Forum Clubic

Commentaires : UMC investit 3,6 milliards de dollars dans ses capacités de production de semi-conducteurs

Parce que la lutte contre la pénurie de semi-conducteurs, c’est l’affaire de tous.

hausse de la production pouvant entrainer des baisses de prix, mais pas avant 2 ou 3 ans

2 J'aime

Je me demande si ce n’est pas un effet d’annonce pour dissuader d’autres acteurs d’entrer dans le marché.
Au final, cette pénurie est la pire chose qui pouvait arriver à Taïwan et il est évident que d’autres acteurs profiteront de cette situation.

1 J'aime

Ce qui est triste c’est que le semiconducteur c’est l’avenir, et tout le monde investi en masse (Taiwan chine, USA) mais coté europe et France c’est la misère. On a le chic pour louper le train en marche.
Faut croire que l’europe se désintéresse de l’industrie et préfère miser sur la finance.

Bon cela dit ces investissement ne porteront leur fruit que dès 2022, voir meme plutot 2024. On n’est pas près de voir le prix du hardware informatique (et surtout GPU) reprendre un niveau normal.

Attention aussi, le pire est peut etre à venir, depuis quelques mois la Chine qui revendique l’ile de Taiwan devient de plus en plus agressive militairement (incursion d’avions et bateaux en zone tawainaise, manoeuvre militaire simulant une invasion d’une ile), bref si la Chine passe à l’acte ça va etre une catastrophe, on aura surement un an de vache maigre et après la Chine reprendra la main sur la quasi totalité du marché des processeurs. C’est le résultat de l’abandon de notre indépendance technologique.

4 J'aime

Oui, comme pour beaucoup de choses il est dommage que nous soyons aussi dépendant de l’Asie. Cette pandémie à d’ailleurs servi de révélateur de cette situation et il semble que des relocalisations soient à l’étude pour rendre l’Europe non pas indépendante vis à vis de l’Asie et de l’Amérique (faut pas rêver) mais moins dépendante, ce qui me semble effectivement assez sain.
Mais en ce qui concerne les semi-conducteurs, même des grosses boites ultra-riches (AMD, Apple) trouvent plus rentable de sous-traiter et ceux qui préfèrent tout faire eux même sont à la traine. Je crains qu’à l’heure actuelle TSMC ne soit irrattrapable, et incontournable.

1 J'aime

Ce que cette crise a révélé au grand public est que ce secteur majeur et stratégique ne dépend que de 2 ou 3 grands fondeurs et pas un n’est européen.

L’Amérique a décidé d’investir 100Md$ pour réintroduire la production de semi conducteur sur son sol, ils anticipent une crise à Taiwan avec la Chine qui veut reprendre une ile qu’ils considère à eux, et ils se garantissent une indépendance pour la production.
Pendant ce temps en europe on investit des miettes de pain, toutes les finances actuelles sont dédiés au covid ou aux aide des commercants. Nous on fait du patch, eux investissent dans l’avenir. Encore une fois on loupe le virage de l’explosion du marché du semi conducteur.

vu la pénurie actuelle le prix des semi conducteur a explosé, donc ca restera un domaine rentable meme sur nos sols, et pour un bon moment parce que la demande semi conducteur explose et pour un bon moment. Les USa investissent 100Md$, Tawain et la Chine misent aussi des milliards à la pelle pour ce marché de demain … et nous en Europe on fait des aides ou des investissement ridicule parce qu’on n’a plus les moyens et que comme d’habitude on se repose sur l’Asie et l’Amérique. L’europe et l’UE est une technocratie financière, ils n’ont rien compris au match qui se joue avec le marché des semi conducteurs.

Salut Fullmetal, nous ne serons pas à la traine longtemps, l’ europe a voté une enveloppe de 145 milliards d euro pour avoir nos fab 2nm d ici 2025. Le consultant sera TSMC, mais n’oublions qu’ASML est une entreprise européenne et qu’elle est, je crois, pratiquement la seule à concevoir les machines à litographie pour les autres fondeurs de la planète.

ce plan de 145Md€ a été lancé l’an dernier, pas sur qu’avec la crise du covid il reste assez d’argent dans les caisses de l’état. en totu cas pour le moment Intel est pret à construire une usine en europe sous réserve d’une subvention de 8 Md$. En gros ils veulent qu’on leur construise l’usine et eux ramasseront l’argent et la techno. Mais comme d’hab ça ira dans des pays à faible cout, comme la Pologne ou la Roumanie, comme d’hab je doute qu’en France on bénéficie de ces investissements.

Attention, vous oubliez un peu vite que la Chine a elle aussi du retard, si TSMC est aussi bon, c’est grâce à ASML (Pays-Bas) chez qui ils se fournissent, et il me semble que les Chinois ne peuvent plus se fournir chez eux pour le moment avec les sanctions Américaines. Ce n’est pas une technologie qu’ils pourront palier en un an ou deux, surtout que le développement continue.

Bien malin qui pourra dire comment finira cette course à l’armement dans les semi-conducteurs, et l’Europe a forcément une carte à jouer, puisqu’ils prennent enfin conscience que c’est un secteur stratégique, et qu’il nous faut un minimum de production sur le sol Européen.

Il y a des fab en Europe, mais elles sont à la traine technologiquement parlant, elles doivent toutes plafonner à du 28nm, mais jusque là ça leur suffisait pour vivre, on verra bien si l’Europe arrive à accompagner ces fab pour faire émerger des acteurs capable de suivre les meilleurs à l’heure actuelle, mais il ne faut pas non plus désespérer.

Puis il ne faut pas forcément être à la pointe pour être rentable et vendre, la pénurie ne doit pas concerner que le 5/7nm, qui sert principalement les smartphones et l’informatique, il y a plein d’autres secteurs qui ne requiert pas forcément des semi-conducteurs autant à la pointe.

