Forum Clubic

Commentaires : Test du clavier SteelSeries Apex 3 : que vaut l'alternative à membranes des Danois?

En s’appuyant sur sa campagne Glow Up, SteelSeries ambitionne de proposer une gamme de périphériques performants, design, de bonne qualité et à des tarifs pas trop délirants. On y retrouve deux claviers, l’Apex 5 et ses interrupteurs mécaniques et l’Apex 3 et ses membranes.

80€ le clavier a membrane « gamer » … « tarif pas trop délirant » … mouais …

1 J'aime

déjà testé 2 claviers 2 souris de cette marque, pas top du tout, clavier et souris déconne et lâche ah un moment donnée

Je suis sur Logitech, rien avoir au top

Disons que le tarif reste dans les clous pour du milieu de gamme ; mais j’évoquais surtout la campagne Glow Up, qui réunit la souris Rival 3, les claviers Apex 3 et 5, et les casques Arctis 1 et son homologue wireless. Pour résumer, il s’agit des périphériques les moins couteux du catalogue de SteelSeries !

HoYoHoYo31 ==> des souris logitech qui claquent trop tôt j’en ai des dizaines d’exemples, comme razer et autres… je ne sais pas s’il existe encore un seul fabricant qui fait des souris de qualité bon par contre je vais me prendre leur tapis QcK Prism Cloth … trop classe :slight_smile:

Sauf que Logitech c’est garantie 3 ans.

À écrire n’importe comment, on finit par dire le contraire de ce que l’on souhaite.
Rien avoir au top = rien n’est au top.
Rien à voir, au top! = Aucune comparaison possible, c’est du bon matos.

pour l’instant pas trouvé la solution miracle…
En pro comme en perso je passe pas mal de temps devant mon clavier : J’ai troqué un vieux clavier perso logitech qui coinçait (15 ans…) contre un G610 mécanique. Au boulot j’en ai essoré un paquet dont le dernier un Cherry… à membrane qui me plait en fait plus, mais n’est pas dispo en rétroéclairé (obligatoire en perso)
Au final à l’usage (dont covid-télétravail…) le G610, sans être mauvais, ne m’a pas convaincu pour le prix : bruit, course des touches trop longue. en frappe texte il est souple et rapide, mais sa réactivité cause trop de fautes de frappe. En jeu la course trop longue ne me rend pas précis sur le déclenchement.
Conseil pour ceux qui hésitent : ne rentrez pas dans le moule "membrane = casual, mécanique = pro/gamer " : essayez et faites vous votre propre idée mais clairement le membrane n’est pas mort.
Ils font aussi des claviers type PC portable à course courte. Moi je préfère avoir des touches évasées avec suffisamment de place entre chaque pour éviter les fautes de frappe, mais chacun ses goûts : essayez aussi avant de finaliser votre idée.
une chose est sûr : ne suivez pas le marketing ou le plus cher : posez vous la question de votre utilisation, essayez… et choisissez ce qui vous correspond
rq : mon clavier Cherry pro est dispo en neuf à -de 30 €… et c’est une super clavier si vous n’avez pas besoin de retro éclairage… alors à un moment mettre 80€

Je pense exactement la même chose ^^

Après pas moins de 3 claviers Corsair K70 Cherry MX Red défectueux* et un Steelseries Apex M800 qui a commencé à débloquer juste après la fin des 2 ans de garantie, et dégoûté des claviers mécaniques hors de prix, j’ai maintenant depuis un bon moment un Corsair K55 à dômes de caoutchouc qui me donne entière satisfaction (sauf peut-être pour le repose-poignet qui se détache trop facilement)…et il ne m’a jamais fait défaut lors d’une partie nerveuse de Doom 2016, me confortant dans l’idée qu’il n’est pas nécessaire d’avoir du mécanique pour être réactif et précis p

  • je n’ai utilisé que le premier que peu de temps, le site vpc me l’a remplacé sans problème et ayant acheté le Steelseries entretemps, j’ai donné le nouveau Corsair à un de mes neveux…qui a rapidement eu le même souci…à nouveau remplacé, le 3ème exemplaire a tenu plus longtemps mais a fini par suivre le même chemin

PS : à propos du Apex M800, il était équipé de switchs QS1 sur lesquels de nombreux testeurs ne tarissaient pas d’éloges…n’empêche que Steelseries les a rapidement abandonnés, on se demande pourquoi…de là à penser que les acheteurs font les beta-testeurs pour les fabricants, il n’y a qu’un pas yeux