Commentaires : Test Garmin Venu 3 : la plus sportive des montres connectées encore plus polyvalente et endurante

De plus en plus sportives, les montres connectées viennent concurrencer les montres de sport sur certains points. À contre-courant, Garmin renforce la connectivité de sa montre Venu 3 pour séduire un plus large public et satisfaire les sportifs désirant profiter d’une montre agréable au quotidien.

A ce prix là ça méritait bien un tensiomètre

Bien trop cher, j’ai eu ma watch 4 pour 129 €, elle fait tensiomètre, ECG, oxymètre de pouls, elle surveille mon sommeil, elle démarre le calcul des distances et des pas quand je marche depuis dix minutes, bien sûr la distance parcourue pendant les dix premières minutes est prise en compte, sans compter tout l’écosystème d’applications du smartphone, en bref, il ne lui manque qu’un thermomètre.

Franchement j’hésitais à prendre la venu 2 mais trop plastique pour ses 299€, là à 500 balles pour une finition qui reste malgré tout basique faut pas pousser !

Je pense que les montres chez Garmin sont très bonnes dans l’ensemble, et l’application fournie est vraiment sympathique et fonctionnelle (même si une mise à jour cette année a bousculé l’interface qui est en effet devenue moins pratique). Mais ici oui ça semble quand même cher et un aspect moins endurant, ma Garmin Instinct a pourtant déjà eu quelques petits chocs légers et pas la moindre rayure depuis maintenant 2 ans avec une utilisation quotidienne.

J’ai eu la Venu 2, pour le sport elle était pas mal, pour le reste, c’était assez minable, pas vraiement à cause de la montre, mais à cause du magasin d’applications vraiment trop peu étoffé et d’une ergonomie assez basique. Je suis passé à l’apple watch S7, c’est le jour et la nuit de ce coté là. PAr contre l’autonomie faible necessite un chargement tous les jours, mais on s’y habitue facilement, y compris en trek au fin fond de l’Hymalaya ou finalement un bonne grosse batterie de 20 000Mh suffit à recharger téléphone et montre pendant plusieurs jours (parce que oui, on emmène son téléphone et on le tient chargé dans ces coins là, pas pour le réseau qui est quasi inexistant, mais chaque soir, ça permet d’utiliser le wifi et rester en contact avec ses proches).