Forum Clubic

Commentaires : Tout savoir sur Super Heavy Starship et son prototype Starhopper (SpaceX)

Anciennement connu sous le nom de BRF pour , qui regroupait le combo lanceur/vaisseau, ce projet de SpaceX laisse entrevoir une nouvelle révolution dans le secteur spatial.

C’est bien connu que SpaceX n’y connait rien et dit n’importe quoi, c’était le même son de cloche quand ils ont dit qu’ils allaient faire des lanceurs orbitaux réutilisables.
Il y a encore quelques mois on entendait aussi
que Falcon Heavy était une aberration vu qu’il n’y avait pas de marché pour une puissance pareille, mais bizarrement le carnet de commande se remplit, l’air force s’y intéresse et la Nasa l’envisage pour la lune …

Bref, je garde votre commentaire en favori pour plus tard Nostradamus :wink:

3 J'aime

Ha que ça fait du bien de “pisser dans le sens” du vent et dire ce que tout le monde a envie d’entendre sur Elon Musk et SpaceX ? Ça fait intelligent et connaisseur ? Non ça fait mouton de Panurge ! Elon Musk fait de la communication c’est indéniable, mais ses entreprises relèvent des défis et réalisent des projets dont les grands sages se sont gaussés, avant de devoir avaler leur chapeau. Il n’est pas sûr que SpaceX puisse envoyer des hommes (*) sur mars pour 2030, mais je pense que son entreprise est capable de faire ce qu’elle prévoie de faire pour la Lune… Quant au hopper, comme son nom l’indique il n’est là que pour des tests de moteurs en condition réelle et son successeur de test suborbital ne doit pas être confondu avec le Starship ! Donc prétendre se gausser des “ignares” quand on n’y connait rien soi-même…

(*) hommes, employé au NEUTRE (valable pour homme ou femme) donc inutile de dire “humains” à la place

3 J'aime

Je me dit de plus en plus que Hergé avait une vision de la fusée réutilisable très réaliste !

1 J'aime

il est pour quand le prochain tir indien que j’évite d’acheter un billet à cette date ?

Si ils utilisent ces prototypes pour faire déjà des atterrissages sur Mars, ils peuvent tenir leurs délais.

Ils peuvent faire croire qu’ils testent juste au niveau de l’atmosphère et hop, ils font atterrir sur la Lune et ensuite sur Mars (je suis un peu trop optimiste, je sais).

“Nostradamus” ==> Que dire alors d’Elon Musk qui avait prédit une mort rapide (5 ans) à ses concurrents ? C’était en 2006, nous sommes en 2019, et ils sont toujours là avec des carnets remplis pour plusieurs années ! Pour la réutilisation, c’est joli mais est-ce seulement rentable ? Quand au Falcon Heavy, il n’a toujours pas réalisé de GTO potable (disons au niveau de ce que propose la Proton). Et justement, l’armée exige une bien meilleure qualité de service qu’un périgée à 180 km ou un DV de 2300 m/s, d’où le micmac politico-judiciaire actuel à Washington. Sans oublier que Space X avait aussi porté plainte contre la NASA lorsque celle-ci ne l’avait pas choisi pour la mission Lucy (toujours pour des raisons de qualité de service). Bref, c’est toute la différence entre le rêve et la réalité.

Pour être tout à fait honnête, Hergé a largement pompé cette vision de la fusée réutilisable dans le film “Destination Moon” d’Irving Pichel (qui est sorti 3 ans avant la bande dessinée).

1 J'aime

Quand ils auront trouvé une solution pour survivre à la traversée des ceintures de Van Allen, passage obligé pour aller sur la Lune, on rediscutera d’aller sur Mars …

“Pour des raisons de qualité de services”

Il n’y a que les niais pour croire que c’est le principal problème.

C’est bien connu qu il faut passer par la…quand on croit connaitre des choses intelligentes on se renseigne un minimum et…a merdum on peut les éviter pour pas passer dedans comme des branquignols.

Peut-être bien, il y a beaucoup de politique dans ces contrats, mais qu’est-ce qui te faits dire que les arguments de la NASA ne sont pas solides ?

Qu’est-ce qui te fait dire que ce ne sont que des problèmes techniques?

Le fait que la NASA a bel et bien avancé des arguments, et que s’ils avaient été bidons cela aurait fait très moche au tribunal. Ceci étant dit, on peux très bien ne pas être de l’avis de la NASA, mais alors le minimum est de contre-argumenter.

Attention c’est “BFR” et pas “BRF”

“Si le premier essai de MK1 est un succès, MK2 pourrait tenter un vol orbital d’ici 6 mois : si ce n’est pas le cas, SpaceX devrait y parvenir avec les prochains prototypes MK3 et MK4 !”

Erreur. Le Mk2 ne tentera pas de vol orbital. La construction du Mk3 débutera dans environ 2 mois, et le Mk4 dans 4 ou 5 mois. Ensuite le Mk5 sera construit et sera probablement le prototype final. C’est ce Mk5 qui ira se balader dans l’Espace. En même temps que ce Mk5, la construction de 2 Super Heavy débutera. D’ici 1 an le Starship et son lanceur géant seront achevée et prêt à l’emploi.