Forum Clubic

Commentaires : Ubisoft : une enquête dénonce les conditions de travail chez le studio en charge de Trackmania

C’est l’histoire d’un feuilleton sans fin pour l’éditeur français. Une fois encore, de nouveaux témoignages viennent mettre à mal le fonctionnement d’un des studios majeurs d’Ubisoft.

Je sais pas quel contrat ils ont signé, mais un moment faut arrêter de se faire marcher dessus juste parce que ton patron te parle comme une m** :frowning: Parce que si tout le monde fait ça il va juste continuer, sa méthode marche… Malheureusement
(Je sais que c’est pas aussi simple et qu’il y a plein de facteur à prendre en compte, mais je trouve ça quand même dommage)

1 J'aime

C’est special le milieu du JV, surtou en France, t’as l’impression que c’est un privilege pour l’employe de bosser dans cette industrie et que du coup il doit encaisser beaucoup et faire pas mal de sacrifices.

Ce n’est rarement considere juste « comme un job ».

Sans parler du fait que les salaires sont super bas, alors que bon, l’industrie se porte super bien, mais allez comprendre pourquoi les employes sont si mal paye et traite…

6 J'aime

Cela n’a rien à voir avec les accusations de harcèlements sexuels, d’ailleurs même dans l’article le mot n’est pas lâché, harcèlement tout court, ce nouveau récit fait office de camouflage en réalité, pour moi numérama fait le jeu d’Ubisoft en reportant le problème sur un dirigeant qui finalement s’est juste contenté de faire son chef et s’en explique, on s’éloigne du sujet de départ mais bon peu importe, ce n’est de toute façon pas avec toutes ces accusations (celle d’avant inclus) que le monde du travail changera de si tôt.

@zekkawa à part qq chanceux je pense que cela est valable dans tous les domaines d’activités en entreprise…

Tout à fait.
C’est comme une femme battue qui n’arrive pas à partir et trouve des excuses à celui qui la bat.
De l’extérieur cela nous paraît aberrant. Mais de l’intérieur, ce n’est plus la même chose…

3 J'aime

C’est le résultat a payer quand tu veux sortir un jeu massif open world tous les ans.
Les managers (ou ceux qui fouettent ses employés) ne se rendent peux etre pas compte du travail monstre qu’il faut derrière un jeuxvideo AAA.

Apres ceux qui bossent dans ce secteur peuvent bien aller voir ailleurs, c’est dommage de subir tout le temps. Mais contrairement a d’autres types de scandales qui sont facilement médiatises, cela, a la détresse des employés, tout le monde s’en fou.

Malheureusement l’école ne nous éduque pas vraiment au marché de l’emploi, et les nouveaux arrivants pensant avoir la chance de leur vie au moindre CDI peut importe les clauses du contrat et le salaire… A cause de ça, les salaires sont toujours plus bas, et les gens qui veulent négocier ont de moins en moins de pouvoir, a cause de ceux qui acceptent tout.

Arrêter moi si je dis de la m**, mais c’est l’impression que j’ai

2 J'aime

Le responsable qui m’attaque sur le plan physique ou perso, il passe par la fenêtre direct …

6 J'aime

C’est pour cela que désormais on aura des bureaux souterrains…:joy:

3 J'aime

« la responsable RH » : c’est une habitude on dirait.

On est dans un monde où les No Life prennent leur revanche. Les références sociales ont été vampirisées par des nerds coupés de la réalité et du relationnel. Il faudra être très malin pour les déloger.

Ou lui mettre son empreinte de poing au niveau des dents, cela devrait suffire sans devoir le défenestré^^

Pas de demi mesures chez moi. Je suis binaire … je ne connais que le 0 et le 1

2 J'aime

Bof, pas sur que la réponse soit proportionnée. Tu as probablement le même problème que ce boss, un problème relationnel et de management…
Par contre gueuler aussi fort que lui et ne pas se laisser marcher sur les pieds, c’est normal.
Ce n’est pas pour disculper ce type, mais le management par le stress a longtemps été le seul envisagé et enseigné, c’est aussi celui qui vient naturellement en cas de stress du manager (pbm de délais, le grand classique de l’informatique, de finance, de personnes, …).
Le boulot d’un manager, c’est que le boulot soit bien fait ET que les n-1 aient les moyens de le faire dans de bonnes conditions. Il faut trouver la bonne méthode et ce n’est pas facile…

1 J'aime

La première ligne est exactement moi :stuck_out_tongue: c’est pour ca que je me suis mis a mon compte :wink:

1 J'aime

Encore un article qui me fait bien sourire. Restons pragmatique.
Nous ne bossons pas dans l’industrie du jeux vidéos, nous ne connaissons pas ces gens qui se plaignent.
Pour ma part, je suis dans une grande entreprise et des gens qui se plaignent d’aise le plus souvent, j’en connais des tonnes.
Il faut aussi arrêter de faire son Caliméro 5 min.
Si c’était vraiment si terrible, il existe des moyens légaux de mettre la pression aux dirigeants avec le DGI (Danger Grave et Imminent), le droit de retrait, la médecine du travail, les assistantes sociales, l’inspecteur du travail, les prudhommes.
Et j’en oublie certainement
Donc avant de crier au loup, on se renseigne réellement
Si vous saviez le ramassis d’idioties qui peuvent sortir dans la presse, via un syndicat (rouge moustachu) et leur pendant politique (facteur)…

1 J'aime

Cela marche aussi dans l’autre sens avec les salariés tire au flanc à chouiner en permanence, enchainer les grèves quitte a bloquer leurs collègues qui veulent bosser, défoncer leurs outils de travail, prendre leur patron en otage…

Bref des exemples de n’importe quoi on en a des 2 côtés.

1 J'aime

Dites donc, ça ressemble pas un peu à Elon Musk : crie sur ses employés, leurs impose des cadences infernales, exige qu’ils bossent les week-end…?

1 J'aime

Un patron c’est un patron.