Forum Clubic

Commentaires : Test du OnePlus 7 Pro : une entrée fracassante pour le flagship de OnePlus

Nul n’ignorait que OnePlus préparait une petite révolution en ce premier semestre 2019. Bouleversant ses habitudes, et prenant acte que la concurrence sur le segment du milieu de gamme était bien plus rude qu’autrefois, le constructeur chinois se lance aujourd’hui dans le haut de gamme avec un appareil en tout point bluffant. Et, fidèle à ses principes, OnePlus ne fait pas pour autant grimper les enchères.

Mieux que iPhone

’ le OnePlus 7 Pro vous restera fidèle pendant plus d’une journée et demie avec une charge complète. Mais il faut bien avouer que d’autres constructeurs font mieux sur leurs flagships. Huawei en tête.’

qui d’autres font mieux ? avec ces caratéristiques

Est-ce que c’est galère la prise en main avec un tel écran ? (pas de bords)

Même Apple avec le XR la batterie est bluffante

Il n’a pas de concurrent direct.

C’est d’ailleurs le seul qui me fait de l’œil pour le moment je crois que je vais craquer!
J’espère juste que la batterie sera suffisante avec mon utilisation.

Quand aura-t-on droit au test du OnePlus 7, sinon ? Car des deux annoncés, c’est bien celui qui me tente le plus…

Samsung avec le note9 ? Qu’on a pu trouver dans les 600euros il y a quatre mois chez cdiscount…
Perso je ne suis ni bluffé ni séduit plus que ça par ce téléphone. Dans cette gamme de prix il n’a rien d’un flagship killer puisque c’est juste le prix des hauts de gamme coréens si on ne les achète pas en boutique pour une performance équivalente et un design très proche.
La partie multimedia avec perte du jack et photos pas si terribles visiblement (au niveau de la concurence au même prix) me laisse bien dubitatif. Vous êtes surs que ce n’est pas du publi reportage Clubic?

le Samsung Note 9 a les memes caracterisques que le oneplus 7 ? non . c’est bien de tenter

Batterie équivalente en capacité, résolution d’écran équivalente, stockage de taille équivalente, même quantité de RAM, dos en verre très semblable, forme très proche globalement des téléphones (écoutes au même endroit etc.), même poids, moindre surface d’écran façade et dalle moins véloce mais qualité photo supérieure et meilleure luminosité chez samsung, processeur moins récent mais recharge sans fil sur le note9 et outils de sécurité knox fournis, on est vraiment sur des produits tout à fait comparables à l’usage avec un sacré avantage tarifaire et fonctionnel chez samsung comparé au oneplus7pro… qui va probablement rapidement baisser.
Je ne tente rien, je sais a peu près de quoi je parle.

Bon alors CluClu la ça va pas du tout…

Concernant le Oneplus 7 Pro pour ma part je suis fan.

Mais sérieux Clubic votre intro la il y a rien de vrai…

-OnePlus préparait une révolution
* En quoi le OnePlus 7Pro est une révolution ??? il est top mais il y a absolument rien qui n’existe pas déjà. Mais bon passons la dessus aujourd’hui tout est une révolution.

-Le constructeur se lance aujourd’hui dans le haut de gamme.
* Heu ba en faite OnePlus c’est depuis toujours du haut de gamme sérieux… le principe de OnePlus c’est de prendre les meilleurs compos et d’en faire un tel abordable.

-Fidèle à ses principes OnePlus ne fait pas grimper la note.
*Nen nen ba c’est vrai que de passer de 569€ le lancement du OnePlus 6 à 709€ pour le modèle le moins onéreux du 7 la note grimpe pas du tout.

Avec autant d’annerie en 3 micros lignes je regarde même pas la suite du test chez vous. Sérieusement soyez pro dans votre domaine ça craint des bourdes aussi grosses.

Je rejoins les remarques précédentes à propos du prix. L’absence d’analyse de celui-ci par Clubic réduit l’intérêt du test. Que ce point soit même, sorti de nulle part, placé dans les éléments positifs à la fin, interroge.

Ce n’est pas parce que le marché tend dans une direction que le journaliste doit peut-être le tenir pour nécessaire. Faire passer 709€ comme un tarif banal, même sur ce segment, c’est cautionner la dérive actuelle où le smartphone devient davantage un symbole de prestige social qu’on porte plutôt qu’uniquement ce qu’il est, c’est-à-dire un outil de communication.

Superperformer sur un quelconque benchmark est très relatif en matière de service rendu à l’utilisateur. Bref, ce serait comme ignorer l’inflation du prix des cartes graphiques Nvidia dans un test de la 2060 par exemple. Un peu d’analyse et de (dé)contextualisation, ça pourrait être bien.