Forum Clubic

Commentaires : · S | F · Direction Tomorrowland, pour la chronique d'un futur plus optimiste

Au delà de notre dimension, des savants et des artistes visionnaires ont créé une ville futuriste idéale, qui peut rendre le monde meilleur. Mais ce lieu paradisiaque n’est-il qu’une simple utopie ?

C’est vrai que c’était pas mal comme idée de film.

qui va se retrouver en possession d’un pin’s

Oh mon dieu, un pin’s, une horreur marketing de la fin des années 80 qui ressors de sa tombe :cold_face:

pour la chronique d’un futur plus optimiste

Un futur optimiste, nan mais ça va pas ? :grimacing:

Alors qu’il y a plein de films de zombie, de documentaires sur l’urgence climatique, la faillite économique. :woozy_face:

Et si vous avez encore du temps, il y a la télé qui parle du Coronavirus H24. :nauseated_face:

Nan mais… :wink:

Damon Lindelof.

Désolé mais çà m’a fait mal aux yeux.
« Je crois que j’en avez assez d’attendre que quelqu’un le fasse pour moi »
N’y a-t-il pas une grosse faute de grammaire dans ce titre ?
il fallait écrire :
« Je crois que j’en AVAIS assez d’attendre que quelqu’un le fasse pour moi. »

J’aime bien ton titre " la chronique d’un futur plus optimiste" j’ai remarqué aussi qu’il y a plusieurs niveaux de lecture ou réflexion cachées dans ce film qui pourtant à priori s’adresse aux enfants.
L’outil qui sert à plonger la planète dans la dépression et si possible l’émeute, les « tachyons » balançant ses « ondes négatives » dans tous les foyers est une métaphore à peine voilée aux réseaux sociaux, dans sa description j’avais du mal à me détacher du fait que le personnage interprété par Hughe Laurie ne nous parlait pas des algo, de la boucle de rétroaction sociale négative bref … de facebook et twitter en mode gilets jaunes : )

Ce réenchantement pour l’avenir, cet hymne aux incorrigibles optimistes du progrès s’adresse en fait à une infime minorité, ou plaira aux mêmes : tous les autres y verront un scientisme béat.

Je fais partie des premiers, je me désole que personne ne consulte les courbes de l’OMS ou des démographes : on a jamais vécu aussi longtemps et en aussi bonne santé, on a jamais eu en proportion, aussi peu de pauvres. Les famines, la mortalité infantile, les conflits ont été divisé par 100 en un siècle, l’équivalent d’une population de un à deux pays comme la france sort chaque année de la misère pour rentrer dans la classe moyenne .

Nous avons éradiqué des virus, nous gagnons tous plusieurs mois d’espérance de vie par an, et nous naissons avec un énorme don : la paix, l’éducation quasiment gratuite, en europe en tout cas des frais médicaux devenus gratuits. Nous considérons déjà les pays hostiles aux autres comme l’Iran ou la Corée comme des curiosités du siècle.

Mais la seule chose qu’on voit, c’est exclusivement les problèmes que notre croissance a généré : climat, ressources, biodiversité, inégalité.

à travers ce seul filtre les 3/4 de l’OCDE et plus particulièrement l’occident se voit déjà dans un un univers post apocalyptique, ils sont déjà dépressifs, se bourrent le mou collectivement et bien sûr l’avenir c’est ce qu’il y a déjà dans leur crâne, en pire.

Les « collapsologues » qu’on devrait plutôt taxer de collapsophiles sont les stars du moment, et leur rêve c’est une bonne prophétie auto-réalisatrice, dans laquelle seuls les régressionnistes qui défèquent dans des seaux et cultivent trois tomates s’en sortiront, eux dedans bien sûr.

Perso je n’adhère absolument pas à cette vision : non, nous ne seront pas 12 ou 13 milliards sur cette planète, bien au contraire la démographie nous montre que quasiment toute la planète est en dénatalité critique, nous vivons la dernière génération de croissance démographique, en fait l’inertie de la gé,nération actuelle nous masque déjà le déclin.

Nous résoudrons ces problèmes, tout comme nous avons résolu celui de la couche d’ozone et nous résolvons par des mesures absolument extrême une maladie 100 fois moins grave que la peste noire en son temps.
Nous résoudrons la problématique climatique et celle de la biodiversité, nous n’avons pas besoin pour ça de changer l’humanité en malthusiens déclinologues dépressifs, des bergers ou des permaculteurs à la petite semaine.

Il reste un futur enthousiasmant de conquêtes scientifiques médicales, spatiales et technologiques, ce futur a déjà lieu en ce moment, et le seul fait que vous puissiez me lire sur cette page en est la preuve.

seulement très peu d’entre nous peuvent s’enthousiasmer pour ça, ne pas en être de simples témoins et utiisateurs blasés, pour qui « quantum » est une étiquette sur leur dernière TV LCD…