Forum Clubic

Commentaires : Samsung prépare ses premiers SSD PCIe 5.0 pour mi-2022

Et ce n’est pas par hasard si cela coïncide plus ou moins avec la fenêtre de lancement de Sapphire Rapids chez Intel.

On a fait de très beaux progrès avec les systèmes de stockage et c’est vraiment super. Je suis un fan des SSD NVMe. Mais là on arrive à un point où la vitesse est telle qu’une augmentation des perfs va être imperceptible pour 99% des usages.
Qui peut le plus peut le moins il parait mais je préférerai personnellement que les fabricants travaillent sur une baisse du ratio volume/prix ou sur la longévité des disques plutôt que sur des trucs dont la très grande majorité des consommateurs n’auront que faire.

2 J'aime

+1

Sinon la question qui va se poser, lorsqu’on voit déjà la différence de chauffe entre les ssd PCI-E NVMe 3.0 et les 4.0 dont de nombreux modèles nécessitent un dissipateur, c’est à quel point les 5.0 vont bien pouvoir chauffer ? ^^

2 J'aime

@pecore

Entièrement d’accord avec vous lorsque l’on aborde le consommateur final d’aujourd’hui.
Si vous n’y voyez pas d’objection : appelons-le « le gamer » - puisqu’un gamer (en général) sollicite un peu plus son matériel qu’un utilisateur traditionnel.

Le problème est l’évolution du reste de la machine au rythme des besoins (indirects) grandissants des utilisateurs. Ainsi que des pros.
Regardez un PC de 2000, et un PC aujourd’hui. Sans une recherche permanente nous n’en serions pas la. Donc la recherche est nécessaire. Et l’amortissement de cette recherche passe par le volume de distribution nécessaire a toutes nouvelle techno développée. (sans entrer dans les détails hein).

Donc pour un gamer un SSD NVMe aujourd’hui fait le boulot. Pas pour le gamer de demain.
Il y a 20 ans et avec un volume de données a traiter moindre, les bus de données étaient bien plus petits et les fréquences de fonctionnement bien moindres (hors CPU).

Donc le même gamer dans 15 ans aura besoin d’un support de stockage de masse plus rapide et plus gros, le volume de données requis pour s’adonner a son activité favorite ayant augmente quasi exponentiellement.

@Blackalf

La « chauffe » n’a pas de rapport direct(*) avec avec la gen du port PCIe, mais est directement imputable a la densité des composants embarqués sur le support, a son voltage d’opération et… a sa fréquence!

De ce fait, que ce soit en PCIe 3.0 / 4.0 / 5.0 c’est tout pareil.

A densité de chip égale, température égale.
A densité moindre température en baisse, a densité plus élevée température en hausse.
Une tension plus basse, fait baisser la température d’opération du périphérique.
Et bien sur la fréquence y joue son rôle également.

On le voit bien avec un SSD SATA de 1To qui chauffe bien moins qu’un SSD NVMe de 1To.
Le périphérique SATA a une densité moins élevée (sauf cas particuliers).
Et puis sa fréquence max ne dépasse jamais 300Mhz(PHY) pour du Sata III/6.

*Bon en fait, si parfois…
mais cela se complique très vite donc je vais éviter d’écrire un roman.

1 J'aime

Sauf que le seul intérêt du PCIe 4 à 5, c’est l’augmentation des débits, donc l’augmentation de la densité, de la fréquence… donc l’augmentation de la chauffe.
Donc, si, effectivement, il n’y a pas de lien direct entre la technologie du port et la chauffe, il est évident qu’indirectement c’est lié.

Sauf que le seul intérêt du PCIe 4 à 5, c’est l’augmentation des débits, donc l’augmentation de la densité, de la fréquence… donc l’augmentation de la chauffe.

Pas vraiment.
Augmenter la bande passante ne se traduit pas obligatoirement par une augmentation de la fréquence. Dans ce cas particulier oui, mais pas systématiquement.
Par contre cela n’a rien a voir avec la densité des composants mémoire qui peuplent nos SSD NVMe.

