Forum Clubic

Commentaires : TousAntiCovid : dès mercredi, le pass sanitaire obligatoire pour voyager en Corse et en Outre-mer (page 2)

génial, il faut un « pass sanitaire » pour se rendre dans un autre département français…

1 J'aime

@Bombing_Basta Message supprimé, les remarques de ce genre aux modérateurs, on peut s’en passer merci.

Justement « cousin » je suis votre plus grand admirateur et bois vos interventions comme du petit lait. Les miennes que vous interprétez très mal font pâle figure à côté des vôtres. Surtout quand je parle au conditionnel. On l’utilise pour exprimer une action qui aura lieu à condition qu’une autre action ait pu avoir lieu avant. Donc rien d’absolu. Ai-je parlé de l’ADN humain ?

Pour info : Le fonctionnement d'un vaccin à adénovirus | Gouvernement.fr

Je ne comprends pas qu’on traite la Corse comme si ce n’était pas un département…
Et il doit y avoir de nombreux Corses non-vaccinés donc c’est débile d’empêcher les non-vaccinés métropolitains d’y aller

1 J'aime

Prenons un exemple très simple.

Je ne souhaite pas me faire vacciner, donc soit je n’ai pas de pass sanitaire soit il indique non vacciné (si prévu dans l’application). Je souhaite me rendre à Ajaccio pour voir ma grand-mère. J’ai bien mon pass sanitaire indiquant non-vacciné, puis-je rentrer en Corse ?

Merci de m’éclairer de vos lumières…

Bonjour,
La réponse est aussi simple que la question. Si tu n’es pas vacciné tu as toujours la possibilité de faire un test PCR moins de 72 heures avant ton départ, et le résultat de ce test apparaitra dans ton pass sanitaire qui te permettra d’aller voir ta grand-mère, en n’oubliant pas de respecter les gestes barrières bien entendu :wink:

3 J'aime

Mon dieu tu le fais pas exprès en fait…

Tu comprends pas ce qu’est :

La preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique

https://www.cerballiance.fr/fr/services/tous-les-tests-covid-19

1 J'aime

Cet article est intéressant pour aller plus profondément je te partage celui-ci : Covid-19 : les vaccins peuvent-ils modifier l'ADN ?

Bruno Pitard : "Dans le second cas, l’adénovirus est un virus à ADN. Donc quand l’adénovirus rentre dans nos cellules, s’il s’arrête au niveau du cytoplasme, comme les ARN messagers le font, il ne va rien se passer. L’adénovirus ne va pas être capable de produire la protéine S du coronavirus. C’est pourtant ce qu’on lui demande de faire pour que notre système immunitaire produise des anticorps contre la protéine S du coronavirus. Donc, l’adénovirus a besoin d’aller une étape plus loin. Il a besoin d’aller jusque dans le noyau pour amener le morceau d’ADN qui code pour la protéine S du coronavirus.

En fait, cet ADN va être pris en charge comme notre ADN quotidien pour être transformé en ARN messager qui va descendre dans le cytoplasme des cellules pour être pris en charge par les unités ribosomales pour être produit en protéines. Est-ce que c’est grave ? Les chercheurs qui ont produit cet adénovirus ont pris la précaution d’enlever un certain nombre de fonctions. Ce n’est pas de l’adénovirus sauvage qui est utilisé. On va juste utiliser les capacités de vectorisation de l’adénovirus. On va lui enlever tout ce qu’on ne voulait pas à l’intérieur, toutes les protéines qui ne correspondait pas à la fonction qu’on veut lui faire réaliser : le transport. Donc, il n’est pas équipé de systèmes d’intégration dans le noyau. Il n’est pas capable de s’intégrer dans le patrimoine génomique de l’individu à vacciner. "

Comme dit à la fin d’une partie de l’interview que j’ai cité au-dessus un vaccin de type adénovirus est incapable de modifier l’ADN du sujet.

Un autre article assez complet aussi sur les virus à base d’adénovirus très intéressant aussi :
Quels sont les vaccins Basés sur adénovirus ? (news-medical.net)

J’en conclu (pour ma part) si un vaccin a ARNmessage ne va pas aussi loin dans les cellules que les vaccins à base d’adénovirus ils ne sont pas forcements plus dangereux voir même moins.

Mais je te l’accorde sur le long terme on ne sait pas encore ou on va avec cette « nouvelle » technologie puisque même aujourd’hui on découvre des effets secondaires de certains vaccins qui sont sur le marché depuis des dizaines d’années et qui ont mis au moins 10 ans à être développés.

