Commentaires : Services VPN et piratage, la fin de l'immunité ? Les producteurs de cinéma remportent une première bataille

Un fournisseur vendant des adresses IP à des services VPN a été condamné pour violation du droit d’auteur, car les utilisateurs desdits VPN les utilisaient à des fins de piratage d’œuvres cinématographiques.

2 « J'aime »

La justice américaine vient de trancher en leur faveur dans une affaire qui pourrait faire jurisprudence.

La jurisprudence américaine, aux dernières nouvelles, n’est valable qu’en amérique.

1 « J'aime »

Elle risque de donner des idées à nos juges.
Tout ce qui se passe aux US arrive un jour ou l’autre chez nous.

2 « J'aime »

Est-il légal ou pas d’utiliser un VPN ?
C’est un peu la question.

SI cela devait être interdit, ça poserait quelques problèmes, ne serait-ce en entreprise pour les personnes qui travaillent à distance et qui utilisent très souvent un VPN pour se connecter au réseau de leur boite … :sweat_smile:

4 « J'aime »

C’est pas sans me rappeler l’épisode 9 de la saison 7 de South Park.

J’en utilise un quotidiennement pour me connecter aux serveurs de mon boulot depuis chez moi.

Le VPN n’est en soit qu’un outil.

Par contre ça peut être le début d’obligations plus strictes et plus suivies sur les usages qui en sont faits un peu comme les plateformes de streaming sommées de supprimer les vidéos pirates très rapidement.

3 « J'aime »

Je croirais que l industrie du cinema est en crise quand les cachets des acteurs de cinema seront pas de 100 millions ou plus… La blague…

2 « J'aime »

Pourquoi vous utilisez un vpn pour se connecter ? Votre connexion internet fibre ou 4g ne peut pas fonctionner ?

Le VPN sert à accéder à des ressources qui sont sur le réseau interne de l’entreprise, des ressources qui ne sont pas accessibles directement depuis Internet. Une fois connecté au VPN, on 'est comme si on était au bureau, sur le réseau interne de la boîte.

C’est la vraie raison d’être d’un VPN à la base, comme son nom l’indique : réseau privé virtuel, pas opposition au réseau public qu’est Internet.

L’utilisation « grand public » des VPN pour masquer son IP quand on pirate ou pour aller profiter du catalogue d’un autre pays sur un service de VOD, ce n’est pas du tout l’usage pour lequel les VPN sont conçus à la base, c’est juste du proxy multiprotocoles en utilisant des outils prévus pour faire un VPN, mais sans réellement faire un VPN (sauf avec je ne sais plus quel fournisseur qui a récemment lancée une offre où on peut vraiment l’utiliser comme un VPN, c’est-à-dire que si tu as deux ordinateurs distants mais connectés au VPN avec le même compte, ils vont se « voir » comme s’ils étaient sur un même réseau local).

2 « J'aime »

VPN : Virtual Private Network.
Le but est de permettre une connexion distante hors réseau local afin d’accéder aux ressources de l’entreprise.
En gros, c’est comme si la machine était connectée au réseau local de la société, l’adresse IP locale de la machine n’étant plus celle du routeur privé, mais celle attribuée par le serveur DHCP de l’entreprise …

Cela permet de pouvoir ouvrir sa session user dans un domaine en permettant à la machine de contacter l’Active Directory de l’entreprise pour valider l’authentification du compte user au domaine de l’entreprise.
Et bien sûre, pour éviter au maximum les soucis de sécurité liée à des attaques du type « Man in the Middle », la connexion est sécurisée et chiffrée (souvent avec une authentification par certificat d’identification produit par la CA de l’entreprise et un protocole de chiffrement en AES-256 par un encapsulement IPSec).

Et du coup … Même en partage de connexion avec un smartphone pour accéder à Internet en 4G par exemple, sa permet de pouvoir accéder au réseau de l’entreprise depuis n’importe où !

La vache … Les pubs Nord VPN font des ravages …

1 « J'aime »

J’utilise pour le travail le VPN de la boîte depuis chez moi, tous les jours. VPN n’est pas égal à open bar… la boite filtre les URLs. Impossible d’aller par exemple sur un site de jeux vidéos, de films et autres.
Arrêtons de prétendre que ceux qui font de l’argent avec le piratage sont des innocents ne comprenant pas ce qu’ils font… Ils le font parce que cela rapporte et que jusqu’à présent, c’était relativement protéger d’un point de vue saisie par la justice.

1 « J'aime »

Ne faut pas oublier en plus de ceux qui utilisent un VPN pour accéder en TLT à leur entreprise, qu’un VPN est conseillé également pour se protéger à titre personnel. Faut voir toutes les merdes qui circulent sur le réseau public (arnaques, détournement etc.…).

Je sais bien.
Je ne faisais que répondre à la question dans le post au-dessus du mien qui ne faisait que poser une question sur la légalité des VPN, sans faire de distinction par rapport à l’usage.

c’est un peu comme pour les chasseurs … ^^

1 « J'aime »

C’est lequel ? Celui avec Britney qui a seulement un jet privé de génération 5 sans la télécommande pour son home cinéma et le Dolby ? :joy:

Quand tu utilises un VPN pour te connecter au final au réseau public, tu restes exposé à toutes ces merdes hein…

Le seul cas où passer par un VPN pour raison de sécurité est vraiment justifié, c’est quand tu te connectes via un réseau privé que tu ne connais pas (par exemple, le réseau Wi-Fi d’un hôtel). Et encore, même là, ce dont tu as vraiment besoin en réalité, ce n’est pas d’un VPN, mais d’un proxy.

Pour tous tes accès au réseau public Internet et en dehors des cas où tu fais des trucs pas nets qui font que tu as besoin de masquer ton IP publique, la seule différence entre utiliser un VPN ou non, c’est qui peut analyser ton trafic. Sans VPN, c’est celui qui te fournit la connexion au réseau public (donc par exemple, l’administrateur du réseau de l’hôtel, ce qui peut être problématique), avec VPN c’est le fournisseur de VPN.

Ce qui veut dire que quand tu es chez toi, la différence se fait entre d’un côté, ton FAI, qui a pignon sur rue dans ton pays, que tu payes quelques dizaines d’euros par mois pour te fournir le service, de l’autre un fournisseur de VPN, qui le plus souvent à une morale douteuse (fait sa pub sur des usages illégaux et sur des arguments fallacieux…), qui est planqué derrière une société fictive dans un paradis fiscal, et que tu ne payes qu’une poignée d’euros par mois. Lequel a le plus de risque d’être tenté d’analyser ton trafic pour essayer d’en retirer quelques subsides supplémentaires ? :roll_eyes:

Tout comme @MattS32 et @SplendoRage l’ont expliqué.

Ca me permet d’accéder au réseau local de l’entreprise de façon sécurisé comme si j’étais physiquement sur place (un peu comme si je tirais un gigantesque câble RJ45 jusqu’au routeur de la boite).

J’ajouterai que c’est aussi très utilisé pour les échanges informatisés (entre serveurs par exemple) entre structures d’une même société géographiquement éloignées.

Exactement.

1 « J'aime »

Les 2.

L’exilé fiscal s’il veut toujours plus, mais ce cas il tue la poule aux oeufs d’or. :wink:
Ton FAI qui pour pas se prendre un coup de pression de l’Etat va ouvrir ses portes.

Je vois des risques des 2 côtés perso’… Y’en a pas un plus secure que l’autre, sauf peut-être l’exilé en fait… simplement parce qu’il veut pas tuer son business.