l’article) je l’ai revu sur netflix récemment, le format 4/3 fait mal mais la série est toujours aussi déjantée, j’espère qu’ils vont assuré pour leur live.

Evangelion je ne l’avais pas trop apprécié il y a 20ans, c’est peut être quand c’est un peu trop psychologique que cela me perd en route :slight_smile:

Un peu dommage de faire du neuf avec du vieux, mais c’est comme les livres des années 70, 80 qui ressortent (au prix fort évidement, un peu dommage d"imprimer des livres papier avec eux, du numérique aurait peut être suffit, car j’ai l’impression que les livres des nouveaux auteurs ne sortent que quand leur livre est imprimé mais la place est prise par un livre qui a + de 20ans) ou comme les jeux des années 90 remastérisés

Le truc c’est que Ghost in the Shell c’est avant tout une réflexion autour du transhumanisme. Quand on va commencer à ce cybernétiser, que va-t-il se passer?
Le manga cherche à répondre à cette question et à trouver les dérives (l’histoire tragique de Motoko, le Puppet-Master et j’en passe) et, contrairement à beaucoup, ne propose pas de solution mais appuis l’absurdité de l’homme cybernétique par les analyses et les remarques de Motoko.
Bref, Ghost in the Shell c’est avant tout une réflexion sur un future possible et c’est en ça que je le trouve génial.
D’ailleurs, point intéressant, il me semble que le lieu de l’histoire n’est jamais situé dans le manga (même si je crois qu’on en parle dans l’anime) afin de garder un coté universel. Si Motoko s’appelait Sabrina et que Batou se nommait Robert, l’histoire marcherais aussi.

il y a eu aussi Ghost in the Shell 2: Innocence, 2004, encore une reflexion sur les deviances de l’homme

C’est un peu maladroit d’utiliser “manga” quand on parle en fait d’animation. Faut pas avoir peur d’utiliser les termes corrects, c’est pas spécialement technique, “animation japonaise” ! Le terme court “animé” (ou anime) est rentré dans l’usage aussi, si vous préférez.

Y’a un truc qui me choque toujours chez Netflix c’est qu’ils apportent un soin particulier aux doublages, mais les sous-titres c’est yolo rien à foutre. C’est super dommage. J’espère qu’ils se rattraperont avec cette nouvelle itération de Ghost in the Shell.