Forum Clubic

Commentaires : Test Apple iMac (2021) : pas de révolution mais une très solide évolution

Ce nouvel iMac est une étape importante dans la grande transition vers les processeurs ARM qu’a lancée Apple il y un an. Pour l’occasion le constructeur a souhaité marquer le coup avec un grand ravalement de façade de cette machine, caractéristique de son offre.

1 J'aime

A ce prix la, on a une bette de course en jeux vidéo sur PC.

2 J'aime

Quand j’ai lu que l’on ne pouvait pas acheter le Magic Keyboard séparément, j’ai eu peur parce que j’ai l’intension de l’associer à mon futur MacBook Air M1 à brancher sur la TV, c’est pourquoi je préfère le Air. Il est bien en vente séparément sur Amazon, le Magic Trackpad 2 aussi mais avec les couleurs standards.

Les connectiques USB-C sont sympas surtout avec le HUB (Réseau Gigabit, HDMI 2, USB, carte SD). J’adore ce concept.

Par contre, je trouve que la différence de prix n’est pas énorme entre les produits : entre 1000 et 1500 pour les ordinateurs de monsieur tout le monde.

Sans les soldes, le MacBook Air m’aurait coûté près de 1400 €. Là, 1000 €.

C’est cher mais quand on aime, on ne compte pas.

Rien sur le pied non ajustable en hauteur ? C’est pourtant une plaie et un point rédhibitoire pour nombres d’utilisateurs de cette machine à l’écran de grande taille surélevé par le menton sous la dalle. Surtout quand, pour un usage professionnel vous vous retrouvez malgré vous, sur un poste avec un iMac. 8h par jour à lever la tête, les crampes et torticolis sont courants avec cette machine. Nombre de graphistes préfèrent un Macbook connecté à un véritable écran ajustable ou un Mac mini désormais surpuissant pour le graphisme.

Un point crucial pour ceux qui doivent utiliser leur mac de façon intensive ou pour qui le confort prime. Un défaut incompréhensible sur machine de ce prix, mais quand on voit combien Apple facture le pied (environ 1000 € vendu séparément) pour son écran professionnel, on comprend pourquoi ils se limitent à un pied aussi rustique pour cette machine dont le principal argument est le prix bas (pour un mac). Dommage quand les écrans PC à 300€ sont équipés de pieds ajustables en hauteur.

Du coup, les spécifications de la machine passent un peu à la trappe pour pas mal de gens (merci les fanboys de ne pas m’agresser). Une des raisons des retours ou reventes de l’iMac est son manque de confort. Quel écran de cette taille n’est pas ajustable en hauteur ? Il faut vraiment chercher, avec un tel défaut un écran devient quasi invendable, sauf chez Apple qui parvient à faire passer une tare pour un atout « design ».

Dommage, quand on compare avec l’iMac G4 et son pied articulé ajustable du bout des doigts, on constate à quel point le design est désormais le parent pauvre pour la firme qui sous couvert de design pseudo minimaliste, vend des machines spartiates où tout est calculé à l’économie sauf l’apparat.

Pour nombre d’utilisateurs potentiels de l’iMac, regardez du côté du Mac mini. C’est une petite bombe avec la suite Adobe et connecté à un écran à votre convenance, un modèle de confort.

2 J'aime

Oui mais avec votre PC, vous ne pouvez pas travailler dans certains secteurs professionnels qui exigent des applications disponibles uniquement sur mac. Par exemple Sketch pour l’UI design. Et dans un contexte de travail en équipe en méthodologie agile, impossible de faire bande à part avec ses petits logiciels maison.

La majorité des professionnels qui travaillent sur mac n’ont ni le choix, ni la possibilité de choisir un autre OS, notamment dans les secteurs où le mac est encore prédominant (graphisme, création, webdesign… ). C’est ce qu’on appelle des utilisateurs captifs. Certains secteurs se sont affranchis comme le montage vidéo ou la 3D, mais il a fallu qu’Apple y mette du sien pour les faire fuir. Hors le monde de l’image, Apple a perdu tous ses autres marchés professionnels, comme le médical où la pomme est devenue ultra minoritaire.

3 J'aime

@ABC :
Oui, c’est vrai qu’il y a des préconisations sur les postures au poste de travail avec un ordinateur.
Quand je regarde le iMac de profil, il n’a pas l’air bien surélevé mais c’est vrai qu’il y a le menton et la taille de l’écran.

1 J'aime

Dans l’idéal et pour les ergonomes, les yeux doivent se trouver au niveau du haut de l’écran ou juste au dessus. C’est hélas rarement le cas avec l’iMac, même avec un bureau bas, et même si dans les notices de l’iMac Apple avait pour habitude de montrer un croquis avec une silhouette qui se place parfaitement, ce qui est irréalisable pour 90% des utilisateurs. C’est un vrai problème pour beaucoup de gens, qui passe souvent à la trappe dans les tests qui abordent l’ergonomie de façon superficielle.

Depuis que j’utilise un Mac mini, mes crampes et torticolis ont disparus.

1 J'aime

Avec un TDP de malade, de la taille de 3 parpaings, qui fait du bruit, et sur Windows. C’est pas une bête… mais un boulet.

1 J'aime

Un ordinateur de bureau qui utilise un processeur de tablette. Ca fait rever les performances, quand on aime, on ne compte pas.

C’est bien de savoir ce qu’on veut, n’est-ce-pas ? Pour le même prix on pourrait s’acheter un bon vélo électrique, ou une tonne de bananes, ou que sais-je encore…

1 J'aime

Avec un peu de jeu sur l’inclinaison de l’écran, l’iMac convient à 95% des gens en terme de confort visuel. Pour un bureau c’est bien plus important d’avoir un fauteuil réglable en hauteur.

1 J'aime

Réponse non recevable, en quoi incliner l’écran baisse celui-ci de 15 cm au moins ? Vous imaginez le tableau ? Vous croyez que les utilisateurs de l’iMac n’y ont pas pensé ?
Surtout que là on serait de toute façon bloqué avec le menton sous la dalle. Et pour le siège réglable, là il faudrait poser ses jambes sur le bureau (j’ai fait le test, je mesure 1m75). Pas sûr que ça soit validé par les ergonomes.

C’est la conception même de cet iMac qui est à revoir, dont le design fait à l’économie (sauf les apparences avec un peu de verre et d’alu) remonte à l’iMac G5. L’iMac G5 était la réponse d’un mac cheap face aux critiques de l’excellent iMac G4, ergonomique mais cher. Aujourd’hui, Apple est restée sur le design cheap du G5, avec des tarifs qui peuvent exploser ceux du G4, un comble.

Un écran trop haut, c’est un écran trop haut.

Non : les yeux doivent être sous le haut de l’écran, au niveau de 3/4 de sa hauteur environ (surtout avec les écrans plus grands de nos jours - sinon au niveau du haut pour un petit écran).

MedicalNewsToday :

SpineUniverse:


Spine-Health.com :

Your eyes should naturally hit the top third of your screen when you look straight ahead.

Plutôt que de défendre l’indéfendable et de tordre le cou aux faits en essayant de gagner 1 cm, posez-vous la question de savoir pourquoi tant de personnes souffrent des cervicales à cause de l’iMac. Non ce n’est pas de leur faute si Apple a fait des économies de bouts de chandelles en collant un pied de pelle à tarte inadapté.

Vous noterez que tous vos schémas positionnent les yeux en haut de l’écran. Ce qui déjà, est techniquement impossible avec l’iMac pour toute personne de taille moyenne. Même en jouant sur la hauteur du bureau et de la chaise. Sauf en posant les jambes sur la table ou en faisant un trou dans le bureau.
Quant à trouver un schéma, prenez au moins une source fiable, comme l’ Institut national de recherche et de sécurité qui fait référence.
https://www.inrs.fr/risques/travail-ecran/prevention-risques.html

Je cite :
« Hauteur de l’écran

Pour établir un compromis entre vision et posture, le haut du moniteur doit se situer au niveau des yeux, sauf pour les salariés porteurs de certains verres progressifs pour lesquels l’écran doit être positionné plus bas. »

Où ai-je défendu l’iMac??? Faudrait arrêter de faire dire n’importe quoi aux gens et répondre à côté…

Les yeux sont au niveau du quart supérieur. Et c’est aussi ce qu’expliquent les articles liés.

Deux journaux médicaux ne sont pas des sources fiables, mais bien sûr…

… donc pas sous le niveau des yeux.

Vous n’avez pas lu les conseils de l’INRS et continuez à essayer de jouer sur les mots pour avoir le dernier. Ce n’est pas 1 ou 2cm qu’il faut récupérer avec l’iMac, mais au moins 15cm. Vous connaissez des gens qui ont dû consulter un médecin à cause de l’iMac ? Moi j’en connais et j’en fais partie.
Ce que vous refusez de voir, c’est que même si vous aviez raison contre les ergonomes, les schémas que vous présentez son inapplicables avec l’iMac dont il est question ici.
Avec l’iMac, sur les schémas que vous postez (certes justes, mais 1 seul aurait suffit… ), l’utilisateur aurait les yeux en plein milieu de l’écran. Et là c’est la faute lourde pour Apple.
Ce n’est pas une opinion, c’est un fait.

Je n’ai pas parlé d’iMac, et je m’en fous. Seule l’ergonomie était mon sujet. J’ai juste corrigé un détail d’ergonomie sur votre premier message. Ce qui n’invalidait probablement pas votre critique de l’iMac. Pas la peine de prendre la mouche pour un truc sans rapport. Et pas la peine de me parler sans arrêt d’iMac.

Ce n’est pas votre sujet. Ici on parle de l’iMac.

Ce n’est pas votre sujet. Ici on ne parle pas d’ergonomie.