Forum Clubic

Commentaires : Skyrim : une campagne participative se lance pour un jeu de plateau

Après être sorti sur toutes les plateformes, The Elder Scrolls V: Skyrim se décline 10 ans après sa sortie en jeu de plateau.

Donc si j’ai bien compris, Bethesda (pas une association caritative) vous demande des sous pour développer un jeu qu’il va grassement vous facturer. C’est le beurre et l’argent du beurre. Je dis bravo pour le business model. Modiphius Entertainment ou pas, ça change pas grand chose.

1 J'aime

@bennukem ils prennent la température sur l’envie du consommateur d’avoir un jeu de plateau sous licence The Elder Scrolls V: Skyrim et c’est à l’initiative de Modiphius Entertainment, pas de Bethesda si j’ai bien compris, je vois bien un truc du genre :

« hey Bethesda on veut faire un jeu de plateau en partenariat sur votre licence Skyrim »
« ok pourquoi pas mais en campagne participative »

Perso je ne suis pas client.

Même si les deux milieux ont de nombreuses passerelles depuis pas mal de temps, il s’agit de deux business complètement différents et à chaque fois il s’agit juste d’exploitation de licences.

Modiphius est un spécialiste de l’adaptation de licences fortes (films, séries, livres, jeux vidéos) en jeux de rôle, jeux de plateaux, jeux de figurines. Ici Bethesda ne fait que vendre l’utilisation de sa licence au même titre qu’un Nintendo ou un Disney pour des peluches. C’est exactement ce qu’il s’est passé pour les adaptations en jeux de plateaux de Dark Soul, Horizon Zero Dawn, X-Com …

Il arrivent également, mais c’est plus rare, qu’une boite comme Modiphius soit approchée par un ayant droit (ex: pour les 50 ans des Thunderbirds) pour sortir un produit.

Après, selon le contrat, les ayant droits peuvent avoir une implication plus ou moins importante dans le projet en fournissant des références de travail.

Cela fonctionne également dans l’autre sens, il y a en ce moment une campagne pour l’adaptation du jeu de figurine Blood Red Skies en jeu vidéo. Les ayant droits de la licence (Warlord Games) ont donné leur accord à un nouveau petit studio (Diecast Digital) qui souhaitait faire cette adaptation pour leur premier jeu.

Ici, Warlord va jusqu’à permettre d’acheter leurs figurines durant la campagne sans que ça ne leur rapporte quoique ce soit, les bénéfices allant entièrement dans le budget de DieCast.

Chacun a son propre rapport au financement participatif (moi-même je trouve qu’il est trop souvent détourné) mais dans le cas présent, je pense que le procès d’intention envers Bethesda n’a pas lieu d’être.

1 J'aime