Commentaires : Test Thrustmaster T818 Ferrari SF1000 Simulator : quand le direct drive sublime les jeux de courses

Durant des années, les volants de simulations automobiles ont fait l’impasse sur le direct drive ou, plutôt, pour en profiter, il fallait être un expert, pour accepter de payer plus de 2 000 euros sur un kit complet, mais aussi pour savoir où le trouver et comment le configurer. Mais ça, c’était avant que Fanatec, Logitech et maintenant Thrustmaster s’en mêlent.

J’ai lu le test de ce produit ainsi que celui du concurrent Logitech et je ne sais toujours pas ce qu’est un volant Direct Drive.
Je vais chercher sur Google, mais ça aurait été chouette de le rappeler.

Tout à fait, un encart « technologique » était prévu et… il a sauté au passage « en production ». Désolé. Je vais y remédier.