Forum Clubic

Commentaires : Satellite SPOT : regarder la Terre et en faire sa spécialité

En 1986, le CNES réalise un nouveau pari en envoyant le satellite franco-belge SPOT en orbite. Le premier d’une série à succès, qui a révolutionné et popularisé l’imagerie satellitaire à grande échelle.

3 J'aime

Ah, les images SPOT qu’on a pu décortiquer à la fac… nostalgie…

1 J'aime

Belle synthèse. Il faudrait préciser que si Spot 1 a volé si longtemps, c’est parce qu’au moment de sa conception, c’était l’inconnue la plus complète sur la fiabilité des équipements. Ca a donc été « ceinture et bretelle » sur le choix des équipements, la redondance, etc.
Sinon c’est AIRBUS Defence and Space, avec un C.

2 J'aime

whoups, trahi par mon frangliche. C’est corrigé ^^

Et donc, il est prévu un SPOT 8 ?

Pas pour l’instant non, c’est ce que j’écris dans l’article visiblement les photographies optiques à large champ peuvent être obtenues avec d’autres services et Airbus DS se focalise sur de futurs satellites plus spécialisés.

Avant, la France arrivait à faire de grandes choses seule ou presque: Ariane, Concorde (avec le Royaume-Uni), Centrales Nucléaires, TGV, Minitel…et aujourd’hui avec l’UE on a pas grand chose.

Galileo? En plus d’avoir eu un retard fou, On attend toujours que la constellation soit complète…c’était pour cette année 2020, maintenant ce serait pour 2021. En tout cas, aucun satellite Galileo a été lancé depuis plus de 2 ans…et pendant ce temps, les États-Unis rattrapent progressivement leur retard technologique avec leurs satellites GPS de 3ème Génération.

C’est dommage, ce négativisme. Il manque 2 satellites pour que Galileo soit en service à 100% sur l’ensemble du globe simultanément, mais la constellation est tout à fait active et les « trous » sont absolument mineurs (et invisibles puisque pour rappel, on partage les mêmes fréquences que le GPS). La précision de Galileo fait mouche et les fabriquants d’objets connectés ne s’y trompent pas avec une estimation à environ 1 milliards d’équipements début 2020. Les satellites GPS 3… Sont 4 unités pour le moment, et la constellation ne sera prête à minima qu’en 2023 donc on peut rigoler.

Galileo et Copernicus sont d’énormes succès de l’UE.

3 J'aime

Réalisme…Éric :slight_smile: Pour Galileo, il faut encore 4 satellites pour que la constellation soit complète (et pas 2). Mais je ne doute pas qu’ils seront en orbite l’année prochaine mais toute même…Quel retard depuis le lancement du projet en 1999! Comme j’ai déjà indiqué, les États-Unis avec leur GPS de 3ème Génération rattrapent progressivement leur retard technologique en orbite (5 satellites de 3eG à la fin de cette année en orbite) mais en plus, les chinois ont maintenant une couverture mondiale avec leur Beidou.

Quant à « l’énorme succès » de Galileo…J’ai suivi l’évolution du projet depuis 1999…avec abandon des premières sociétés choisies, explosion du budget, problèmes techniques, retards…Je ne serais pas si laudatif pour une UE représentant à l’époque plus de 30% des richesses du Monde. La France seule était plus effective avec beaucoup moins d’argent…

Galileo aurait été un fiasco si on avait été les seuls en retard, et je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas eu de gros problèmes à l’allumage !
Cependant on a eu un coup de chance énorme, les USA ont fait n’importe quoi avec le GPS 3 pendant une décennie (résultat ils sont blindés pour les signaux militaires mais font 3 fois la masse des sats Galileo et coûtent bien plus cher) et il leur faudra tout de même au moins jusqu’en 2023 pour que la constellation soit effective. Les russes ne sont pas encore passés à Glonass-K et Beidou bien que commercialement très puissant n’a pas d’aussi bonnes performances que le système européen.

J’insiste parce que ce projet a eu mauvaise presse pendant 15 ans, et maintenant il marche bien ce qui semble étonner tout le monde, mais on devrait vraiment s’en réjouir. En bonus les satellites à venir dans la décennie (2022-2030) vont encore donner un coup de fouet aux performances.

2 J'aime

C’est bien beau cette aventure, mais de nos jours, que vaut les Spot par rapport à ce que peut faire le new space (Planet par ex) ?

En terme de performance pure, Planet offre un meilleur service.
Mais Spot images, c’est aussi la possibilité de remonter dans le temps sur presque 35 ans pour observer les changements, et un système très stable au fil des années. C’est parfait pour des services de cartographie publique, etc.

La constellation Galileo est suffisante pour une couverture mondiale 24/24 depuis juillet 2018 (26 satellites). Depuis décembre 2021, il y en a deux de plus. Et les récepteurs utilisent conjointement Galileo et GPS depuis des années.

Constellation suffisante peut-être…mais toujours pas complète depuis mon message d’il y a 1 an et 3 mois car il lui faut encore 6 satellites, et c’est prévu vers 2025.

Non, c’est faux. Les satellites de 1è génération qui seront envoyés d’ici 2025 servent à assurer la continuité de service en cas de problème, ainsi qu’à remplacer les premières unités IOV qui fonctionnent très bien, mais qui ont dépassé leur durée de vie initiale.

La constellation est complète et fonctionnelle.
Par ailleurs il en reste 10 ou 12 à lancer, et non 6.

Euh…d’après les articles que j’ai lu sur le sujet, la constellation Galileo n’est pas considérée comme complète (et je parle bien de la 1ère Génération). Et il ne faut pas oublier que sur les 28 satellites actuellement en orbite :

  • Galileo-IOV FM4 : Lancé en 2012, est indisponible après une perte de l’alimentation en 2014.
  • Galileo-FOC FM1 et FM2 : Lancés en 2014 et placés sur une orbite incorrecte, puis replacer sur une orbite utilisable, ne sont plus utilisés depuis presque 1 an car certains récepteurs commerciaux ont des difficultés à calculer leur orbite.
  • Galileo-FOC FM4 : Lancé en 2015 a été retiré en 2017 du service actif, officiellement pour une question de gestion de la constellation.
  • Galileo-FOC FM23 et FM24 : Lancés en décembre 2021 sont en cours de validation, et ne sont pas encore actifs.

Par conséquent, Galileo fonctionne actuellement avec 22 satellites. Constellation complète?*

*Même avec les 2 nouveaux qui seront bientôt actifs, donc 24 au total.

1 J'aime

En fait c’est vrai, ça dépend un peu à qui on demande. C’est vrai qu’à l’origine la constellation devait compter 24 satellites actifs + 6 réserves en orbite, les 24 actifs définissant le fait d’être totalement globale et fonctionnelle.

Après le problème des FM1 et FM2 qui ont toujours été en dégradé, il est resté un « trou » dans la couverture, qui une fois que les autres satellites sont arrivés en orbite a été considéré comme négligeable puisque les signaux sont complémentaires au GPS. Politique ou gestion de la constellation, c’est difficile à dire.
Elle fonctionne actuellement avec 22 satellites sur 24 requis pour être pleinement globale, mais les ajustements d’orbite et de meilleures performances que prévues initialement (meilleure détection par ex.) font que l’effet est identique. Une fois les deux en cours de commissionnement actifs, le maillage sera encore meilleur.

Comme écrit dans mon com précédent, les unités qui restent vont remplacer les IOV (3 actifs, un inactif) et constituer la réserve opérationnelle, pour arriver au 24 + 6 (ou 24+8, j’ai toujours un doute).