Forum Clubic

Commentaires : Test Philips 55OLED934 : une image pimpante accompagnée d’un son signé B&W

Philips propose une dizaine de téléviseurs à dalle OLED, le nec plus ultra pour obtenir une image cinéma. Le 55OLED934 représente le plus haut de gamme dans cette diagonale équivalente à 140 cm. Non content d’intégrer le puissant processeur P5 maison de troisième génération pour une image haut de gamme, sa section audio a été confiée à Bowers & Wilkins, une référence de la haute-fidélité.

1 J'aime

Je trouve toujours intéressant d’insérer le prix du produit dans le test lorsqu’il est connu (ou au moment une tranche sinon). Bref à 2000€ ça ne destine pas à tout le monde mais ça reste classique pour de l’OLED à priori…

Svp, indiquez la valeur de l’input lag dans vos tests!

@Clubic : Pas un reproche, mais pourquoi ne testez-vous pas le système (Android TV ici) pour voir ce qu’avec cette TV il a dans le ventre ? Un peu comme ce que vous avez fait avec le test de la Nvidia Shield TV (une box certes, pas une TV, mais avec un système à évaluer car une TV qui fait mal tourner son système et a du mal à prendre des services et fichiers en charge doit être complétée par une box, selon les besoins bien-sûr).

3 J'aime

Il est plutôt beau.
L’effet « tournage au caméscope » du procédé anti-saccade chez Philips m’a toujours fait détester leurs télévision. Même si c’est mieux d’après votre test, je reste dubitatif. Cependant je connais des personnes qui aiment bien ça car l’effet tournage vidéo rend l’image plus proche/personnelle (comme si on avait filmé quoi).
Sur des films en cinémascope ça donne un effet vraiment étrange :wink:

Après mesure, l’input lag est de 33,2 ms. Cette donnée à été ajoutée dans le test.

1 J'aime

Nous ne pouvons pas tester de façon extensive le système Android 9 avec chaque téléviseur passant entre nos mains, il y aurait beaucoup trop de redites.

Mais il est vrai que nous n’avions pas retranscrit notre ressenti à son usage. Ces informations ont été ajoutées dans le texte.

2 J'aime

Merci :wink:

Alors oui une étude complète ne serait effectivement pas pertinente dans la mesure où le produit brut étant la TV et non son OS, contrairement à l’exemple que j’ai cité (box Nvidia Shield).

Ce que vous avez ajouté sur la fluidité général et le ressenti paraît pertinent pour se faire une idée. Merci :wink:

Par contre, le fait que le testeur a ajouté des choses dans l’article suite à des remarques, il ne faut pas en tenir compte, surtout pas …

Il ne faut rien attendre de ce triste sir son seul rêve est de voir son pays s’écrouler et envahi par les chinois, quand il applaudira avec des chaines il comprendra (et encore ce n’est pas certain)

Nous testons tous les téléviseurs sur un pied d’égalité, avec les modes pré-réglés auxquels a accès n’importe quel utilisateur. C’est le point de départ : certaines références sont quasi-parfaites d’usine (voir le test du Panasonic GZ2000), d’autres sont décalées comme ce Philips OLED+. D’autres modèles se satisfont de quelques modifications des réglages de base de couleur et de luminosité. Comme expliqué dans l’article, avec ce Philips, les réglages de base ne sont pas suffisants et il faut vraiment rentrer dans le dur.

Bref, par expérience, nous savons qu’il sera possible d’obtenir une colorimétrie fidèle avec ce Philips grâce aux réglages complets qu’elle possède. Libre à chacun de choisir un téléviseur bien calibré d’usine, ou un autre où il doit le faire lui-même, s’il possède évidemment cette connaissance et tous les outils à sa disposition. Ce qui réduit fortement la population concernée. Cette information primordiale est bien dans l’article.

Mais la colorimétrie ne fait pas tout. Le traitement de l’image dans son ensemble imprime un certain type de restitution selon les fabricants. Qui peut plaire ou ne pas plaire. Pour l’utilisateur lambda, ce téléviseur Philips avec ses pré-réglages d’origine est plus à l’aise sur la TNT, le sport ou les jeux vidéo que pour le cinéma.

2 J'aime