1 J'aime

Oui, une source (que j’avais vue) qui va avec le courant, qui est de dire « non non, aucun risque, pas le moins du monde un brin d’ADN qu’on injecte dans le noyau d’une cellule contenant de l’ADN ne peut interférer avec cet ADN car on lui a dit de ne pas le faire ».

Et il est tout à fait possible de trouver des gens, dont c’est le métier, qui sont moins catégoriques, comme je l’ai fait au-dessus.

Les vaccins à ARN déposent leurs instructions génétiques dans l’espace cellulaire où elles sont lues et traduites sans possibilité d’incorporation dans nos génomes

Autrement dit, ARNm : pas de risque

alors que les adénovirus injectent leur « message » sous forme d’ADN dans le noyau des cellules. Il a été démontré, même si cela semble rare, que l’ADN du vecteur peut occasionnellement s’intégrer dans le génome de la cellule hôte de façon aléatoire. La possibilité qu’il interagisse alors avec certains de nos gènes et dérègle des mécanismes cellulaires ne peut être écartée.

Autrement dit, vecteur à ADN : bon, c’est très rare mais ça peut arriver que… mais on ne sait pas ce que ça risque d’engendrer.

Bon bah du coup, on verra bien, dans 5 ou 10 ans…

1 J'aime

Si tu sais pas, arrête d’essayer de creuser un sujet qui te dépasse.
C’est ça être complotiste, vouloir tirer des conclusions sur des choses qu’on ne maitrise pas, pour lesquelles ont n’a pas toutes les informations et outils nécessaires pour leur compréhension, et vouloir malgré tout aller à l’opposé de ce qui est annoncé.

2 J'aime

Non, être complotiste, c’est dire « lolo les chemtrails c’est les riches y nous tuent à petit feu avec l’aide des reptiliens ».

Dire qu’il y a un risque de voir un ADN injecté dans nos cellules interférer avec notre ADN, sans en connaitre les potentiels effets plus ou moins indésirables, c’est être factuel, pas complotiste.

Alors merci de stopper la diffamation.

En gros, si tu es vacciné tu peux y entrer sans faire de test PCR, en revanche si tu ne l’es pas tu dois obligatoirement montrer un test PCR négatif fait 72 heures maximum avant ton arrivé à Ajaccio et profiter à fond.

La preuve de la vaccination tu l’as ou sur ton application AntiCovid parce que quand tu te fais vacciné on te donne un QR Code que tu scannes via l’application ou bien tu présentes ton format papier de la preuve de la vaccination. Tu peux aussi faire une demande sur le site de l’assurance maladie.

Pour le test PCR tu as le papier que tu reçois qui justifie que tu es négatif.

@ Tous

Le sujet n’est pas:

  • le complotisme
  • le fonctionnement des différents types de vaccins
  • la dangerosité réelle ou supposée des vaccins
  • la génétique
    Etc…

Donc si vous souhaitez continuer sur ces sujets merci de le faire soit en MP soit en ouvrant un topic sur le forum.

Notez bien que je n’interdis pas le débat. Je veux juste le déplacer pour ne pas polluer le sujet. Donc merci de ne pas invoquer la démocratie, la liberté d’expression et autres notions qui en découlent.

4 J'aime

Peut être parce que c’est une Ile et donc que les infrastructures sont limités et plus difficile de transférer des patients si besoin.

Et comme beaucoup finalement, faut apprendre la définition du pass sanitaire et la recopier au tableau 100 fois pour que ça rentre dans le cerveau.^^

2 J'aime

2 J'aime

Donc tout le monde est considéré comme malade, et il faut prouver qu’on est pas malade pour pouvoir circuler librement.

Les dirigeants (et ceux qui acceptent ça) sont vraiment des grands malades…:crazy_face:

Super ! Mais meme si les iles sont plus sensibles aux deplacements il faudrait generaliser ca au continent.
Ceux qui sont anti vaccin ou anti test ( il y en a) sont libre de leur choix. Mais ils choissisent aussi de restreindre leur liberté de mouvement pour rester fidèles a leurs convictions. Un jour il faudra arreter de rembourser les test pcr. Ca coute très cher a la collectivité alors que des vaccins existent. En angleterre le vaccin est gratuit et le test pcr coute 200 eur. Ca fait reflechir.

1 J'aime