Forum Clubic

Commentaires : Riders Republic, l'immense monde ouvert multijoueur d'Ubisoft, à son tour reporté

Dévoilé en septembre dernier durant l’Ubisoft Forward, Riders Republic promet un terrain de jeu immense avec une multitude de sports extrêmes au programme. Mais pour profiter de ce contenu gargantuesque, il va falloir patienter…

S’ils le reportaient à… jamais, je n’en serai pas désolé mais peut être d’autres personnes sont plus intéressées que moi par ce gloubiboulga de simulations de sports en ligne.

1 J'aime

J’me demande a quoi je vais pouvoir jouer sur PS5…a ce rythme…

« La patience sera le maître-mot de 2021… »
Hélas, c’est tellement vrai.

Encore un jeu banal et sans fond d’Ubisoft… Triste évolution de l’entreprise. Il y a quelques années ils sortaient qui étaient pas mal original comme The Division et For Honor, maintenant il recycle ou ils font des sous jeu.

Aller je le dis, c’était mieux avant x)

Ça fait chier c’est un des jeux que j’attends le plus.
Franchement si on aime pas la guerre ou tuer il n’y a pas grand chose.
Pour une fois qu’il y a une vraie nouveauté dans la glisse et le sport.

C’est vrai que ça fait un peu foutoir et ce titre m’intéresse pas vraiment.
Après se sont des dev’ de talents et ils peuvent faire quelque chose de bien pour ceux que ça intéresse.
Si c’est repoussé au mieux au 2nd semestre, ca serait bien qu’ils fassent un choix fort en se concentrant sur les versions nextgen/pc/streaming pour ne pas revivre le syndrome Cyberpunk. Le crossgen pour les jeux qui sortent dans la période de lancement se comprend aisément, mais le faussé technologique entre les deux générations est tel que 6 mois après il vaut mieux lâcher l’affaire.

1 J'aime

Il y a un temps pour innover et un temps pour consolider. On ne peux pas toujours être dans l’innovation car d’une part cela fait courir un risque d’importante perte financière, d’autre part, ben il faut la trouver, l’idée originale et enfin les joueurs aiment la nouveauté… à petite dose. Mais ils aiment surtout retrouver des mécanismes qu’ils connaissent et des séries qu’ils apprécient. Alors si Ubi n’est pas follement original tout le temps, cela me semble normal et de bon sens.

Je sais pas de quel genre de joueur tu parle mais c’est bien triste, l’intérêt même du jeu vidéo est dans sa richesse et dans sa diversité autant dans ses histoires, ses ménaniques, ses environnement etc. Sans cela on est sois un joueur professionnel ou un casual autrement c’est un manque d’exigeance qui a beaucoup de répercutions sur l’industrie du jeu vidéo

Le joueur du monde réel, j’en ai bien peur. Ce monde où le jeu vidéo est un business avant tout, où de grosses sociétés d’édition font des millions en sortant chaque année une nouvelle version un peu améliorée d’un même jeu. Le monde ou des sociétés avec des projets innovants mettent la clé sous la porte après un seul jeu qui n’a pas marché ou se font racheter et disparaissent dans l’indifférence générale. N’oublions pas que c’est le plébiscite ou le désintérêt des joueurs pour tel ou tel produit qui est responsable en grande partie de toutes ces choses.

1 J'aime

Tout à fait d’accord avec toi, tu as bien résumé la situation actuelle.
Du coup je comprend encore moins ta position, tu défend Ubisoft qui tombe dans ces travers.
Je suis conscient que Ubisoft ne sont pas les pires, même si ils sont bien partie pour.
J’adopte moi-même une position de boycott face à ces entités dont Ubisoft fait partie, les joueurs ont le pouvoir comme tu la écris et c’est vrai. Boycott des jeux est un procédé peu contraignant en 2021 car il y a des dizaine de millier de jeu existant et pourtant c’est la meilleur façon de remodeler l’industrie jeu vidéo.

Je comprend ta position si tu joue l’avocat du diable pour alimenter le débat si c’est le cas x)

Je n’ai dans ce cas pas été clair et je m’en excuse.
Ce que je dis c’est que le jeu vidéo étant un business depuis le tout début, soyons honnête, les sociétés d’édition et de production, en tous cas celles qui veulent passer le prochain exercice fiscal, ont forcément comme priorité une notion de rentabilité. Comme pour toute société j’imagine, elles doivent penser, dans l’ordre : 1) ne pas perdre d’argent, 2)en gagner, 3)se développer. Or le meilleur moyen pour cela c’est de donner aux consommateurs, cad nous les joueurs, ce qu’ils veulent, ce qui les fera cracher au bassinet.
Donc je ne suis pas en train d’excuser les sociétés de faire de la soupe, mais je ne peux pas en vouloir à une société de ne pas vouloir mettre la clé sous la porte. Je suis aussi très attaché à ce que chacun prenne sa part de responsabilité et je pense qu’une grosse part de cette responsabilité repose sur nous les joueurs, en tant que communauté, pour être demandeurs de ce type de produit. Si les joueurs étaient vraiment demandeurs de nouveauté, les sociétés leur en donneraient, pardon, leur en vendraient, mais ce n’est pas le cas.
Donc à ce titre je trouve qu’Ubisoft est dans la bonne moyenne car tout en cherchant à suivre les trois règles que j’ai donné plus haut, ils cherchent aussi à donner un peu d’âme à leurs jeux et parfois même, pas souvent mais parfois, à innover.

La vision que tu présente est une possibilité, ce que je veux dire c’est que c’est pas une fatalité.
Les trois règles que tu soumet représente le chemin de la facilité, c’est une stratégie destiné à des entreprises en survie ou bien à des boîtes destiné seulement à générer de l’argent j’insiste sur « seulement » car le domaine du jeu vidéo est un des rare domaine où la passion et la créativité a de la valeur.

On peut prendre exemple sur CDPR, la stratégie la plus simple respectant tes trois règles aurait été de continuer les The Witcher avec un univers et un moteur maîtrisé mais non. CDPR ont encore cette passion qui l’a rend populaire, au lieu de prendre le chemin de la facilité, ils ont fait un nouveau moteur, intégré un univers pas du tout exploité dans le jeu vidéo, intégré beaucoup de mécanique de jeu qu’ils n’ont eu même jamais expérimenter, une nouvelle perspective pour eux qui est le FPS, l’intégration de toutes dernières technologie comme par exemple synchronisation des lèvres par deep learning, etc etc.

Je comprendrais ta position par rapport à Ubisoft si ils étaient au bord du gouffre mais ce n’est pas le cas donc leur position de « consolidation » peut être traduis d’optimisation économique et donc de fainéantise. Et je condamne ça car ils ont toutes les clés en main pour faire les choses bien mais choisissent quand même la facilité