Forum Clubic

Commentaires : Test Synology HAT5300-8T : ça donne quoi un disque dur d'entreprise par le roi du NAS?

Particulièrement actif dans le monde du NAS
qu’il a d’ailleurs contribué à faire connaître auprès du grand public, Synology s’est d’abord diversifié en proposant des SSD pour ses NAS. Il a ensuite ajouté une nouvelle corde à son arc en commercialisant des disques durs
« traditionnels ». L’objectif n’est toutefois plus ici de toucher le grand public, c’est le monde de l’entreprise qui est visé.

Je ne pense pas que je serais capable d’en lever ne fut-ce qu’un avec un poids pareil :confused:

1 J'aime

770KG avec un bon transpalette pour le mettre dans les racks ca passe

En même temps il fallait s’y attendre avec 147 mètres de largeur xD

Ah ça pour se moquer, il y a du monde :slight_smile:

1 J'aime

Nickel le test. Les points mis en avant comme le Firmware géré par le NAS sont importants. Merci de l’avoir spécifié.
En ce qui concerne les nuisances sonores, ça peut effectivement être désagréable si le NAS est à proximité. Généralement c’est pas le cas mais c’est quand même bien de le notifier.

1 J'aime

Le problème de Synology est qu’ils veulent imposer aux utilisateurs des NAS pros rackables (exemple RS4021XS+) d’utiliser exclusivement leurs disques Toshiba estampillés Synology. Avec des Seagate Exos 18 Tb, on obtient un message inquiétant « remplacez les disques » état du volume dégradé… J’ai été obligé de hacker le DSM 7.0 en ligne de commande et d’éditer avec vi le fichier de configuration du hardware compatible, comme indiqué par un site américain.
Je trouve cette politique ridicule, DELL faisait pareil il y a plus de 15 ans sur les serveurs, en revendant une fortune des disques WD ou Seagate avec un firmware modifié, idem pour les barrettes RAM.
Pour ma part, j’ai acheté une dizaine de rackstation avec plus de 500 Tb de stockage et je suis prêt à changer de crémerie si Synology cherche à m’entuber.
Déjà, je trouve que le constructeur s’est endormi pendant presque trois ans avant de sortir le DSM7, qui n’offre pas les avantages attendus (par exemple, les MAC de 2014 ne fonctionnent plus avec Drive) et les séries DS sont pitoyables du point de vue hardware (mettre des SSD NVMe sans avoir d’interface 10 Gb/s ne sert strictement à rien).

1 J'aime

Livraison par camion avec transpalette uniquement !
:wink:

On pourrait aussi dire qu’on lit bien en détails les articles :slight_smile: et pas juste en diagonal vite fait :slight_smile:

Pour ne faire que du drive, effectivement.

Mais dès que l’on veut héberger des applications web (CMS, MTA, …) le SSD caching est un « must have », même qu’avec des petites interfaces réseaux puisqu’en fin de compte, il n’y passe pas grand chose, et que c’est les temps de traitements, gourmands en I/O que l’on veut raccourcir au maximum.

C’est intéressant de lire tout ça. J’ai toujours rêvé d’avoir ne serait-ce qu’un rack.

Chapeau bas.

Je te mets un RedHat.:slight_smile:

Ce n’est pas avec les CPU besogneux des Synology que l’on peut booster les framework trop gourmands (Ruby) et les CMS qui utilisent des plugin comme Divi sur Wordpress… Dans ce cas, il ne faut pas un Xeon avec beaucoup de coeurs mais plutôt un i9900k, qui n’existe pas pour les serveurs. Du coup, il faut mettre une station de travail en rack 1U, à condition d’être en housing dans un DataCenter.