Commentaires : Transformer le dioxyde de carbone en charbon : des chercheurs l’ont fait

Une équipe de chercheurs de l’université de Melbourne est parvenue à retransformer du CO2 en charbon solide. Une percée scientifique majeure dans la lutte des gaz à effet de serre

Et toujours l éternel question Quid du rendement, quel coût énergétique pour produire du charbon avec cette technique.

1 « J'aime »

Pour obtenir de l’énergie, on brule du charbon : C + O² => CO² plus une certaine quantité d’énergie.
Maintenant il vont transformer le CO² en C
Mais on nous explique qu’il faut :

  • dissoudre le CO² dans un électrolyte donc usage d’un pompe à air (plus exactement à CO²) pour le faire barboter dans du métal liquide.
  • À t° ambiante, il n’y a que le mercure qui soit un métal liquide (en plus il est très polluant et demande beaucoup d’énergie pour le produire). Tout autre métal devra être chauffé pour être en fusion à l’état liquide.
  • Il faut faire passer un courant électrique (produit par la combustion !)
    En définitive, on va consommer beaucoup d’énergie en pompe, en chauffage en courant électrique pour retrouver du Carbone.
    Est-ce que le bilan énergétique en vaut la peine ?
    On aura un peu moins de CO² mais cultiver des plantes vertes avec un peu de soleil et un peu d’eau serait plus rentable, elles font ça très bien.
1 « J'aime »

S’il faut plus d’énergie pour transformer le CO2 en Charbon que ce que ce charbon peut offrir comme énergie. Ça ne marchera jamais.

les gazs à effet de serre. Vaste arnaque pour oublier l’horreur du nucléaire. Des centaines de milliers de tonnes de produits hautement contaminés.
Après avoir enterré des centaines de millions de tonnes d’ordures, balancé des quantités astronomiques de saloperies dans les mers, maintenant on va truffer la planète de sites, très hautement dangereux dont on sait qu’ils seront obligatoirement un problème terrible pour les génération suivantes.
Le principal gaz à effet de serre est la vapeur d’eau, le second le méthane mais très loin derrière, ensuite on va trouver pour une part dérisoire le CO2, qui est un maillon essentiel à la vie d’ailleurs.
Les augmentations en CO2 dans la haute atmosphère, sont ridicules et ne justifient en rien un pseudo déréglement climatique.

L’ironie est que l’étude vient d’Australie où ~90% de l’électricité est produite à partir de… charbon. Le bilan énergétique de cette opération devrait être désastreux. Mais la planète, qui aime le CO2, vous dit merci.

1 « J'aime »

On pourra le faire lorsque l’on aura une énergie de fusion disponible en quantité, cad vers 2060 ?

C’est aussi et surtout que la seule utilisation envisagée dans les commentaires est de consommer du CO2. Il y a bien plus simple et efficace pour ça et ça s’appelle la photosynthèse !

1 « J'aime »

@ ariakias : c’est bien de se moquer de l’orthographe qui est selon vous la preuve de l’intelligence. Je vous lis “les mecs qui se croient hyper intelligent” Où est le “s” de intelligentS ?
De plus “anti nucléaire” s’écrit avec un tiret “anti-nucléaire”.
Le mot au début d’une phrase prend une majuscule : “à mourir de rire” doit s’écrire “À mourir de rire” avec l’accent sur la majuscule.
On se demande qui est l’andouille ?

1 « J'aime »

Le métal liquide est de l’oxyde de cerium.
Mais oui tout cela est bien stupide, pour réduire le CO2 il n’y a pas mieux que la photosynthèse !!!

1 « J'aime »

@ariakias c’est bien le pire de tout ce fil ahaha

1 « J'aime »

Peut être y a t il une question de pression pour que le metal soit liquide.
Justement on a à Flamanville un site avec une cuve et des installations bricolées de première !

Exactement, rien de mieux que la photosynthèse mise au point par la Nature avec des millions d’années de perfectionnement ! :+1:

On ne veut pas utiliser le charbon comme énergie. On veut transformer le CO2 en charbon pour l’enfouir. Sinon ça n’a aucun sens. Bref, retirer du CO2 de l’atmosphère où il y en a trop à cause de l’activité humaine.

L’impact du CO² de l’activité humaine est probablement sur-évaluée par le GIEC mais n’est pas nulle. Extraire des milliers d’années de CO² accumulé dans le sol pour le recracher dans l’atmosphère n’est de toutes façons pas une bonne chose et il faut trouver une autre solution ne serait-ce qu’à cause de l’épuisement des réserves et le cout toujours plus élevés pour l’extraire en polluant de plus en plus.

Les déchets nucléaires sont extrêmement dangereux mais ils ne se comptent pas en millions de tonnes. C’est très énergétique donc les volumes sont infinitésimaux plus petits comparé au charbon par exemple.
Il n’y a aucune solution idéale pour produire de l’énergie. Le nucléaire a permis à la France de ne pas augmenter ses émissions de C0² depuis les années 80, ça alimente la France ainsi que la moitié de l’Europe dont ceux pseudo dénucléarisés comme l’Allemagne.

Il y a un réel problème, quelque soit la source d’énergie consommée, mais hurler au complot sans proposer de solutions ne sers à rien.

Ces gaz font partis de cycles (naturels) donc leurs taux sont stables puisque renouvelés, contrairement au CO² émis par les carburants fossiles (pétrole, gaz et charbon) dont le taux ne peut qu’augmenter.

Pourquoi tu dis “on veut” ? C’est toi qui souhaite faire çà. Dépenser de l’énergie pour du charbon qu’on utilisera pas ??!!
Bizarre comme idée.
Et si on dépensait notre énergie à pourrir les multinationales pour qu’elles arrêtent de polluer et obliger les gens à rouler en 100% électrique partout dans le monde.

Faux en réalité. La photosynthèse qui ne rejette rien c’est un mythe. Y’a en moyenne 30% de rejet de CO2.
Donc se dire qu’il suffit de planter des arbres pour équilibrer la balance est bidon. Il faudrait pouvoir ne plus rejeter de CO2 du tout dans la nature et là oui au bout d’un moment ça sera viable.

Oui, les plantes respirent aussi, rien de neuf…

Mais elles fixent aussi du carbone non ? :wink:

Y’a en moyenne 30% de rejet de CO2.

Donc 70% fixé?

Tout comme, tant que l’humain souillera les océans en y déversant du plastique, des obstinés tenteront à leur échelle de retirer une partie de ce plastique, d’autres, voyant la Chine, par exemple, continuer à polluer en utilisant du charbon, récupéreront le CO2 de l’atmosphère pour l’enfouir.