Commentaires : TousAntiCovid : les données personnelles du pass sanitaire validées par la CNIL

Le pass sanitaire de l’application TousAntiCovid
n’est pas un danger pour la liberté et la sécurité des Français selon la CNIL, pour laquelle il s’agit seulement d’un outil pratique. Elle met déjà en garde le gouvernement contre une potentielle utilisation abusive dans le futur.

1 « J'aime »

Ce qui ne rend l’application toujours pas obligatoire, ça ne change rien au contenu de son message.

Faut arrêter d’être un gros naïf et de penser qu’on veut tout le temps nous tracker.
Oh, t’as vu, ça marche dans les deux sens !

10 « J'aime »

Je crois qu’on tient le champion du monde du jour…:rofl::rofl:

Entre voir le mal partout, et voir uniquement le bien, n’y a t’il pas un juste milieu ?
Quel est l’utilité d’être aussi clivant dans vos opinions sur un produit dont vous ne savez pas grand chose (tout comme moi) ?

2 « J'aime »

Car il n’y a strictement aucun vaccin « obligatoire obligatoire » en France. Je ne vois pas pourquoi il y en aurait un aujourd’hui. Pour rappel, les plus obligatoires sont ceux imposés aux enfants qui sont en collectivité. Mais rien ne t’empêche de faire l’école à la maison et qu’ils n’aillent dans aucune écoles ^^. Puis ceux obligatoires si tu veux faire certaines choses, comme certains voyages, médecins, etc. Mais tu as toujours l’option de les éviter… C’est contraignant, oui, mais c’est comme ça. Il n’y a strictement aucun vaccin totalement obligatoire (il me semble)

Quoi qu’il en soit, ce que tu penses n’est qu’une hypothèse, c’est ce que @toast a tenté de te faire comprendre. C’est basé sur absolument rien à part ton petit doigt. Et actuellement il n’y a strictement AUCUN élément qui pense que quelque chose va devenir obligatoire, car rien ne l’est.

L’hypothèse du sens opposé, que ca ne sera jamais obligatoire, a cependant bien plus de chance d’être réalisée, car comme dit, pour l’instant rien ne l’est. Donc libre à toi d’aller vers celle qui a le moins de chance, mais ne traite pas les autres de naïfs en ce cas, entre lui et toi, c’est toi qui tire les plans sur la comète là ^^’

Quand à l’implémentation des vaccinations dans l’application, c’est tout juste une implémentation pour faciliter la vie des gens. Plus tard l’accès à des éléments pourraient être en fonction de votre vaccination, ca sera centralisé pour le montrer.

Mais ça ne sera toujours pas « obligatoire » pour autant ^^

2 « J'aime »

Je crois que c’est ce qu’il a fait mais tu ne t’en est pas rendu compte.
Je pense que ce que Toast voulait dire c’est qu’il ne sert à rien de faire des suppositions sur ce qui pourrait ou non arriver. Oui l’application peut être utilisée des des fins de tracking mais oui aussi il se peut que le gouvernement n’en ai strictement rien à carrer de savoir ou chaque citoyen se trouve, les deux sont possibles. Ça ne veux pas dire qu’il ne faut pas rester vigilent mais inutile non plus de crier avant d’avoir mal.
Ce qui est certain en revanche c’est que tant qu’installer l’application n’est pas obligatoire, ou même avoir un smartphone pour le coup, je ne vois pas comment on pourrait craindre que l’application soit utilisée à des fins de contrôle de la population.

Avec de l’ordre d’un milliard de doses déjà administrées dans le monde, on commence à bien les connaître ces vaccins hein… Et surtout, a bien voir leur efficacité, qui est absolument indéniable, même pour les moins bon d’entre eux.

Le but de ces applications, ça n’est pas de rendre la vaccination obligatoire. C’est de faciliter la vie de ceux qui sont vaccinés tant que l’épidémie n’est pas sous contrôle. L’accès à certaines choses nécessitera d’avoir été infecté, d’avoir fait un test PCR récent ou d’être vacciné. Et l’application est un moyen simple de montrer dans quel situation on est.

