Forum Clubic

Commentaires : Uber veut bannir le diesel d’ici 2024 et booster l'électrique auprès de ses chauffeurs

Le groupe californien Uber a présenté un grand plan d’action visant à exclure le diesel de sa plateforme française d’ici 2024, tout en incitant ses chauffeurs à se tourner davantage vers l’électrique. Pour ce faire, plusieurs mesures ont été prises.

Zéro émission? à ce jour ça veut dire pas de pneu, pas de plaquettes de freins, c’est chaud pour les clients…

3 J'aime

Alors on va arrêter avec la connerie de l’électrique tout de suite et on va s’informer sur le dernier méga dossier du journal indépendant Reporterre qui a fait des recherches de malade et un boulot monstre :

Chapitre 1 : https://reporterre.net/Non-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique
Chapitre 2 : https://reporterre.net/La-voiture-electrique-cause-une-enorme-pollution-miniere
Chapitre 3 : https://reporterre.net/Derriere-la-voiture-electrique-l-empire-des-Gafam

Voilà merci au revoir.

4 J'aime

Chipoteur! :stuck_out_tongue:
Mais ce n’est pas faux. Il faudrait dire « pas d’émissions pour la génération de la puissance mécanique en roulage »…

Prochaine étape : bannir les chauffeurs.

Pas de problèmes … il suffit d’augmenter le prix de la course. Ils ont voté vert ? et bien qu’ils payent maintenant

A quand le même dossier pour les véhicules thermiques?
On peut leur reprocher exactement les mêmes choses:

  • L’extraction des minerais pour la construction des véhicules thermiques plus l’extraction, le raffinage et le transport du pétrole sont catastrophiques pour la planète et ne sont jamais compter dans la balance, ce qui est VRAIMENT étrange. Alors pourquoi en ternir compte pour les VE. Par exemple un VE et un véhicule thermique utilisent souvent la même quantité de cobalt, pourtant ce n’est un problème que pour les VE.
  • Les empires du pétrole, ce sont de gentils rigolos à peine subventionnés… Quel est le problème avec les GAFAM?

Bref, le travail de reporterre est surement formidable, ils font de bons articles mais il ne faut pas faire des articles à charge, ils doivent comparer et sourcer et là, c’est vraiment intéressant!
Les seuls trucs vraiment valables et peu souvent soulignés, c’est l’absurdité de balancer une petite voiture relativement récente (10 ans si bien entretenue et faiblement kilométrée, ce n’est pas un problème, ça pollue peu) à la casse pour la remplacer par une électrique, la réutilisation des pièces détachées étant relativement peu utilisée en France. Cela n’aurait de sens que si cette voiture avait une vraie autre vie ailleurs. ET même chose à propos de la limitation de nos pouvoirs d’achat et de nuisance. Notre mode de vie est catastrophique mais il est difficile de changer.

Dernier point, j’ai bien aimé leur « centrales électriques au diesel » utilisées pour recharger les VE! Je ne connaissais pas! :stuck_out_tongue:

Merci et au revoir! :smiley:

3 J'aime

Je l’ai lu la semaine dernière. Magnifique enquête et avec des arguments.
Concernant UBER ils n’ont qu’à acheter des véhicules électriques et embaucher des chauffeurs en CDI. Je n’ai pas de mots assez fort pour cette boite de M… faire acheter de la bonne conscience par les autres.

2 J'aime

Sauf que les thermiques ne se vente pas d’être soit disant écolo, vert, sans pollution, etc.

Le rêve des GAFAM… les GAFAM n’en ont rien à faire des gens sauf quand ils achètent leurs produits. Ce ne sont pas être humains mais des consommateurs, mais j’enfonce une porte ouverte

C’est très compliquer de discuter avec les fanatiques du VE, c’est comme pour les fanatiques d’Apple même si j’utilise (sciemment) un point Godwin.

Pas faux!

Tu parles pour moi? Un dieseliste de longue date (on a 2 diesels à la maison) d’où ma remarque finale sur la difficulté de changer qui me concerne totalement)… :smiley:
Je n’aime juste pas la désinformation et/ou l’extrémisme (« anti-vert » ou vert d’ailleurs aussi), et dans le cas des articles cités, les informations partielles qui sont vraies mais qui servent une mauvaise foi car à charge uniquement.
J’ai travaillé quelques temps dans l’énergie et on a fait des études complètes, vraiment du puits à la roue et déjà à l’époque le bilan global des VEs était en leur faveur à 200 000 km au pire des cas, et 50 000 km dans le meilleur. Et ça pourtant sans les dernières « avancées » des pétroliers avec les sables bitumeux et avec des mix énergétiques un peu moins bons que maintenant.
Et maintenant je travaille pour l’aéronautique et nos calculs commencent entrevoir une possibilité, même avec la grosse pénalité écologique de l’hydrogène ou la pénalité de poids des batteries… On y travaille car on sait que rapidement l’ndustrie va y passer car le cout et le risque financier sont relativement liés au cout écologique.

1 J'aime

Il faut vivre dans une grotte pour ne pas s’être aperçu qu’en 2020, peindre en vert = production industrielle sans état d’âme. C’est un rouleau compresseur inarrêtable, c’est tellement bien huilé que les marchés restent au top pendant que l’économie plonge.

Il sera intéressant de voir quels seront les véhicules qui seront achetés car c’est souvent un marqueur sur la fiabilité.

Uber est tellement généreux qu’il va augmenter les tarifs pour les passagers, 0,03 centimes par kilomètre, ce qui fait 30€ pour 1000km lol, ça paye même pas la recharge électrique de la voiture.
On voit bien que les dindons de la farce ce sont les chauffeurs, ils ont un crédit sous le dos, travaillent 12h00 par jour et tout ça pour 1500€

J’ai survolé tes liens, mais quand on s’intéresse un minimum à la journaliste on se rend directement compte son parti pris sur les nouvelles technologies.

Celia Izoard « désespérant » comme elle le dit si bien dans son papier. De plus elle ferait partie du mouvement néo luddisme, d’où la torchon qu’elle a pondu.

Si elle pouvait faire une étude sur le véhicule thermique en passant par les minerais, l’extraction, la transformation le transport du pétrole, parce que aux dernières nouvelles le pétrole ça ne passe pas par des câbles.

Ils vont doter leurs employés de véhicules électriques pour leurs courses ?

Ah mince, non, ils ne sont pas employés ! Mais heureusement la généreuse prime est là ! En parcourant 1 million de km avec leur véhicule Diesel (c’est possible avec une Mercedes), ils auront enfin suffisamment amassé pour se payer un véhicule électrique :upside_down_face:
(pas une Tesla ou une Audi quand même, il faut pas abuser)

Au diesel actuellement, ils n’ont pas cette prime et il leur en coûte environ 80€ de gasoil au 1000…
SI ces chauffeurs peuvent charger à domicile, il sont (un peu) gagnant…avec le système de 0,20€/minute, je ne sais pas.

pneu c’est LE point noir qu’il faudra traiter.
mais effectiveemnt on est proche du zéro plaquette de frein en VE