Forum Clubic

Commentaires : Test Xiaomi Mi Electric Scooter Pro 2 : une puissance qui tient sur la durée

Si elle n’évolue pas beaucoup esthétiquement au fil du temps, la célèbre gamme des Mi Electric Scooter de Xiaomi s’est étoffée d’une version Pro 2. À la bonne heure ! Celle-ci est plus polyvalente que les précédentes trottinettes électriques de la marque. Mais la recette commence à manquer d’innovation… et de surprise.

Un oubli majeur dans l’article : cette trottinette fait 300 W de puissance nominale et ça a des conséquences.

Au delà de 250W et/ou sans le besoin de la lancer avant d’utiliser le moteur, vous rentrer dans la catégorie des véhicules à moteur et non plus à assistance électrique. Pour être au guidon il faut donc, un BSR, ou un permis moto, ou un permis B plus les 8 heures de formation. Mais ce n’est pas tout il faut aussi la faire immatriculer et avoir une assurance.

Au guidon de cette trottinette vous n’êtes pas couvert par votre assurance responsabilité civil des contrats habitation. Si vous renversez quelqu’un ça sera à votre compte en banque de l’indemniser.

SI c’est vrai alors effectivement c’est un sacré oubli, je n’étais pas au courant perso.

Ca devient précisément un cyclomoteur.

Comme pour les vélo électrique « rapide »

extrait du site cyclable
« La directive 2002/24/CE du parlement européen et du conseil du 18 mars 2002 relative à la réception des véhicules à moteur à deux ou trois roues (abrogeant la directive 92/61/CEE) dit qu’un VAE doit notamment respecter les caractéristiques suivantes : Assistance uniquement lorsque le cycliste pédale ; L’assistance se coupe au-dessus de 25 km/h (avec une tolérance de 10%, donc 25 + 2.5 = 27.5Km/h); Moteur d’une puissance inférieure à 250 Watts »

? cela s’applique pour une trottinette ?

Bonjour. Absolument pas, c’est faux et donc absolument pas un oubli.
Ce que vous évoquez s’applique aux VAE. Par exemple le moteur d’un vélo à assistance électrique ne pourra dépasser 250 watts et une vitesse d’assistance maximale de 25 km/h. Au-delà, il entre en effet dans la catégorie des cyclomoteurs, d’où son nom de speed-bike avec tout ce qui va avec : immatriculation, port d’un casque spécifique, interdiction de circuler sur les pistes cyclables, etc. En contrepartie, la vitesse d’assistance maximale peut atteindre les 45 km/h.
Dans le cas de la trottinette électrique, c’est le bridage à 25 km/h, les catadioptres, le port d’un vêtement de visibilité de nuit, etc. qui sont à respecter pour circuler, ainsi que les restrictions de circulation en fonction des villes, etc.
Aucun BSR n’est nécessaire, la pratique d’une trottinette électrique est d’ailleurs légale à partir de 12 ans. En revanche il est interdit de circuler à 2 sur une trottinette électrique et l’assurance est obligatoire puisqu’il s’agit en effet d’un EDPM soumis à un cadre législatif.
Voilà.
Bonne lecture à tous sur Clubic
David

1 J'aime

Merci pour la rectification, je trouvais ça étrange :wink: