Forum Clubic

Commentaires : Steam bannit un développeur ayant renommé sa société « Very Positive » pour tromper les acheteurs

En essayant de manipuler les acheteurs sur Steam en renommant sa société « Very Positive », un développeur a écopé d’un bannissement.

« I’ve made a really bad game - this is the only thing I’m guilty of. »
Reconnaitre ce qui est irréfutable pour tenter de faire accepter ce qui peut être mis en doute, c’est la plus vieille ruse des escrocs.

3 J'aime

Je pense qu’il faut assainir le marché des pratiques de tromperie du consommateur par de faux avis.

Il est probable que les cas que l’on découvre ne sont que la partie immergée de l’iceberg.

Il faudrait que cette pratique soit punie par de vraie peines de prison pour les gérants des société et tous les acteurs concernés. Et également, par la fermeture pure et simple des entreprises concernées ou l’interdiction de vente des produits.

Je pense que tu voulais dire « partie émergée » mais sinon d’accord avec toi. Mais pour cela il faudrait que les juges s’achètent un peu de courage et arrêtent d’acquiter les prévenus dès qu’il y a le moindre pseudo-doute, juste pour ne pas se mouiller. Ici par exemple, la chose a été faite de manière juste assez floue pour créer ce doute et rendre une condamnation quasi impossible, en tous cas chez nous.

Pourtant, le système judiciaire français est bien moins sensible aux « micro doutes » que dans bien des pays.

Car, pour rappel, notre système repose beaucoup plus sur l’intime conviction du juge que dans bien d’autres systèmes. S’il pense que quelqu’un est coupable, il l’est.

Beaucoup de gens ignorent aussi qu’en France on peut emprisonner une personne sans la moindre preuve tangible pendant plusieurs années en attendant le procès. Et en cas d’innocence avérée, l’indemnité pour cette erreur est tout bonnement ridicule.

Dans l’affaire en question, je pense que ce n’est pas si flou que ça dans la mesure ou la manœuvre à bien entraîné une situation effective de nature à induire la confusion pour le consommateur. Même si je ne suis pas à la place d’un juge, je pense qu’il ne serait pas naïf.
Et les faux avis, ça peut se prouver facilement avec une simple enquête technique. Relevé des IP, traçage. Et même si il y a usage de VPN, un juge conclura ce qu’il faut en conclure, il ne sera pas dupe.

La question, c’est plutôt de savoir s’il y a la volonté politique de combattre ce phénomène. De passer les loi qu’il faut, de mettre des peines dissuasives en face. Et de faire en sorte que les procureurs poursuivent ces délits.

L’ennui, c’est que je pense qu’il est probable que le monde politique n’est probablement pas le dernier à utiliser des moyens d’influence sur le web.

« VRAIE PEINE DE PRISON ». Le mec qui exagère juste un peu.
En vrai, il faudrait les pendre. Publier un faux avis = pendaison !
Judge Dreed.

Article 313-1 du code pénal :
L’escroquerie est le fait, soit par l’usage d’un faux nom ou d’une fausse qualité, soit par l’abus d’une qualité vraie, soit par l’emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.
L’escroquerie est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.

Judge dread n’a jamais pendu personne. Il a un flingue pour faire son boulot comme tout juge qui se respecte.

Et pourquoi tous les producteurs de films et séries sur TF1 et NRJ12 et W9 se sont pas encore en prison alors ??? (Qualité affreuse et/ou télé-réalité qui n’a rien à voir avec la réalité mais entièrement scenarisée) si cela n’est pas une escroquerie… hein…

Le soucis c’est pas le design de Steam ?
Si l’information était organisé autrement cette confusion n’aurait pas eu lieu…

Parce que dans ce cas précis les spectateurs sont des « victimes » consentantes. Très consentantes même vu le succès de ces bouses.

C’est un peu abusé, quand je sort un jeu sur le Google play je demande à toute ma famille de mettre 5* sinon tu décolles pas face aux gros studios et leur millions en com… Ensuite il a juste utilisé la possibilité d’appeler sa boîte comme il l’entend, un reset des com et un changement de nom aurait suffit

La loi, c’est moi. Alors si Judge décide qu’il pendra les publieurs de faux avis, il les pendra.

Si tu parle en général je suis d’accord par contre sur Steam, c’est rare car la sanction est direct et fatal peu importe ta taille de la boîte.

Si tu parle en général je suis d’accord par contre sur Steam, c’est rare car la sanction est direct et fatal peu importe ta taille de la boîte.

C’est toujours possible de remonter une autre boite. Ou de commercialiser le jeu sur d’autres plateformes.

Steam à pris les mesures qu’ils peuvent à leur niveau pour faire cesser le trouble.

Mais il faut savoir que seul la justice dispose d’un pouvoir de juger, punir et ordonner réparation.

Steam fait régner sa justice car il applique juste ses conditions d’utilisation qui font office de loi et de droit pour les développeur/éditeurs .
C’est pas parce que tout le monde accepte sans lire que cela ne s’applique en temps voulu. Steam possède un très grand nombre de script/algorithme qui fait régner ses conditions.
L’article ici parle que de un cas mais si tu as la chance d’avoir le support Steam en direct demande leur, ils te répondront que des cas comme ça il y en a des centaines par semaine ^^

Steam fait régner sa justice car il applique juste ses conditions d’utilisation qui font office de loi et de droit pour les développeur/éditeurs .

Il faut réaliser qu’un contrat privé ne peut tenir lieu de loi ni de justice. Et cela pour la bonne et simple raison qu’une entreprise privée n’a aucun pouvoir de décider de vraies sanctions pénales.

Le ban de la plateforme Steam est une mort complète de la boîte, c’est effectivement pas une justice en sois mais cela leur est très coûteux