Et à choisir entre les trois options, je préfère laaaaaargement la vaccination, qui est bien moins désagréable que de faire régulièrement un test PCR et bien moins dangereuse que d’être infecté (dans ma tranche d’âge, 30-40 ans, le risque de mourir du covid est de l’ordre de 25/1M sur un an, 5 fois plus en cas d’infection… le vaccin AZ a pour l’instant en France une mortalité de l’ordre de 3/1M…).

3 « J'aime »

Tu as raison, le virus est plus intelligent que toi de toutes façons.

Meme si ce n’est pas imposé, dans les faits les autres pays vont/sont en train de l’imposer.
Alors oui, tu peux te ballader avec un bout de papier prouvant que tu es clean, comme tu peux tres bien te balader sans (en etant clean ou pas). Apres, si on te refoule d’un pays ou d’un lieux, bah faudra faire avec parce que tu aura pas le papier sur toi ou que tu n’as pas l’application sur ton tel.

Si t’a un test PCR, tu prouve que t’est clean.Pas avec le vaccin (vu que tu peut être vacciné et potentiellement porteur du virus).

1 « J'aime »

Un test PCR n’est pas une preuve absolue non plus (faux négatif, infection qui était encore en incubation au moment du test, etc…). Aussi bien dans le cas du test PCR que dans le cas du certificat de vaccination, c’est un argument statistique : quelqu’un qui a un test PCR négatif récent ou qui est vacciné à statistiquement moins de chances d’être porteur contagieux qu’une personne lambda.

Et tu situes quand la date à laquelle on saura quelque chose ?

Je ne fais que comme toi finalement : Je balance des généralités à l’emporte pièce sans aucune once de réflexion ni aucun élément permettant de confirmer.
Du coup, mon message, comme le tien est inutile, stupide, sans fondement.

Honnêtement, on ne voit pas un hacker de 16 ans s’intéresser aux données personnelles des clients d’un hôpital. Les seules entités qui peuvent en tirer profit appartiennent à deux groupes : les multinationales de la santé privée, et les GAFAM, ces monstres qui gèrent une grande partie des données personnelles mondiales.

D’ailleurs, les GAFAM travaillent sur la santé personnelle à partir de la récupération des données que les innocents laissent chaque jour en ligne.
Pour exemple, si le site Doctissimo cofondé par Laurent Alexandre, a été revendu si cher au groupe Lagardère, ce n’est pas pour les bandeaux de pub ou les forums de discussion, mais bien pour les milliards de traces qui dessinent un fichier national géant d’une valeur inestimable pour le capitalisme de la santé.

Alors le hacking de données de santé, s’il existe de façon marginale, il est devenu une industrie à part entière massive, puisque ces données sont aspirées par des multinationales du matin au soir. L’État libéral français, qu’on sait perméable aux exigences des assurances privées et du Big Pharma, essaye aujourd’hui de faire la même chose, mais de manière balourde. Les entreprises californiennes sont plus malignes : elles n’ont pas besoin de passer par la coercition, tout se fait en douceur, avec l’assentiment des masses éprises de communication… des données !
ER

https://www.youtube.com/watch?v=MZ1iZjbs9UM

« Car il n’y a strictement aucun vaccin « obligatoire obligatoire » en France »…il y en a 11…

Tu passeras le bonjour de ma part à tes potes de la #team1erdegre :laughing:

Tu te prends le choux pour pas grand chose…

Il y a déjà depuis très longtemps des pays interdits si tu n’est pas vacciné contre le paludisme, la malaria ou autre fièvre jaune…il en sera de même avec le covid…

Dans tous les cas, cela reste ton choix personnel d’aller dans ces endroits et être vacciné, ou de ne pas y aller.

Quand à la vitesse de création du vaccin, tous les ans, le vaccin contre la grippe est différent…et le covid est de la même famille…

Il y a déjà 11 vaccins obligatoires en france, il y en aura un de plus, et alors ?

1 « J'aime »

C’est drôle comme les choses évoluent : il y a un an les gens qui parlait d’un futur passeport vaccinal, comme en Chine, était dénigré et se faisait taxer de complotiste, et maintenant c’est juste des news normal…