Forum Clubic

Commentaires : Uber devrait mettre fin à son activité à Bruxelles, mais comment en est-on arrivé là? (page 2)

Le fait qu’il n’y ait pas l’exclusivité ne suffit pas à éviter un délit de marchandage. Un contrat de travail classique ne demande par défaut pas non plus l’exclusivité.

Attention la législation change d’un pays à l’autre.
Là on parle de Belgique (je ne la connais pas bien), je pense que vous parlez en France non ?

Oui, je parle dans le cadre de la législation française.

Après, en dehors de l’aspect strictement légal, qui peut éventuellement être discuté, considérer les chauffeurs Uber comme des « indépendants », ça reste une blague. Ils ont une forte dépendance économique vis à vis d’Uber, qui en profite largement pour le presser comme des citrons, bien au-delà même de ce qu’elle pourrait faire avec des salariés.

1 J'aime

Pareil ça se discute.
Les ubers que j’ai rencontré gagnaient bien leur vie (mais faisaient des heures oui).
Après il n’y a pas de miracle, on reste sur des métiers à faible qualification.

Vaut-il mieux gagner ce que l’on veut en fonction de la quantité de travail que l’on veut fournir ou être payé d’une manière fixe pour un nombre fixe d’heure.
C’est un curseur très personnel.

Bah déjà avant de vouloir faire plus d’heures pour gagner plus, faudrait que les heures soient payées au minimum légal… C’est un bon moyen de gagner plus sans travailler plus… Ce qui est loin d’être le cas pour la plupart des Uber (qu’ils soient VTC ou livreurs, même pigeonage).
Et que TOUT le temps que l’employé passe à disposition de l’employeur soit payé ce minimum légal (le Uber qui attend 30 minute dans sa voiture pour avoir une course, il travaille, il est à la disposition de son employeur, mais il n’est pas payé pour ce travail…).

Y a pas de miracle hein, si Uber passe par des indépendants, c’est pas pour leur permettre de faire le nombre d’heures qu’ils veulent (ça c’est plus ou moins possible aussi avec un contrat de travail classique). C’est pour pouvoir les payer en-dessous du minimum légal.

2 J'aime

C’est le risque de tout indépendant ça :slight_smile:

@ Proutie66, ne pas oublier qu’Uber, comme d’autres services de « transport » n’attendent qu’une chose la « normalisation » des véhicules autonomes et à ce moment ils se débarrasseront de leurs chauffeurs. Ce sera un juste retour de manivelle

Parfait ! Alors qu’ils utilisent les contrats de travail prévu dans les pays respectifs.
Affaire réglée!

Tu sais, les esclaves faisaient bien leur travail aussi… c’est pas pour autant que c’est une bonne chose.

1 J'aime

Haha , ça va finir au black sur des pages Facebook ou what’s app pour les résa XD.

Sinon, où sont les explications promises dans le titre ??