La principale différence entre chaque version de PCIe est la bande passante.
PCIe 1 avait une bande passante de 8 GB/s pour 2.5 GT/s(*) a une fréquence de 2,5Ghz.

En PCIe 5, la BP, le GT/s et la fréquence sont doublés par rapport à la Gen 4. Les données peuvent être transférées à 32 GT/s avec une bande passante de 128 GB/s sur une fréquence de 32Ghz (en x16).

Deja le SSD NVMe presente dans l’article est interface en x4, ce qui correspond a 8GT/s (en y allant a la louche hein).

A densité égale, un chip employé sur un SSD Gen 5 ne va pas foncièrement chauffer plus que le même soudé sur un SSD Gen 4. Car tout dépend du contrôleur exploité.

Exploiter le même chip avec un contrôleur qui permet l’acces avec une bande passante plus large, la oui il y a possible chauffe en hausse par rapport au même sur un controlleur en Gen4.

*La différence entre gigatransfer (GT/s) et la bande passante (GB/s) est que la première est une mesure de la vitesse brute, tandis que la seconde représente le taux de transfert de données.

1 J'aime

Dans ce cas particulier oui, mais pas systématiquement.

Bah oui, mais on parle de ce cas particulier, donc…

La principale différence entre chaque version de PCIe est la bande passante.

C’est bien ce que je dis : donc le seul intérêt de passe à une nouvelle itération PCIe c’est quand on a besoin de plus de bande passante (sinon on reste sur du PCIe 4, ça coûte moins cher). Et, donc, pour utiliser plus de bande passante, il faut augmenter la fréquence de fonctionnement du SSD.

1 J'aime

Et, donc, pour utiliser plus de bande passante, il faut augmenter la fréquence de fonctionnement du SSD

Cela ne fonctionne pas comme ca.
C’est la fréquence du bus qui augmente, pas le SSD.

Le SSD est tributaire de son contrôleur.
Le contrôleur gère la fréquence et intrinsèquement le taux de transfert maximum délivré par le SSD NVMe.

Si ce n’était pas le cas, alors tous les SSD M.2 présenteraient des taux de transfert faramineux et optimaux car tournant a la frequence du bus!

Hors ce n’est pas le cas.
Un SSD Nvme Gen 5 ne tournera pas a 32 GHz :sweat_smile:

1 J'aime

Je ne sais pas pourquoi tu cherches à compliquer les choses…
C’est pourtant simple : la seule raison pour laquelle on cherche à passer du PCIe 4 au PCIe 5 c’est d’augmenter la bande passante. Pour ce faire, le contrôleur doit forcément gérer plus de données, ce qui le fait forcément chauffer plus.

Je ne cherche pas a compliquer les choses.
C’est vous qui ne comprenez pas que vous êtes dans l’erreur.
Votre dernière phrase est juste totalement fausse et erronée.
Si elle était correcte, les processeurs d’aujourd’hui chaufferaient a des milliers de degrés comparativement a un 486.

Avec tout le respect que je vous dois, renseignez vous et faites quelques recherches.
Le sujet est clos en ce qui me concerne.

2 J'aime

il ne complique pas les choses; il essaye de comprendre le comment du pourquoi et il te l’explique :slight_smile:

Après, il n’y a pas que les gamers qui ont besoin de débit, de faible latence, …
Sinon mon chef m’aurait acheté un pc pour jouer :smiley:

Je n’ai pas dit que la chauffe était directement proportionnelle et constante, mais qu’il y a une corrélation.

La finesse de gravure et l’amélioration des technologies ont permis de maintenir une chauffe relativement constante malgré la montée en fréquence des processeurs. Toutefois, je suppose qu’il ne t’auras pas échappé que, depuis un bon paquet d’années, il n’y a plus d’évolution majeur de la fréquence des processeurs. L’augmentation de la puissance (modérée) se fait principalement par des modifications d’architecture et l’augmentation du nombre de cœurs.

Etant donné que les SSD doivent gérer des débits de données qui augmentent de manière exponentielle au passage d’une révision du PCIe à une autre, alors que ce n’est plus le cas pour la puissance des puces des contrôleurs, il est évident qu’elles chauffent plus…