Forum Clubic

Commentaires : Starlink : déjà 500 000 commandes pour le service d'Internet par satellite de SpaceX

SpaceX annonce avoir dépassé le cap du demi-million de commandes pour son réseau Internet satellitaire.

D’accord.
Je n’ai pas vu passé l’information similaire sur Orange Polska, service FAI polonais.
Est-ce lié au fait qu’ils ennuient pas le monde à balancer 40 000 satellites, ou que ce n’est pas lié au gourou Elon Musk?

Ou peut-être ne comprends-tu pas les différents enjeux politico-economiques qui sont induis derrière ? Relier des zone complètement isolées en très haut débit…peut-être que tu t’en tapes mais pour certains pays c’est une nouvelle fenêtre d’ouverture sur le monde qui se profile. Ou les problèmes qu’un acteur privé américain puisse potentiellement devenir le prochain fournisseur Internet mondial…bien ou mal, c’est toujours mieux d’être informé ! En tout cas, sache que le status de gourou est aussi entretenu par les rageux :wink:

1 J'aime

La cible: les « riches » isolés, étendu à la planète entière.
Cela fait quand même un bon paquet de clients potentiels. Quand on voit le prix des communications par téléphone satellitaire, c’est pas si cher que cela.
Par contre, avoir 40000 débris à long terme en orbite, c’est pas top.

1 J'aime

Il me semblait avoir vu qu’ils étaient conçu pour être désintégré dans l’atmosphère lorsqu’ils ne sont plus en service.

Pour la question du prix, « riche » je ne suis pas totalement d’accord, il me semble que la France propose des prix qui justement défie toutes concurrence donc en effet, cela parait élevé mais en vrai et au regard du reste du monde, ca reste correct surtout pour une nouvelle « technologie » qui nécessite un investissement assez élevé pour le mettre en route. Après pour les pays plus défavorisés , je ne sais pas trop comment cela se passe

Pour tous les pays où le SMIC est à 100 où 200 euros, et il y en a bcp de par le monde en dehors de l Occident, les tarifs de Starlink sont inaccessibles.

Un kit de connexion qui revient à 3 mois de SMIC local et un abonnement qui coûte un demi mois de salaire, c est comme s il était à 3300 euros chez nous et l abonnement à 550 euros mensuels. Personne ne s’abonnerait

C est conçu pour des pays comme le Canada ou l Australie, où la population dispose d un fort pouvoir d achat et de nombreuses zones sans couvertures Internet satisfaisantes. Pour l Inde, la Chine, bcp de pays asiatiques, l Amérique du Sud, l Afrique, peut être la Russie, ce sera accessible seulement à une élite.

1 J'aime

Tu raconte tellement de bétise que je ne sais pas par où commencer…
Le pire c’est que tu semble y croire, dur comme fer.

Si non… il existe la 4G…

Avant on avait besoin d’un « pays » pour faire des choses dans l’espace. Cette période est révolue. Particulièrement aux États-Unis d’Amérique qui n’est maintenant qu’une grosse multinationale qui « supervise » les autres.

Il ne faut pas s’inquiéter cependant. Le système public continuera toujours à payer toutes les dépenses du « privé ». Ouf!

Et la Terre aussi aura un jour prochain ses anneaux. Ils seront artificiels mais ne vie-t-on pas dans cette réalité maintenant ?

Et puis si l’un des satellites vous tombent sur la Terre et bien se sera à cause de « l’espace ».

Ouinnn, ouinnn, ouinnn, moi aussi je veux mon anneau de satellites et faire plein de thune.

Oui, on va finir par finalement réussir à rendre la sphère de dyson de fiction à réalité haha

@Numbuh Caroll :« Avant on avait besoin d’un « pays » pour faire des choses dans l’espace. Cette période est révolue. Particulièrement aux États-Unis d’Amérique qui n’est maintenant qu’une grosse multinationale qui « supervise » les autres. »

  • C’est juste qu’avant les « Pays » avaient la volonté politique de s’intéresser à la conquête spatiale et de manière général à l’innovation, puis avec les crises du pétrole successifs des années 70 qui ont engendrés des conjectures économiques négative pour la population, dépenser des milliards de dollars pour quitter la terre ne semblait plus judicieux politiquement parlant eu égard à la défiance de ces mêmes populations. Le privé dès lors a pris le relais. C’est bien connue, la nature à horreur du vide.

