Forum Clubic

Commentaires : San Francisco a interdit la technologie de reconnaissance faciale dans ses services publics

Cette interdiction est une première aux Etats-Unis et remet en question la maturité des technologies de reconnaissance faciale dans les administrations publiques.

bravo à Aaron Peskin, à San Francisco et les autres qui prendront la même décision. Cette tech surveillance faciale n’a rien à faire dans notre civilisation et au regard de ce qui ce passe déjà en chine

Il y a donc encore des gens intelligents aux états unis… Wow ! Je suis impressionné. Félicitations à ce Aaron Peskin ainsi qu’à ce Jerry Brown qui semble l’avoir inspiré. Pour le coup c’est vraiment ce que l’on peut appeler une décision pleine de bon sens, courageuse, moderne et à contre courant de l’air ambiant. Respect.

Bravo !

Du bon sens nous sommes pas des chiens mais des humains nous ne souhaitons pas d’un scénario black mirror, equilibrium ou minority report et j’en passe

Appliquons avec fermetés les peines encourues qui sont prévues en cas d’infraction (ce qui n’est pas le cas ajd) et en reparlera.

C’est juste un coup, pour empêcher Amazon de vendre son système.
"Aaron Peskin veut également tordre le cou à l’idée selon laquelle ce projet est technophobe’
C’est évident. Il y aura d’autres propositions semblables, émanant d’une autre boîte.
Ce type veut mieux et moins cher, donc, il fait jouer la concurrence.
Pour ceux qui ne lisent pas tout, il passe pour un héros…

Oui je vois ce que vous voulez dire. Mieux reculer pour mieux sauter. Mais la vérité c’est que vous aussi n’avez pas lu l’article en entier. Il est précisé que ces technologies de reconnaissance faciale sont loin d’être totalement efficaces et se concentrent sur les minorités, d’où l’arrêt de leur utilisation depuis 2017 dans les services de police. Donc, un constat de longue date, qui ne date pas d’hier.
Le jour où le Conseil des Autorités aura changé de tête, il y aura peut être un retour du contrat. Mais “not in their sight”, comme ils disent là-bas.

Ce n’est pas la première fois, que cela est dit
Ça reviendra encore… même si ça marche bien !