3 J'aime

Le Japon a investi pour relocaliser ses entreprises suite à la crise et les différents politiques… Presque aucune n’a donné suite. La Chine est devenu indispensable.

La Chien n’a pas de retard, il ont Foxconn principalement et le pays est surtout le pricinpal fournisseur de matière première nécessaire à la fabrication des semi conducteur. si elle veut elle bloque quasimen totut le marché.
Et si la chine met la pression pour reconquerir militairement Taiwan c’est bien pour mettre la main sur leurs usines, d’où la nécessité de ne pas se reposer sur les usines taiwanaises.

Ah bon c’est nouveau ça, à l’heure actuelle ils sont incapable de faire aussi bien que Samsung / TSMC, voir Intel, donc faut arrêter de dire qu’ils n’ont pas de retard, bien sûr qu’ils en ont.

De deux Taïwan est un pays à part entière, et n’ont aucune envie que ça change, donc peu importe que la Chine ait décidé unilatéralement que c’était l’une de ses provinces, à l’heure actuelle ce n’est pas le cas, et bien qu’ils se montrent agressifs, ça ne change rien à la donne pour le moment.

Foxconn ? Un simple assembleur pour les grosses multinationales du secteur technologique principalement, ce n’est en plus pas un fondeur…

Pour les matières premières c’est vrai, c’est leur principal avantage pour le moment, bien que d’autres terres « rares » doivent être exploitables mais ne le sont pas (pas viable économiquement / écologiquement parlant).

2 J'aime

Les USA ne laisseraient jamais la Chine mettre la main sur Taïwan, il y a bien trop d’enjeux économiques. En plus ils auraient la communauté internationale et jusqu’au Japon derrière eux, pour les même raisons. Pour tenter un coup pareil il faudrait que la Chine se sente vraiment en force, militairement et économiquement.

J’aimerais en être aussi sûre que vous.

1 J'aime

Je peux donner une autre raison qui me fait dire cela : depuis la 2é guerre les USA ont toujours cherché à avoir un ennemi à combattre, au moins sur le papier. Au risque de me faire taper sur les doigts je dirai que c’est quasiment culturel pour eux. Après la victoire de 1945 dont il se sont en grande partie attribué le mérite, ils ont instauré la guerre froide avec les régimes communistes du monde et notamment l’URSS. Après la chute de l’URSS ils se sont tournés vers le moyen orient et notamment l’Irak et l’Afghanistan. Maintenant les américain se retirent d’Afghanistan et leur nouvel épouvantail est la Chine.
Tant pour leur image de garant du monde libre que pour l’unité nationale qu’avoir un ennemi commun engendre, le gouvernement américain est obligé de ne rien céder à la Chine et surtout pas un allié aussi stratégique économiquement et géopolitiquement parlant que Taïwan. Ils n’ont tout simplement pas le choix, surtout après la posture intransigeante de Trump vis à vis de la Chine dont Biden à dit que c’était en gros la seule bonne chose que Trump ait faite et qu’il reprend donc à son compte.

Votre raisonnement sonne juste dans l’ensemble. Mais Taïwan est terriblement proche de la Chine. Et l’Amérique est à dix-milles kilomètres de Taïwan.

Malgré cela, j’espère pour eux (et pour nous) que l’avenir vous donne raison.

Ce qui est triste c’est que le semiconducteur c’est l’avenir, et tout le monde investi en masse (Taiwan chine, USA) mais coté europe et France c’est la misère. On a le chic pour louper le train en marche.

La classe politique française à complètement sous estimé l’importance de ce secteur pendant très longtemps.

Dans le nord de la France, pour remplacer l’industrie du charbon et de la sidérurgie, on aurait du implanter une Silicon Valley.

L’une des raison de cet échec est relativement simple, c’est que la plupart des politiciens n’étaient pas du tout utilisateurs de l’outil informatique. Donc ne comprenaient pas son importance.

Pour eux, l’important, c’était avant tout les avions, les trains, les centrales et la grande industrie. Et le reste, comme l’informatique, ils le voyaient comme des choses secondaires, dispensables, voir comme des jouets.

D’ailleurs, je me souviens quand internet est arrivé, certains en parlaient comme d’une mode éphémère qui allait passer.

Et pour ceux qui pensent que l’état n’est pas responsable de tout, que c’est à l’individu de se prendre en main, je répondrait qu’il ne faut pas oublier qu’en France, le système prélève énormément d’argent et que cela correspond à préempter la capacité d’investissement des entreprises. Ce qui fait que l’état dirige de manière effective une grande partie de cette capacité d’investissement.

Mais quand cette capacité est mal dirigée, ça peut mener à la catastrophe.

1 J'aime

Taiwan est aujourd’hui trop important pour l’économie occidentale pour laisser la Chine se l’approprier à court terme. Et la Chine le sait. Quand aux USA, ils feront vraisemblablement ce qu’il faut pour empêcher tout risque d’invasion pour le moment. Leur plan est de diminuer cette dépendance à long terme.
Pour l’instant, je pense que c’est plus un jeu de postures politiques qu’un réel danger, car sur mer et dans les air, les USA sont encore de très loin le pays le plus puissant auquel personne n’a intérêt à se frotter.
Mais la Chine monte très rapidement en puissance sur le plan militaire et commence à s’affirmer comme une grande puissance. Je pense qu’il faut comprendre le message comme le fait qu’on doit commencer à envisager de bouger de la. Il ne faut pas l’interpréter comme une menace immédiate, mais néanmoins prendre nos disposition pour ne plus dépendre de cette région dans l’avenir.