@Numbuh Caroll: « Il ne faut pas s’inquiéter cependant. Le système public continuera toujours à payer toutes les dépenses du « privé ». Ouf! »

  • C’est marrent il me semblait que l’argent du public venait de nos poches à nous, donc du privé…

@Numbuh Caroll: « Et puis si l’un des satellites vous tombent sur la Terre et bien se sera à cause de « l’espace ». »

  • Non juste à cause du champ de force gravitationnel qui nous entoure.

Le système Starlink nécessite de nombreuses stations terriennes à proximité des zones d utilisation pour fonctionner de manière satisfaisante. Rien qu en France, il y en a 3 de prévues. Sinon, il faut relayer les signaux des utilisateurs de satellite en satellite et la capacité sera forcément très vite limitée.

A l heure actuelle, Starlink n à annoncé aucun projet de couverture dans des pays défavorisés. Et vu les tarifs pratiqués, ce sera de toute façon inaccessible à 99% des populations locales. Les marchés visés par les bêtas sont tous des pays à fort pouvoir d achat.

Bref, le discours d offrir un Internet de qualité à tous les peuples du monde est une pure invention marketing pour justifier le lancement de milliers de satellites.

@MisterGTO message supprimé pour le motif message non-constructif/hors-sujet.

Une question peut-être bête : ça fonctionne par mauvais temps (cyclones, tempête de sable) ?

1 J'aime

très souvent en cas de cyclone tu n’as plus d’électricité, donc pas de modems ou routeurs sat.

Pourquoi les riches? Des communautés entières peuvent en profiter! Un village en Affrique sub-saharienne, une communauté inuit. Si 100 personnes paient 1$ par mois pour obtenir un accès internet qu’ils ne pouvaient avoir à moins de 3000$ avant, c’est un immense progrès pour tous…

@dancod

Pour commercialiser les services de Starlink, la société doit obtenir une licence dans chaque pays où elle veut opérer.

En France, c est l ARCEP qui donne les autorisations. Il est évident qu un Internet non censuré et hors de contrôle de nombreux pays tenus par des dictatures sera refusé. Il n y a qu à voir dans certains pays comment Internet est étroitement surveillé ou verrouillé. Notamment dans le pays le plus peuplé du monde. Ou alors, les stations terriennes installées seront soumises au bon vouloir des autorités locales et seront soumises aux mêmes restrictions que des accès locaux ADSL, fibre ou 4G.

Dans tous les cas, Pour se faire livrer son kit et se faire facturer son abonnement, il faut forcément fournir une adresse postale locale.

Par ailleurs, l idée de partager massivement une connexion à 100 dollars avec un kit à 500 euros nécessite des travaux d infrastructures où la pose de nombreux répéteurs wifi, ( environ 50 à 100 mètres de portée en moyenne ), très onéreux dans tout un village, et rien ne dit que ce soit possible. En général, les modems routeurs destiné à des particuliers gèrent un nombre de connexions limitées en simultané. 100 me semble beaucoup.

C est peut être possible mais avec des équipements différents d un simple kit destiné à une seule habitation particulière et ça passera sûrement par une demande spécifique des autorités locales à Starlink.

Quand tu penses à une communauté de 100 personnes tu les vois éparpillés sur combien de milliers de km2? Moi je suis peut-être benêt, mais quand je pense à un village africain, le diamètre du territoire du village est peut-être de 100m, idem pour une communauté inuit. Et puis même si c’était plus large, je pense que ces gens seraient tellement heureux de disposer d’internet qu’ils se déplaceraient sur la place du village pour en profiter…
Pour ce qui est des règlementations, je fais confiance à starlink pour nouer les bonnes relations et obtenir les authorisations quitter à ouvrir la porte aux systèmes de contrôle des états censureurs.

1 J'aime