Forum Clubic

Commentaires : TousAntiCovid : le Parquet national financier enquête pour des soupçons de favoritisme

Saisi par l’association Anticor, le PNF a ouvert une enquête préliminaire, en septembre dernier, sur le contrat de maintenance de l’application TousAntiCovid. L’organisation soupçonne le gouvernement de favoritisme.

Logique, s’il n’y a pas eu d’appel d’offres, à voir si le caractère d’urgence est retenu cela fera pschitt.

Attention aux éclairés de Facebook qui vont prendre ça pour la preuve ultime…

4 J'aime

Ca devient la quadrature du cercle : soit le gouvernement va vite et travaille avec des prestataires connus et reconnus et on l’accuse de favoritisme, soit il respecte les procédures et tout le monde lui tombe dessus car trop lent … Car un Appel d’Offres en bonne et due forme, ça prend des mois …
Franchement, on marche un peu sur la tête.
Accessoirement, c’est pour ce genre de raisons stupides que le choix français a été d’enfermer tout le monde depuis un an (à l’exception de la pause estivale où le virus se faisait rare), plutôt que de n’enfermer que 1) les malades 2) leurs contacts directs. Ce qui est beaucoup plus efficace (cf Singapour, Taiwan, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, …) et collectivement mieux. Par contre, en effet, à titre individuel ça prive de liberté les malades et cas contacts : ils n’auraient pas le droit d’aller librement se ballader, quelle horreur nous disent les grands libertaires. Perso, je trouve ça 100% normal : je préfère m’isoler 15 jours (et risquer la prison si j’y déroge) quand je suis malade ou contact, et être libre le reste du temps ! Et si le prix à payer de cette liberté, c’est que mes contacts soient tracés par une appli obligatoire sur mon smartphone, ça me va aussi.
Si on avait fait ça, on aurait au moins 80 000 morts de moins, une vie quasi normale et une économie bien meilleure …
Bref …

4 J'aime

Bien que cette application ne serve pas qu’à cela, combien de contaminations ont pu être évitée par le biais de l’application de tracking ? (diviser 7 millions par ce chiffre pour connaître le prix unitaire)

1 J'aime

@ChristianBoxe @canerw messages supprimés pour le motif messages non constructifs/hors-sujet.

@elminster44 message supprimé pour le motif réponses à des messages supprimés.

Pour pouvoir juger du montant, qui certes parait élevé, il faudrait pouvoir juger des coûts de l’application et de son amortissement sur la durée. Bien sûr ici personne n’est qualifié, anticor non plus. D’ailleurs, anticor est beaucoup moins regardante quand il s’agit d’argent qu’elle reçoit. Se faire financer par des hommes d’affaires installés dans les paradis fiscaux, ce n’est pas très éthique !

Quoiqu’il en soit, à côté de ce que l’Etat « donne » comme argent aux entreprises tous les mois, notamment en financement de chômage partiel, les 200 ou 300k c’est des cacahuètes ! espérons que ça ne dure pas.

tu dis rien une première fois et c’est la dérive, donc normale cette procédure, ça évite de se retrouver avec des affaires de pots de vin pour enrichir des proches du gouvernement ou pas.

devrait sortir une app antimagouille serait plus utile

1 J'aime

ça va être compliqué, cela a sauvé à peu près 0 vie.
Par contre, les gestes barrières en ont sauvés beaucoup.

le caractère d’urgence n’est pas recevable, on peut publier un appel d’offre et avoir des retours en quelques jours, surtout quand le contrat est juteux.

vous devriez aussi vous intéresser aux personnes qui ont financé la campagne de notre président, là aussi on a des surprises.

Sauf que vous n’êtes pas Le Parquet national financier donc on va attendre de voir leur décision avant de commencer dans les affirmations…

1 J'aime

et vous si du coup pour dire que cela fera pschitt ?

Je pense que tu n’as jamais répondu à un appel d’offre gouvernemental toi.
Les règles sont complexes, rien que la rédaction du truc prend des mois. Après il faut suffisamment de candidats (suivant le type d’AO entre 3 et 4 au minimum) ce qui n’est pas évident dans ce cas. Après, il y a des délais obligatoires entre la publication et la clôture, puis entre la clôture et le moment ou les sélectionnés sont entendus. Après il y a une phase de raffinement des réponses et enfin le choix du (ou de l’ensemble des) prestataire(s). Le démarrage de la prestation est d’ailleurs aussi soumise à un délai. Bref, j’ai travaillé sur des réponses à appel d’offre qui ont pris 30 mois depuis le « call for interrest » et le début de la prestation. Et par expérience c’est en général entre 1 an et 18 mois suivant le type et la taille du projet.
Je suis quasiment certain que la procédure utilisée l’était pour avoir un résultat rapide en respectant le moins mal possible la loi. Mais je suis d’accord avec Anticor, il faut quand même mettre la pression pour que ce genre de manœuvre ne se renouvelle pas trop souvent, les procédures ne sont pas qu’administratives, c’est aussi pour plus de transparence et d’équité.

« à voir si »

Je ne fais aucune affirmation à l’inverse de vous…