Forum Clubic

Commentaires : Samsung : 151 milliards injectés dans les semi-conducteurs d'ici 2030

Les géants du semi-conducteur annoncent à tour de rôle d’ambitieux plans de développement.

Investissements encore plus importants pour Taïwan. Pauvre Europe …

1 J'aime

Il me semble que Intel aimerait faire une usine en Europe prochainement, et une grosse.

Mais tu sais, les usines c’est bien ,mais c’est pas pour rien qu’on les retrouves la bas non plus (niveau de vie, salaire, main d’œuvre, terrain (pas tout les europeen souhaite travailler dans une usine de semi-conducteur…).

1 J'aime

bah nous on investi dans les HLM on est pas completement nul non plus.

Allez tout monde .
fabriquons tous les composants les plus chers du monde sur des îles.
ouragan
tsunami
Même des pénuries d’eau sur des îles en 2000 non j’ai oublié on est en 2021 LOL .

C’est bien beau dire que la main-d’œuvre ne coûte pas cher mais pratiquement tout est fait par des robots.
Que le robot travaille au japon ,en Europe , usa , canada , Mexique ça fait aucun différence .

TSMC : 48 000 employés (2018)
SAMSUNG : 320 671 employés (2018)
Je ne sais pas combien de robots en revanche.

2 J'aime

Mais tu sais, les usines c’est bien ,mais c’est pas pour rien qu’on les retrouves la bas non plus (niveau de vie, salaire, main d’œuvre, terrain (pas tout les europeen souhaite travailler dans une usine de semi-conducteur…).

Non, la raison, c’est juste que l’Europe à l’une des monnaie les plus surcotée du monde et que tout ce qui comporte un peu de main d’oeuvre n’y est pas du tout rentable.

Pour le reste, les européens sont comme les autres, ils travaillent la ou il y a quelqu’un pour les payer.

Rappelons que les usines ont disparu en France, ce n’est pas parce que les gens ne voulaient plus y travailler, mais parce que les différentiels monétaires et sociaux font que c’est juste beaucoup moins cher ailleurs et que les entreprises ont fermé les usines et déménagé les machines.

Sauf que c’est une utopie, parce qu’en économie tout se compense. Ce qu’on croit payer moins cher à un coût indirect : le fait qu’on s’appauvrit très rapidement quand on ne produit plus rien. Et qu’un jour, le couperet tombera comme en argentine. Et la, croyez moi, vous allez tous pleurer. Non seulement vous n’aurez plus de boulot, mais les prix de tout ces produits importés deviendront de 5 à 20 fois plus cher.

1 J'aime

On verra bien, ce n’est effectivement pas mon point de vu, même si j’entend vos craintes
Je pense justement que si le « couperet » tombe, ce ne sont pas les usines de semi conducteur qui nous sauverons, de toute façon, si plus personnes ne peux acheter tout ce qui sort de l’usine, à quoi bon en avoir des aussi grosses ?

Il y’a un juste milieu à tout cela, et pour le coup je rejoins l’idée qu’il faudrait quelque usine de plus, mais de la prendre exemple sur l’Asie, pas sur que ce soit la bonne solutions pour le futur (de l’Europe) ni celle souhaitais par la majorité des citoyens.

Vous avez parfaitement résumé la situation. C’est l’une des conséquences de l’euro fort, qui en plus de créer du chômage, nous met dans une situation de dépendance puisque la plupart des usines sont parties en Asie. C’est ainsi qu’on tire la langue sur les composants électroniques (je suis actuellement incapable de donner une date de fabrication pour un PCB que j’ai en CAO), les masques, les machines de séquençage et plus grave sur certains médicaments. Au bout de la logique mondialiste, plus rien ne serait fabriqué en France en dehors du fromage et des immeubles, la recherche elle-même pouvant être externalisée (l’absence de la France dans le vaccin est de ce point de vue humiliante, nous ramenant à un rôle de simple sous-traitant …)