Forum Clubic

Commentaires : Test de NuraLoop : des intras au top de la technologie

Deuxième casque audio imaginé par Nura, NuraLoop reprend le concept de l’otoémission acoustique de son casque Nuraphone afin de délivrer un son adapté au profil auditif de l’utilisateur. Mais cette fois, la start-up australienne s’est mise en tête de produire des intras compacts et surtout moins cher. Pari gagné ? Vous le saurez en lisant ce test.

Quid en comparaison avec les meilleurs du marché comme les Sony que je possède ?

1 J'aime

Quid quand on veut écouter da le musique à deux ou à plusieurs ?
Leurs algorithmes se débrouilleront comment avec les inconnus ?

Bonjour, comme je le précise dans le test, jusqu’à trois profils peuvent être gérés par l’application.

Bonjour Marc.Mitrani,

Je suis navré, mais je n’ai vu nulle part que la paire d’écouteurs pouvait gérer 3 pofils types, simultanément ou pas simultanément.

Ceci dit, j’ai pourtant bien compris le concept. Avec des motivations de science chirurgicales d’après-guerre, l’entreprise informatique vient de fabriquer une paire d’écouteurs contenant un système d’exploitation prévu pour récolter les données de l’atittude de son utilisateur, afin d’en créer un profil type personnalisé en vue de calibrer les aigus, médiums et graves selon comment l’utilisateur réagit sur l’instant.

Vu que la paire d’écouteurs est dénuée de qualités matérielles, les algorythmes logiciels intégrés dans la paire d’écouteurs sont reliés au smartphone de l’utilisateur, qui transmet ces données d’utilisation de l’utilisateur vers les serveurs de l’entreprise directement par une connection 4G ou 5G.

Cela confirme alors ma volonté de savoir comment peut fonctionner cette transmission de données avec les autres, puisque la paire d’écouteurs n’est pas conçue pour récolter les données des attitudes de son utilisateur hormis que par un smartphone. Et à fortiori, à partir de deux personnes ou plus. Imaginons que sur une table d’un café, une personne veuille faire écouter un titre à un ami ou une amie, mais sans la participation du smartphone de l’utilisateur, ou pire : avec le profil type personnalisé du propriétaire principal.

Pour reprendre vos propres propos dans le test, j’en déduis moi-aussi dans ce cas que la paire d’écouteurs n’est pas de bonne qualité et qu’au contraire elle fournit une qualité accoustique mauvaise, surtout plus mauvaise que les autres écouteurs qui eux fournissent une certaine qualité, non pas logicielle mais matérielle.

Vous considérez que cette paire d’écouteurs est une plus que bonne paire d’écouteurs, mais vous vous meprennez à un égard fondamental : celui de confondre qualité matérielle avec substitution logicielle. En effet, sans smartphone et les données que cet appareil-là est capable de fournir aux serveurs de l’entreprise, cette paire d’écouteurs ne fourni pas une bonne qualité accoustique. Vous considérez donc à mauvais escient un second appareil avec celui que vous testez et donc notez 8/10. Je vous invite alors à me donner votre point de vue ou sinon à modifier votre note, qui est faussée.

HugeOgS

Et au niveau de la latence cela donne quoi ?

Bonjour,

Je crois que nous ne nous comprenons pas :slight_smile:

Le profil audio est quant à lui sauvegardé dans le casque. Il sera donc actif même si l’on utilise le casque avec un autre appareil (y compris en connexion filaire). Jusqu’à trois profils peuvent être créés afin de partager le casque avec ses proches. Pratique, à défaut d’être hygiénique !

Le smartphone sert uniquement à la configuration du casque dans le sens où il collecte les données générés lors de la phase d’apprentissage. Il les envoie ensuite vers le cloud Nura pour traitement (la puissance de calcul des smartphones n’est actuellement pas assez importante pour générer rapidement le profil). Enfin, il récupère le profil ainsi créée et le charge dans la mémoire du casque.

A partir de là, tout le traitement de signal est effectué par le processeur de signal numérique intégré dans les écouteurs et l’application n’est plus sollicitée.
Vous pouvez ainsi utiliser NuraLoop avec n’importe quel produit compatible Bluetooth ou possédant un port jack audio puisqu’il est vu par le lecteur audio comme un casque standard.

Si vous souhaitez faire écouter de la musique à un proche, il faut alors générer un nouveau profil en utilisant à nouveau le smartphone et l’application. Celui-ci remplacera alors le votre et le second utilisateur pourra écouter de la musique dans les mêmes conditions. Une fois que l’autre personne a fini d’utiliser le casque, il suffit simplement de remettre votre propre profil depuis l’application. Celle-ci gère jusqu’à trois profils, l’ajout 'un quatrième nécessitant d’effacer l’un de ceux existants.

Je ne vous demandais pas de me réexpliquer le principe d’utilisation, mais je vous invitais à changer votre note car elle ne correspond pas à la valeur de la paire d’écouteurs elle-même.

Si on part du principe que votre test est là pour fournir un avis, quelquonque, et une note, quelquonque aussi, ce test n’est pas là pour prendre en considération un autre appareil que la paire d’écouteurs.
Car en effet, si le profil « type » ne se fait pas, ou pas comme il faut, avec un smartphone connecté aux serveurs du constructeur, le rendu sonore du profil « de base » ne vaut vraiment pas grand-chose, donc pas 8/10 !

Je réitère donc ma demande à propos de la modification de note que vous avez déposée.

HugeOgS

Vous avez absolument raison : si vous vous entêtez à ne pas vouloir utiliser un appareil en fonction de la façon dont il a été conçu, vous ne pouvez obtenir que de mauvais résultats.
J’imagine que vous arrivez à la même conclusion lorsque vous mettez un CD audio sur un tourne-disque traditionnel :slight_smile: et que vous en déduisez que le CD audio ne tient pas ses promesses…

Et bien non justement… toute la différence se trouve entre l’appréciation d’un appareil et de ce qu’il est capable de faire, et non pas ce que l’utilisateur fait pour que l’appareil soit capable de faire.

Autrement dit, votre appéciation et note jugent non pas l’appareil en question, mais l’appareil + un autre qui fait le taf’ exclusivement avec lui, sans quoi le profil « de base » (c’est à dire sans configuration avec un smartphone) ne vaut pas grand chose, donc pas 8 sur 10.
Et puis de juger un appareil audiophonique qui fourni le même rendu pour tous les utilisateurs peut être jugé de manière objective, à l’instar d’un appareil audiophonique qui est exclusivement adapté à son utilisateur, ce qui fait d’une note ou même une appréciation globale qui est censé concerner tout le monde, n’a aucun sens !

Je pense avoir fait le tour de mon explication, en espérant avoir été le plus explicite possible mais il faut avouer que pour se faire comprendre ce n’est pas toujours chose aisée.

HugeOgS